Family Book



 Bonjour et bienvenue dans ces pages


Cet emplacement est destiné à acueillir tout élément qui pourrait étoffer notre arbre familial et à le rendre plus vivant. Tous ceux qui le voudraient peuvent y participer en y mettant leurs textes, quel qu'ils soient. N'hésitez donc pas à m'en envoyer. Pour l'instant je ne maîtrise pas encore tous les instruments de mise en forme, mais j'espère y arriver!
Pour voir les photos qui n'ont pas trouvé place sur les fiches individuelles (j'essaie d'en intégrer un maximum dans l'arbre même), il suffit de cliquer sur le mot propriétaire, au bas d'une des pages de l'arbre, dans la note : L'arbre en ligne utilise le logiciel...etc. Vous arriverez sur ma page bleue d'accueil Geneanet d'où vous pouvez accéder aux actes et portraits.
Summary

 1 - Les origines

Si on trace une ligne oblique sur la carte de France, qui irait du sud de la Normandie au sud de la Savoie, tous les ancêtres, sans exception, qu'on pourra trouver dans cet arbre viennent du nord de cette ligne, et la majorité d'entre eux, des extrêmes nord et est de la France, presque aux frontières belges, allemandes et suisses. Aussi loin qu'on puisse remonter - c'est-à-dire au début des registres paroissiaux, au milieu du XVIIème siècle - ils sont tous français, avec sans doute quelques origines dans les pays frontaliers cités plus haut. Ils cultivent surtout la terre, beaucoup sont vignerons, certains, jardiniers. Ils sont aussi tous catholiques avec - peut-être - quelques protestants parmi les Normands, mais par la suite, ils se fondront dans l'écrasante majorité catholique.
Après avoir, génération après génération, habité les mêmes endroits, exercé les mêmes métiers et s'être mariés entre cousins, certains, plus aventureux ou simplement poussés par la nécessité, ont bougé. Ils sont partis, dans une ville voisine, puis dans une plus grande, pour s'établir finalement à Paris pour la plupart. D'autres ont tenté sans succès l'Amérique, la Russie, l'Extrême-Orient. Ils ne semblent pas avoir eu de descendance là-bas où ils sont morts ou ont disparu.
Aujourd'hui, des mariages divers ont redynamisé ces vieilles familles. On n'y retrouve plus les mêmes prénoms, donnés de pères à fils, de parrains à filleuls, qui sont une telle cause de casse-tête pour les généalogistes à cause des homonymes qui en résultent. On y rencontre aussi presqu'autant de professions que d'individus. C'est pourquoi je trouve intéressant de se replonger dans cette époque de traditions, bien révolue, qui a duré pendant des siècles et d'où nous venons.

 1.1 - Les régions d'origine

La Normandie, plus précisément la région d'Alençon, est le berceau de la famille Rose. Après avoir séjourné en Russie au début du XIXème siècle, s'être reconverti dans le théâtre, et avoir connu l'exil à l'arrivée de Napoléon, nos ancêtres Rose se sont fixés à Paris vers 1830, dans le quartier des grands boulevards.
Les Dumont-Bellavoine, originaires de Mareil-Marly et de ses environs, dans les Yvelines, étaient venus habiter Paris, dès la fin du XVIIIème siècle, près de St Germain l'Auxerrois. Ils y vécurent la période révolutionnaire.
Venant de l'Artois et de la Picardie, des membres de la famille Bailly s'y installèrent aussi quelques années plus tard, au début du XIXème siècle dans le VIème arrondissement. Ils furent suivis par leurs neveux Herman, de la même région
On trouve toujours de nombreux Hottois dans le Hainaut belge, à Audregnies. Nicolas Hottois s'établit à Paris où il se maria en 1844. Il était professeur de billard au Grand Cercle. Tous ses enfants naquirent dans cette ville, les premiers près des boulevards, les autres à Montmartre.
Les Renard sont originaires des Ardennes. Magistrats de pères en fils dans des villes de province, ils eurent un rejeton - mon grand-père, Maurice - qui vint habiter Paris où il écrivit des livres dans le genre fantastique et d'anticipation. La famille de sa femme (La Batie, Récamier, Blanc etc...) venait de la Région lyonnaise et du Bugey, qui sont les points les plus méridionaux de mes origines et où je devais naître moi-même en 1942, par hasard, à cause de la guerre.
Et les Alsaciens? Malgré la guerre de 1870 et l'éparpillement de beaucoup pour ne pas devenir allemands (mes arrières-grands-parents étaient partis vivre à Remiremont, dans les Vosges ), la famille Zehrfuss ne fut pas tentée par la capitale. Si la femme et les enfants de mon grand-père Zehrfuss s'y retrouvèrent, ce fut la conséquence de la guerre de 14, où il venait d'être tué.
Cependant, quelques-uns des nombreux enfants de Madeleine Paulus et d'Ignace Moschenross vécurent à Paris pendant un temps, mais je crois qu'il n'y ont plus guère de descendants aujourd'hui.
On trouve toujours des Zehrfuss à Sigolsheim, des Moschenross à Haguenau, des Hottois à Audregnies et des Dumont-Bellavoine-Beaugrand dans la région de Mareil. Ce sont leurs villes d'origine. Ils y ont été si nombreux, et depuis si longtemps, qu'on ne peut pas toujours retrouver leurs ancêtres communs.

