Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Site personnel avec photos et compléments --- Explicatif sur les ascendants référents, les descendants pivots, les cousins remarquable

Listes avec liens en retour sur geneanet : TOUS LES ASCENDANTS REFERENTS (par départements et communes) et TOUS LES COUSINS REMARQUABLES (par nature).

Plus particulièrement dans les époques lointaines, consultez les notes. Il m'arrive en effet de privilégier certaines hypothèses... à méditer puis partager ou rejeter...


Abbesse de Faremoutiers , Canonisé

  • Née en 600 - Poigny, Seine et Marne 77, Seine et Marne
  • Décédée en 657 - Faremoutiers, Seine et Marne 77, Seine et Marne, à l'âge de 57 ans
  • Abbesse de Faremoutiers, Canonisée

 Parents

  Fratrie

 Notes

Notes individuelles

I191707
Parenté(s) de branche(s) et degré(s) : Beyrand 43/1, Desbordes 44/1, Tharaud 42/1, Desale 44/1, Demoulière 45/1, Touchelet 45/1, Jacquemard 46/1, Renvoyé 47/1

======================================================================================================================================================================================
Elle est une "cousine remarquable" (cousinage(s)) dans la catégorie Cousins éminences ecclésiastiques
Elle est Abbesse de Faremoutiers, la sainte fondatrice aidant à guérir les maladies des yeux

======================================================================================================================================================================================
Abbesse fondatrice de l'Abbaye de Faremoutiers en Sénonais (620-655)
------------------------------------
[Page Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Fare_(abbesse)]
Sainte Fare (ou Fara ou encore Burgondofara), née vers 600 et décédée en 657, est une moniale de tradition irlandaise. Sous l'influence de Saint Eustache elle fonde un monastère double dont elle est l'abbesse presque toute sa vie. L'abbaye prendra son nom après sa mort ('abbaye de Faremoutiers'). Liturgiquement sainte Fare est commémorée soit le 3 avril (en Italie), soit le 7 décembre (en France).
------------------------------------
Fille du leude burgond Hagnéric et de sa femme Leodegonde, elle avait deux frères et une sœur : saint Walbert dit aussi Cagnoald, saint Faron et Agnetrude. Vers 610 Hagnéric accueillit saint Colomban à l'arrivée de celui-ci à la cour de Thibert II et, ayant établi de bonnes relations avec lui, l'accompagna dans le diocèse de Soissons où ce dernier rencontra la famille de saint Ouen. C'est ainsi que Fare rencontre le saint, une rencontre déterminante pour son avenir. Elle se voue dès lors à Dieu, malgré la résistance paternelle. Après une longue lutte, soutenue par son frère saint Faron, où elle tombe aveugle, son père cède. Elle est guérie de sa cécité par saint Eustache, disciple de Saint-Colomban puis abbé de Luxeuil. Elle prend le voile à Champeaux, des mains de l'évêque de Meaux Gondoald.
------------------------------------
Quelque temps plus tard, son père lui donne un terrain où elle fonde vers 620 l'abbaye de Faremoutiers (c'est-à-dire: le Monastère de Fare). Cette abbaye est un monastère double, ayant sous la même autorité abbatiale deux communautés, une de moines et l'autre de moniales. Fare place ce monastère sous la règle de saint Colomban.
------------------------------------
Son culte s'est répandu au XVIIe siècle en Italie par l'Ordre franciscain (Capucins), d'abord à Agrigente puis à Cinisi. Une église paroissiale lui est consacrée en Sicile, à Cinisi dans le district de Palerme (église construite en 1680).
Invoquée pour guérir les maladies des yeux, sainte Fare est liturgiquement commémorée le 3 avril et le 7 décembre (dans certaines régions).
------------------------------------
Par son testament d'octobre 627, sainte Fare lègue ses biens à l'abbaye de Faremoutiers, qu'elle place sous l'invocation de la Vierge Marie (d'où son nom officiel de "Notre-Dame de Faremoutiers") et de saint Pierre (seule la première invocation a subsisté).
======================================================================================================================================================================================
Créé le 05/02/2015, modifié le 15/05/2015

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

  Aperçu de l'arbre

sosa Agivald DE THURINGE, SOSA 530-   sosa Epouse de Agivald X EPOUSE DE THURINGE, SOSA       sosa Père de Gundoald X EPOUSE DE MEAUX, SOSA   sosa Mère de Gundoald XXX DE MEAUX, SOSA    
|
8
  |
9
    |
12
  |
13
 



   


 
|     |  
sosa Gondobald DE MEAUX, Comte de Meaux 550-589/   sosa Epouse de Gundobald X EPOUSE DE MEAUX, SOSA   sosa Gundoald DE MEAUX, Comte de Meaux †584/   sosa Epouse de Gundoald X EPOUSE DE MEAUX, SOSA
|
4
  |
5
  |
6
  |
7



 


|   |
sosa Chagneric DE MEAUX, Comte de Meaux /580-/634   sosa Léodegunde DE MEAUX, SOSA
|
2
  |
3



|
Fare DE MEAUX, Abbesse de Faremoutiers 600-657


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content