gustave Mathieu
gustave Mathieu
  • Né le 29 octobre 1895 (mardi) - Lussac-les-Châteaux, 86140, Vienne, Poitou-Charentes, France
  • Décédé le 6 février 1978 (lundi) - Poitiers, 86194, Vienne, Poitou-Charentes, France,à l'âge de 82 ans
  • Marchand forain lors du Recrutement. Inscrit sous le 70 de la liste du Canton de Lussac. Matricule n° 1074 au Recrutement. Cheveux châtains, Yeux marron-clairs, Front rectiligne Visage long, Taille 1m 66. Degré d'instruction 3 (sait lire, écrire et compter). Classé dans le Service Auxiliaire pour "Ectopie Testiculaire gauche". Incorporé le 25/01/1915. Arrivé au Corps et Soldat de 2e Classe le 20/01/1915. Classé dans le Service Armé, Infanterie, par la Commission de Réforme de Niort du 01/05/1915. Passé a la 2e Section d'Infirmiers Militaires le 01/05/1916, décision Ministérielle 1403 1/11 du 31/01/1915, et rayé des contrôles le dit jour. Parti aux Armées le 17/09/1916. Blessé par Shrapnell le 25/12/1916 a la Redoute près de Verdun, fracture de l'humérus du bras droit et lésion du nerf radial. Passé a la 9e Section d'Infirmiers Militaires le 01/10/1916, Circulaire du G.Q.G n° 13268 du 17/09/1916 et rayé des Contrôles le dit jour. Proposé pour Reforme Temporaire n° 1, avec Gratification de Réforme de 3e catégorie pour "Paralysie radiale avec main tombante, gène fonctionnelle considérable, atrophie et anesthésie consécutives a la blessure par Shrapnell", Décision de la Commission de Réforme de Poitiers du 23/10/1917. Envoyé en Congé Illimité le 24/11/1917. Admission a la Réforme Temporaire n° 1 avec Gratification de 600 Francs par Décision Ministérielle du 07/03/1918, notifiée par le Sous Intendant Maréchal Chef de la Section Régionale des Pensions de la 9e Région a Tours le 19/04/1918 sous le n° 33 B. Rayé des Contrôles le 20/04/1918. Réforme Temporaire n° 1 renouvelée et gratification maintenue, 3e catégorie, pour "paralysie du nerf radial droit" par Décision de la Commission de Réforme de Poitiers du 24/09/1918. Réforme Temporaire n° 1 renouvelée, Pension Temporaire Invalidité maintenue, invalidité 60%, par la Commission de Réforme de Poitiers du 12/11/1919 pour "membre supérieur droit, paralysie complète du nerf radial, main tombante en pronation doigts fléchis, atrophie musculaire a l'avant bras et au bras, main cyanosée en hypothermie". Réformé n° 1 et proposé pour Pension Temporaire avec invalidité de 60 % par Décision de la Commission de Réforme de Poitiers du 18/11/1920. Proposition de Pension d'Invalidité Permanente de 80 % par la Commission de Réforme de Tours du 07/11/1937. Pension définitive de 80% accordée par Arrêté Ministériel du 26/10/1938. Campagne contre l'Allemagne du 29/01/1915 au 24/12/1917. Citation a l'Ordre de l'Armée n° 23454 "D" du 16=03/1920, "Brancardier brave et courageux. Blessé très grièvement au cours d'une relève". Croix de Guerre avec Palme.
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Union(s)

  • Marié le 26 janvier 1942 (lundi), Poitiers, 86194, Vienne, Poitou-Charentes, France, avec anna Brunet 1897-1981

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

   
 
 
 
joseph victor Mathieu 1854 adèle Cormier 1858-1914
|
2
 |
3



|
gustave Mathieu 1895-1978