 2 - Partir

 2.1 - Voyages vers l'Amérique de cinq membres de la famille


Robert, Célestine et Jérôme Zehrfuss, enfants de Ignace Zehrfuss et de Thérèse Hauptmann, de Sigolsheim en Alsace, sont partis pour New-York en 1892 et 93, ainsi que le fera en 1909 Gilles Moschenross, descendant de notre famille de Haguenau. Avant eux, Armand Hottois, descendant d'une branche originaire du Hainaut, s'était perdu en Amérique du Sud en 1867. Pour plus de détails sur l'arrivée des premiers, on peut se rendre sur le site de recherches d'Ellis Island où l'inscription est libre, et visualiser les registres des passagers et la photo des bateaux sur lesquels ils sont arrivés : La Bretagne et Le New-York. On notera que les quatre Alsaciens ont alors la nationalité allemande (http://www.ellisisland.org/)
Célestine retourna en Alsace, peut-être malade, puisqu'elle y mourra en 1899 à 22 ans.On ne sait pas ce que sont devenus Robert et Jérôme. Cependant une fiche, trouvée sur le site des Mormons FamilySearch, est intrigante : Un Robert Zerfuss s'est marié à Manhattan, New York , le 15 juillet 1894, avec Mary Fuchs. Si le lieu de naissance est indiqué comme étant Freiolsheim, Baden Baden , ce qui ne correspond à rien, les parents du marié seraient : Ignaz Zerfuss et Therese Hoffman, ce qui est troublant. Quant à Mary Fuchs, elle serait originaire d'Alsace, née à Orschweiler, de "John" Fuchs et d'Agnes Christer...
Février 2009 : Joseph Schielé, notre cousin alsacien qui travaille activement à la réalisation de l'arbre des Zehrfuss, a retrouvé les descendants de Robert Ignace. Ils sont bien américains et descendent en effet de Robert et de Maria Fuchs. Leur patronyme est depuis orthographié ZERFUSS.

1892 - Arrivée à New-York (Ellis Island Zerrfuss) de Robert Ignace Zehrfuss. Voir aussi Ellis Island à http://www.latinamericanstudies.org/ellis-island.htm

Here is the record for the passenger :

First Name: Robert
Last Name: Zerrfuss
Ethnicity: Germany
Last Place of Residence:
Date of Arrival: Dec 07, 1892
Age at Arrival: 25 Gender: M Marital Status:
Ship of Travel: La Bretagne
Port of Departure: Havre
Manifest Line Number: 0326

1892 - Arrivée à New-York (Ellis Island Zerrfuss) de Célestine Zehrfuss

Here is the record for the passenger :

First Name: Celestine
Last Name: Zerrfuss
Ethnicity: Germany
Last Place of Residence:
Date of Arrival: Dec 07, 1892
Age at Arrival: 17 Gender: F Marital Status:
Ship of Travel: La Bretagne
Port of Departure: Havre
Manifest Line Number: 0327

1893 - Arrivée à New-York (Ellis Island) de Jérôme Zehrfuss

Here is the record for the passenger :

First Name: Hierongmus
Last Name: Zehrfuss
Ethnicity: Germany
Last Place of Residence:
Date of Arrival: Sep 11, 1893
Age at Arrival: 16y9m Gender: M Marital Status:
Ship of Travel: Belgenland (1878)
Port of Departure: Antwerp
Manifest Line Number: 0096

1909 - Arrivée à New -York (Ellis Island) de Gilles Moschenross

Here is the record for the passenger:

First Name: Gilles
Last Name: Moschenross
Ethnicity: German, German
Last Place of Residence: Epinal, France
Date of Arrival: Jan 25, 1909
Age at Arrival: 23y Gender: M Marital Status: S
Ship of Travel: New York
Port of Departure: Cherbourg, France
Manifest Line Number: 0004

1960 - Extraits d'une lettre de Gilles Moschenross à sa cousine, Elisabeth Zehrfuss, qu'il ne connaissait pas et qui lui avait demandé des détails sur la famille Moschenross.

