Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Site personnel avec photos et compléments --- Explicatif sur les ascendants référents, les descendants pivots, les cousins remarquable

Listes avec liens en retour sur geneanet : TOUS LES ASCENDANTS REFERENTS (par départements et communes) et TOUS LES COUSINS REMARQUABLES (par nature).

Plus particulièrement dans les époques lointaines, consultez les notes. Il m'arrive en effet de privilégier certaines hypothèses... à méditer puis partager ou rejeter...


Maire de La Baule , Député , Ministre

 Parents

(pages liées)

 Notes

Notes individuelles

I173835
Parenté(s) (branche, degré) : Lemot 12/10'

======================================================================================================================================================================================
Il est un "cousin remarquable" dans la catégorie Cousins célèbres
Ministre de De Gaulle, sa seconde épouse descend des Porée de Provins

======================================================================================================================================================================================
Fils de Louis et Madeleine Brisson
1er mariage le 6/5/1944 à Néac (33) avec Suzanne VINCENT
[page Wikipédia 2013 http://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Guichard]
« Baron du gaullisme», il fut plusieurs fois ministre sous les présidences de De Gaulle, Pompidou et Giscard d'Estaing et des années 1970 à 1990, fut pendant plus de 20 ans président du conseil régional des Pays-de-la-Loire et maire de La Baule.
------------------------------------
Descendant d'un baron de l'Empire, Louis Guichard (1772-1837)1, il est élève au lycée Condorcet et poursuit ses études à l'Université de Paris où il obtient une licence en Lettres et en Droit ainsi que de Sciences Politiques.
Fils de Louis Guichard, qui fut capitaine de corvette et le directeur du cabinet de l'Amiral Darlan (de février 1941 à novembre 1942), il s'engage dans l'armée française à la Libération et poursuit la guerre jusqu'à la défaite de l'Allemagne.
Dès 1947 il rejoint le mouvement gaulliste. De 1951 à 1958, il est le chef de cabinet du général de Gaulle, pendant la « traversée du désert » de ce dernier.
En 1968, il est ministre du Plan et de l'aménagement du territoire dans les gouvernements de Georges Pompidou puis de Maurice Couve de Murville. Il prépare le référendum de 1969, sur la régionalisation et la réforme du Sénat, dont le refus par le peuple provoquera le départ du président de la République Charles de Gaulle.
De 1969 à 1972, il est ministre de l'Éducation nationale dans le gouvernement de Jacques Chaban-Delmas. Il est notamment à l'origine de la création de l'Université de technologie de Compiègne. Il devient ministre de l'Équipement et de l'Aménagement du Territoire dans les deux gouvernements de Pierre Messmer, de 1972 à 1974.
Il y favorise le développement des autoroutes concédées et la création de la zone industrielle de Fos-sur-Mer. Parallèlement, il fait interdire en 1973 la construction des grands ensembles des années 1960 par une circulaire.
Il est ministre de la Justice dans le gouvernement de Raymond Barre, en 1976.
Membre du RPR, il fait partie de ceux qu'on appelle les « barons du gaullisme ». Son nom avait été évoqué à plusieurs reprises pour Matignon.
------------------------------------
Comme ministre de l'Aménagement du territoire, ses détracteurs lui reprochent d'avoir trop fortement favorisé l'aménagement routier aux dépens des transports collectifs. Il aurait également préféré la construction du canal Rhin-Rhône au lieu de la construction de la ligne à grande vitesse Paris-Lyon, financée par emprunt, par la seule capacité financière de la SNCF.
Comme président de la région Pays de la Loire, ses détracteurs disent que la politique d'aménagement a surtout profité à la zone touristique de La Baule dont il était le maire.
Sa carrière donne le sentiment, au plan national en tout cas, d'une succession d'occasions manquées : soutien sans faille à Jacques Chaban-Delmas en 1974 contre Jacques Chirac, « premier ministrable » en 1972 pour finalement assister à la désignation de Pierre Messmer, impuissance à ramener le RPR dans le giron présidentiel giscardien en 1976 alors qu'il est entré au gouvernement en partie pour cette raison.
------------------------------------
Sa première épouse, Suzanne Vincent, qu'il a rencontrée dans la Résistance, est morte en 19803. Veuf, il épousa le 27 juillet 1990 la journaliste Daisy de Galard (1929-2007).
