Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

SVP ne mettez pas ces données sur des sites comme GENEALOGIE.COM, NOTRE.FAMILLE .COM, ANCESTRY  et autres où il faut payer pour consulter, ils les prennent gratuitement ici pour vous les revendre !

Merci de me signaler des erreurs, des oublis, etc..

Site http://ark-en-ciel.pagesperso-orange.fr/accueil-site.pdf et http://kiki.e-monsite.com/


Henri EBERHARD
(Henri Paul EBERHARD)
 Apère
pasteur

  • Né le 20 février 1898 (dimanche) - Elbeuf , 76, Haute-Normandie, France
  • Décédé le 12 octobre 1973 (vendredi) - Paris , 75, Ile-de-France, France , à l’âge de 75 ans
  • Inhumé - Mifini - Comps , 26, RHALP, France
  • Pasteur ERF
7 médias disponibles 7 médias disponibles

A participé à la Grande Guerre

L'actualité de la guerre au jour le jour

 Parents

  • Jean EBERHARD, pasteur , né le 14 janvier 1863 (mercredi) - Le Havre , 76, Haute-Normandie, France, décédé le 25 décembre 1936 (vendredi) - Dieulefit , 26, RhAlp, France à l’âge de 73 ans, Pasteur ERF
    Marié le 19 août 1882 (samedi), Paris 17 - Paris , 75, Ile-de-France, France, avec
  • Athénaïs Désirée LAURENT, née le 20 septembre 1865 (mercredi) - Paris 18 - Paris , 75, Ile-de-France, France, décédée le 23 juillet 1956 (lundi) - Dieulefit , 26, RhAlp, France à l’âge de 90 ans, Sans profession

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Fratrie

 Relations

 Grands parents paternels, oncles et tantes



 Grands parents maternels, oncles et tantes



 Notes

Notes individuelles

Recensement http://www.archinoe.fr/cg19/recrutement_liste.php?PHPSID=921d5d331f9355c00c1dec389ec2df90&page=1 vue 15
Il a fait ses études secondaires au lycée de Tulle où il a eu ses deux bacs à 16 ans. Puis il a été étudiant en théologie à Montauban jusqu'à sa mobilisation en 1917 à 19 ans. Il a été incorporé dans la cavalerie où il a été brancardier. Sur le front, il a la vision d'avoir la mission d'œuvrer pour le réveil de l'église. Gazé, croix de guerre. Il a été soigné par la suite à l'hôpital de Bayonne. Il épouse Blanche Loustalot en 1919, et termine sa théologie à Montpellier en 1920.
Il est nommé pasteur à Dieulefit en 1921 où il restera jusqu'en 1942. Il étudie le réveil du pays de Galles au 19ème siècle, et se trouve emporté, associé à d'autres pasteurs de la Drôme dans un mouvement de réveil qui portera par la suite le nom de la brigade de la Drôme (1924 - 1939)
http://erfbaronnies.free.fr/Hist.Brigade.htm
http://sentinellenehemie.free.fr/reveilDrome.html
Il devient le coordinateur de leur association, formée de quatre pasteurs (Jean Cadier, Pierre Caron, Edouard Champendal, et Henri Eberhard). Ce mouvement les entrainera vers des missions dans les pays francophones (Suisse, Algérie), des conventions chrétiennes, une école d'évangélistes, l'édition d'un mensuel (Le matin vient - tiré jusqu'à 5000 exemplaires) et la revue de théologie les cahiers du matin vient. Ils reprennent dans la même optique la société des éditions de Toulouse. Cette maison d'édition fera paraître plusieurs de ses ouvrages (recueils de nouvelles, pièces de théâtre et un roman). Dans les années 30 et contrairement à une partie de son auditoire et à d'autres milieux revivalistes en France, la brigade prend parti pour la recherche de l'unité de l'église réformée de France. Il présidera l'un des synodes essentiels de l'unité.
http://www.persee.fr/doc/chris_0753-2776_1999_num_63_1_2153
Ce combat pour l'unité lui vaut d'être nommé à Lyon en 1943 (qui jusque là était restée une paroisse indépendante). Il devient président de la douzième région de l'ERF, membre de la fédération protestante de France (ce qui le conduira au conseil d'administration ou à la présidence de nombreuses œuvres - société des missions, asiles John Bost, société biblique). Puis il devient membre du conseil national puis vice-président de celui-ci. En 1943, il rencontre l'abbé Couturier avec qui il concourt aux premiers pas de la recherche de l'unité chrétienne à Lyon. Dans cette ligne, il sera l'un des parrains de la communauté des frères de Taizée. En 1955, avec le père Beaupère, il conduira avec sa femme le premier pèlerinage œcuménique "au pays de la bible". En 1953, il devient pasteur de l'église de Pentemont (106 rue de Grenelle Paris 7) à Paris et restera dans cette paroisse jusqu'à sa retraite.
domicilié au presbytère de Dieulefit, quai St Clair à Lyon, 37 rue Tournefort, 72 bd Raspail, 18 av de Touville à Paris, St Cloud, Ville d'Avray
décès : hémorragie interne lors de l'opération de la prostate.
membre de l'assemblé consultative provisoire de Paris (7/11/1944-5/11/1945)

Notes concernant l'union

témoins : Jean Eberhard maroquinier 30 ans, Edouard Cadier 38 ans ingénieur,

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Johann Adam EBERHARD 1796-1869   Anna Maria RANDOLF 1806-1875   Michel GAERTNER 1796-1856   Marguerite Kayser 1803-1858/   Désiré Alexis LAURENT 1821-1865/   Julie Loddé 1823-1865/   Marie Joseph HAINTZ 1802-1848   Marie Laure Geneviève Bunout 1813-1871
|
8
  |
9
  |
10
  |
11
  |
12
  |
13
  |
14
  |
15



 


 


 


|   |   |   |
Johann Georg EBERHARD 1834-1895   Marie GAERTNER 1837-1919   Julien Etienne LAURENT 1844-1881   Joséphine Marie HAINTZ 1844-1888/
|
4
  |
5
  |
6
  |
7



 


|   |
Jean EBERHARD, pasteur 1863-1936   Athénaïs Désirée LAURENT 1865-1956
|
2
  |
3



|
Henri EBERHARD, pasteur 1898-1973


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content