Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Note à tous les éditeurs : N'oubliez pas descrupuleusement respecter le standard de saisie défini pournotre base, notamment en utilisant systématiquement leDictionnaire des Lieux (voir Chronique Familiale, Ch.5). JHFjuillet 2012


Prix Nobel de Physique(1903)

  • Né le 15 mai 1859 - Paris, 75000, Paris, France
  • Décédé le 19 avril 1906 - Paris, 75000, Paris, France,à l'âge de 46 ans

 Parents

  • Eugène CURIE, né en 1827, décédé en 1910 à l'âge de 83 ans
    Marié en 1854 avec
  • Claire DEPOUILLY, née en 1832, décédée en 1897 à l'âge de 65 ans

 Union(s), enfant(s) et petits-enfants

 Fratrie

  • H Pierre CURIE, Prix Nobel de Physique 1859-1906 Marié le 26 juillet 1895 avecMarie SKLODOWSKA, Prix Nobel de Physique 1867-1934
  • H N. CURIE Marié avec? ?
(pages liées)

 Notes

Notes individuelles

Prix Nobel de physique en 1903.

Pierre Curie est issu d'une famille de médecins, de tradition républicaine, opposée à "toute forme de servitude". Il n'alla pas au lycée et fut instruit au sein même de sa famille. A 21 ans, il découvre avec son frère Jacques, alors assistant au laboratoire de Charles Friedel (son oncle à la "mode de Bretagne"), le phénomène de la piézoélectricité. Il est nommé chef de Travaux de Physique à l'École Municipale de Physique et de Chimie de Paris où, à partir de 1895, il étudie la radioactivité avec sa femme Marie Sklodowska. En 1904, il prend la direction du laboratoire nouvellement équipé par ses soins à la Sorbonne. Il meurt, en 1906, écrasé par un camion en traversant la rue Dauphine. La partie de son oeuvre ayant trait à la cristallographie a d'abord été réalisée en collaboration avec son frère Jacques (jusqu'au départ de celui-ci pour Montpellier, en 1883) et porte sur le phénomène de piézoélectricité, phénomène découvert à partir de considérations sur les symétries cristallines mais dont les applications prirent vite de l'importance. Après le départ de son frère, Pierre Curie développe seul ses idées sur la symétrie, publiées entre 1883 et 1894, et que résume la fameuse phrase: "C'est la dissymétrie qui crée le phénomène".

 Sources

  • Personne, famille: roglo (juin 2003)

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

  Jean HOFER 1772-1814 Juliana DOLLFUS 1775-1855    
 |
10
 |
11
  
 


  
 |  
Paul CURIE 1799-1853 Augustine HOFER 1805-1883  
|
4
 |
5
 



 
| 
Eugène CURIE 1827-1910 Claire DEPOUILLY 1832-1897
|
2
 |
3



|
Pierre CURIE, Prix Nobel de Physique 1859-1906


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content