henri jean Le Garrec
henri jean Le Garrec
  • Né le 17 janvier 1892 (dimanche) - Keryado, Ploemeur, 56001, Morbihan, Bretagne, France
  • Décédé le 3 septembre 1917 (lundi) - Esen, West-Wlaanderen, Wlaanderen, Belgique...,à l'âge de 25 ans
  • Marin et aviateur. Quartier-Maître Mécanicien-Pilote... Classe 1912. Bureau de Recrutement de Lorient. S'engage dans la marine à 16 ans, le 20/05/1908 pour le Dépôt des équipages de la Flotte dans les conditions de la Loi du 22/07/1886. Matricule au Recrutement n° 209. Cheveux châtains, Yeux gris, Front découvert, Nez moyen, Visage ovale, Taille 1m603. Entre à l'école des Apprentis-Mécaniciens de Lorient où il passe deux années. Matelot de 2e Classe le 01/04/1910, affecté à Brest. Quartier-Maître le 29/03/1913. Affecté en 1916 à l'école de Pilotage d'Amberieu-en-Bugey (01) où il effectue 36 heures de vol et 160 atterrissages. Entre au Centre d'Aviation Maritime de Fréjus-Saint-Raphael (83) pour un stage de Pilotage d'Hydravions. Il achève sa formation à l'école de Pilotage de Pau (64) où il effectue 19,55 heures de vol et 40 atterrissages. Il est Breveté Pilote Aéronautique Militaire, Brevet n° 4829, Insigne n° 1142, le 20/11/1916. Le 20/12/1916 il rejoint le Centre d'Aviation Maritime de Saint-Pol-sur-mer/Dunkerque et est incorporé à l'Escadrille de Chasse Terrestre de la Marine, Matricule au Corps n° 20782/3. Le 03/09/1917, vers 8 heures du matin, le Sous-Lieutenant Charles Delesalle et le Quartier-Maître Henri Jean Le Garrec quittent la base de Saint-Pol-sur-mer pour patrouiller au dessus de la Belgique, entre la ville de Dixmude et la région de la Forêt d'Houthulst. Henri Jean Le Garrec pilote l'avion n° 13 de type Sopwith Triplan, n° 5388, Code F15, de fabrication Anglaise... Le rapport du Sous-Lieutenant Charles Delesalle, son camarade de vol, donne partiellement les circonstances du combat : "... Brusquement, à 5100 mètres, l'appareil ennemi, un Albatros Monoplan, vire dans le soleil et vient se placer derrière la queue du Sop 13 qu'il mitraille à faible distance... Je pique aussitôt sur l'Albatros pour dégager le Sop 13 qui vient de se mettre tout doucement en piqué... Je commence le tir sur l'appareil ennemi quand... (la mitrailleuse ne fonctionne plus)... J'abandonne la poursuite et perd de vue les deux appareils". Aujourd'hui on détient la preuve que le Sop 13 est tombé dans les lignes ennemies au milieu d'un Régiment Bavarrois, une photographie de l'appareil détruit, prise par un photographe anglais (??), en témoigne et est consultable au "Fleet Air Arm Muséum" de Yeovilton (Angleterre) sous la référence "FAAM JMB/GSL 06542. Collection Jack Bruce/G. Stuart Leslie. B". Les archives permettent également d'établir que le 03/09/1917 trois avions français de type Sopwith triplan ont été abattus par l'aviation allemande : 1) Par le Lieutenant A. von Schönebeck, de la Jasta 11, qui à 10h05 abat le FSL Scott (??) à l'Est de Hollebeke ; 2) Par le Lieutenant E. Stapenhorst, de la Jasta 11, à 10h30, près de Wyschaete. L'avion français tombe dans les lignes alliées... et 3) Par le Lieutenant Karl Hammes, de la Jasta 35, à 8h55, au Sud-Est du Village d'Esen, près de Dixmude. Différents éléments d'archives circonstanciées tendent à désigner cet officier comme probable responsable de la perte du Sop 13... Un quatrième pilote allemand, le Lieutenant Friedrich Altmeier, de la Jasta 24, revendique aussi une victoire sur un Sopwith Triplan portant le numéro 5388 (??), abattu dans la région de Comines, le 26/09/1917 (??)... Des investigations complémentaires semblent nécessaires... Le 01/06/1917, à la demande de Citation à l'Ordre de l'Armée le Contre-Amiral, commandant les Flotilles de la Mer du Nord, Commandant Supérieur de la ZAN, répond "Avis favorable. Le Haut fait de Le Garrec a été reconnu par les Anglais, puis par un communiqué Allemand", et précise que le 25/05/1917, Henri Jean Le Garrec s'est porté résolument à l'attaque de 12 avions ennemis qui revenaient de bombarder la ville anglaise de Folkestone, et a abattu l'un d'entre-eux. JO du 05/06/1917 : Citation à l'Ordre de l'Armée, pour Le Garrec Henri Jean, Quartier-Maître, Pilote Aviateur, Matricule 20782-3 qui, "Monté sur un avion terrestre, a attaqué à 10 miles au large de la côte Belge, 5 avions Bi-Moteurs ennemis et a réussi à abattre l'un d'entre-eux" (le nombre 12 est ici ramené à 5, rectificatif). Il reçoit la Croix de Guerre avec étoile d'(Argent, JO du 05/06/1917. En Juin 1917, pour cet acte de bravoure il est également décoré par un Amiral Anglais, en présence de l'Amiral Français François Ronarc'h, de la myhtique "Distinguished Conduct Medal", médaille décernée par l'Angleterre pour "Bravoure sur le champ de bataille".. Médaille Militaire à titre posthume, Arrêt du 07/03/1922, "Aviateur zélé et courageux. Tombé au cours d'un engagement aérien le 03/09/1917"... Mort Pour la France... Sources diverses dont : www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr ; www.netmarine.net ; et, sur Geneanet, Rudy Goudesone ( sur Geneanet : rgoudesone) que je remercie...
12 médias disponibles 12 médias disponibles

A participé à la Grande Guerre, mort le 03/09/1917

Que s'est-il passé ce jour là ?
Domicile lors de la mobilisation : Keryado (Lorient) (56)

 Parents

 Frères et sœurs

 Grands parents paternels, oncles et tantes

 Notes

Décès

Déclaration en mairie par son père ; Pierre Marie Viard et Jean Marie Le Flahat... Acte du 01/10/1920...A noter que la commune de Keryado était autrefois ratachée à Ploemeur et est désormais, depuis 1947, rattachée à Lorient...

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

jean marie Garrec (le) 1789-1853 julienne Le Touze 1791-1871      
|
8
 |
9
   



   
|   
jean Garrec (le) 1830-1897 marie joseph Le Trecassier 1836-1881  
|
4
 |
5
 



 
| 
jean marie Garrec (le) 1863-1899 eugénie françoise Le Pabic 1864-1931
|
2
 |
3



|
henri jean Le Garrec 1892-1917