Il est le cousin de Jean de Brem, journaliste et militant de l'OAS, qui fut abattu par la police en avril 1963 pour ses activités clandestines.
Il est inhumé en Gironde.
------------------------------------
  • Maire de Néac (Gironde) 1962-1971
  • Député de la Loire-Atlantique 1967-1997
  • Conseiller général du canton de Guérande 1970-1982
  • Maire de La Baule-Escoublac 1971-1995
  • Président de la région Pays de la Loire 1974-1998
  • Ministre de l'Industrie 1967-1968
  • Ministre du Plan et Aménagement du Territoire 1968-1969
  • Ministre de l'Éducation nationale 1969-1972
  • Ministre de l'Équipement-Logement-Tourisme 1972-1974
  • Ministre d'État, chargé de l'Aménagement du Territoire, de l'Équipement et des Transports, mars-mai 19745
  • Ministre d'État, Garde des Sceaux 1976-1977
------------------------------------
Il fait des études de droit, lettres et sciences politiques, et s'engage dans les campagnes de France et d'Alsace (1944-45). Chargé de mission du RPF (1947-51), il succède à Georges Pompidou comme chef de cabinet du général De Gaulle pendant la "traversée du désert". Il est directeur-adjoint du cabinet De Gaulle en juin 1958, conseiller technique à l'Élysée en janvier 1959 puis chargé de mission auprès de Georges Pompidou de 1962 à 1967. Elu député de la Loire-Atlantique en mars 1967.
======================================================================================================================
Sur sa seconde épouse, née Marguerite de Gourcuff :
[page Wikipédia 2013 http://fr.wikipedia.org/wiki/Daisy_de_Galard]
Daisy de Galard, née Marguerite de Gourcuff à Tendron le 4 octobre1 ou le 4 novembre2 1929, décédée le 6 janvier 2007, est une journaliste et productrice de télévision française.
Diplômée de l'École supérieure de journalisme de Paris, elle entre en 1951 au magazine féminin Elle, dont elle est la rédactrice en chef de 1972 à 1975.
De 1965 à 1971, elle produit l'émission de télévision Dim, Dam, Dom.
Elle devient membre du conseil d'administration de TF1, puis directeur à Gaumont où elle gère les productions télévisées, avant de créer sa propre maison de production, Angel International, en 1984.
Daisy de Galard a fait partie de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle, de la Commission nationale de la communication et des libertés (CNCL) et du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).
Elle a épousé le 18 août 1956 Hector de Galard (1921-1990), marquis de Galard et journaliste de gauche. Après le décès de celui-ci, elle épousa en secondes noces le 27 juillet 1990 l'homme politique gaulliste et ancien ministre Olivier Guichard (1920-2004).
Elle a été nommée chevalier de la Légion d'honneur en 1978, puis promue officier en 2006.
------------------------------------
[base Roglo]
Créatrice du magazine télé "Dim Dam Dom" de 1965 à 1971 sur la deuxième chaîne de l'ORTF. "Dim" parce que diffusé le dimanche soir, "Dam" parce qu'il est inventé par une dame (Daisy de Galard), "Dom" parce que l'idée venait d'un homme (Claude Contamine, alors directeur de l'ORTF).
Dim Dam Dom est diffusé une fois par mois le dimanche, s'adressant aux dames mais pouvant aussi traiter de questions intéressant les hommes. Chaque émission se compose d'une suite de courtes séquences présentées par des speakerines d'un jour, actrices ou chanteuses alors en vogue, le tout dans un emballage ludique, moderne et sophistiqué.
Elle change ensuite de métier, occupant divers postes de direction (TF1 en 1975, Gaumont jusqu'en 1984), créant sa société de production. En 1986, elle se fait gendarme du PAF, en pleine ébullition alors que TF1 est privatisée et que naissent la Cinq et M6. Femme du gaulliste historique Olivier Guichard, Daisy de Galard est nommée en 1986 à la CNCL par Jacques Chaban-Delmas. Puis, dès sa création en 1989, elle rejoint le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour un mandat de six ans.
------------------------------------
Page Wikipédia de son premier mari Hector de Galard, journaliste : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hector_de_Galard
Créé le 30/11/2013
======================================================================================================================================================================================
Ascendant pivot de sa conjointe, son SOSA 6 (grand-père maternel) est Pierre LE LOUP DE SANCY DE ROLLAND (cousinage(s)) avec pour ascendant(s) référent(s) Sébastien BOUDIER

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

     
 
 
 
? ?   ? ?
|
2
  |
3



|
Olivier GUICHARD, Maire de La Baule


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content