Oakland, 10 juin 1960

..Concernant la généalogie Moschenross... de peu d'assistance. Quand j'étais jeune, je connaissais le nom de tous mes oncles et tantes, même si je ne les connaissais pas personnellement, mais on oublie avec le temps. Je n'ai pas connu mon grand'père. Notre grand'mère a vécu à Haguenau avec une de ses filles (Louise Hashold). Dans son grand âge, elle a vécu une vie assez agréable, faisant le tour de ses enfants, vivant deux mois avec l'un et l'autre. Je ne me rappelle plus la place de sa mort, n'ayant guère été à la maison depuis l'âge de 14 ans jusqu'au temps où je suis venu en Amérique. Ta grand'mère Joséphine venait d'une grande famille consistant, autant que je peux me rappeler, en 5 filles et 5 garçons, dont je n'ai connu que 5, mon père inclus.
Louise Hashold demeurait à Haguenau, Tante Marie et deux autres, ainsi que les oncles Charles et Victor vivaient à Paris. Un oncle est mort à Haguenau et un autre au Texas (Etats-Unis) à la suite d'une épidémie de la fièvre jaune. (je crois qu') il n'était pas marié. Mon père Antoine Moschenross vivait à Wuenheim. C'est à peu près tous les renseignements que j'ai de la famille...

Extraits de lettres d' Hyacinthe Marie Armand Hottois engagé comme mousse :

1860 - Hyères (il a 15 ans)

Chère mère, ... je m'ennuie beaucoup aux îles d'Hyères car nous sommes obligés de laver notre linge à l'eau salée, pas toujours mais quelques fois, et nous mangeons du biscuit qui n'est pas bon. Je prends courage, bientôt j'espère venir vous embrasser tous... Pardonne-moi si j'écris mal, je n'ai pas beaucoup de temps pour écrire, on vient de nous envoyer à l'exercice du canon et du fusil... Je vous prierai de m'envoyer quelques sous pour m'acheter divers objets qui sont nécessaires et qui me feront bien plaisir, et en même temps je pourrai donner du linge à la blanchisseuse pour ne pas le laver à l'eau salée. Les dix francs que vous m'avez envoyés sont épuisés et pourtant j'en ai fait économie...

Hyères, 21 mai 1860

Chers parents, Je vous écris cette lettre pour vous dire que j'ai reçu une lettre qui me fait beaucoup de peine. Vous me dites quand j'écrivais cette lettre que j'étais ivre, je vous dirai, chers parents, que je me conduis bien et je ne fume pas, vous n'avez qu'à demander et vous verrez si je ments. Je vous avais demandé dix francs, vous ne me les avez pas envoyés. J'avais, dites-vous, été conseillé par des novices pour m'amuser et j'avais envie de m'acheter une paire de souliers et une chemise et un pantalon blanc pour le dimanche. Si vous ne voulez pas me l'envoyer, envoyez au commandant l'argent, qui me fera acheter ce que je demande, comme cela vous serez sûrs que je ne m'amuse point avec... Pardon si j'écris si mal, j'écris sur le couvercle de ma boîte et je n'ai que dix minutes, car nous allons aller faire l'exercice des voiles... je vous embrasse de tout mon coeur, votre fils affectionné.

Bristol, 9 mars?

Chers parents, Ne vous inqiétez pas, il n'y a pas de mauvaises nouvelles. Nous sommes venus en relâche à cause d'avaries, nous avons abordé un navire anglais le 3, par une tempête affreuse. Nous avons eu notre beaupré démoli et le petit mât de hune. Nous avons (ill.) le navire anglais, nous lui avons brisé toute sa mâture. Il y avait 12 hommes à bord, nous en avons sauvé 8 et il y en a 4 qui ont péri. Je prie maman qu'au plus tôt la présente, elle fasse brûler un cierge à St Séverin car nous l'avons échappé belle, surtout moi qui étais à la barre et qu n'ai pas quitté mon poste... Pardonnez-moi si c'est écrit si mal mais l'émotion me gagne en pensant au danger que j'ai couru et en pensant à la peine que vous auriez. Nous sommes ici au moins pour deux mois en réparation... Embrassez bien tous mes frères et soeurs pour moi car j'ai bien manqué de ne plus les voir... et aussi mon parrain et ma marraine, enfin tous ceux qui s'intéressent à moi. Je finis ma lettre en vous embrassant de tout mon coeur, votre fils qui vous aime.

1867 - Extraits de sa dernière lettre :

Balcarce (Amérique du Sud), 5 mars (il a 22 ans)

Cher père, je vous écris cette lettre pour vous faire savoir que j'ai reçu avant-hier une lettre datée du 6 août de l'année passée... Je crois que quand vous recevrez cette lettre, vous ne serez pas surpris de vous dire que j'ai été fait prisonnier par les Indiens et que, grâce à deux de mes compagnons, nous nous sommes échappés. Enfin je suis en bonne santé, mais je suis un peu pauvre. J'étais dans une factorerie du commerce... qui trafique avec les Indiens... j'ai perdu tout, il ne reste que le vêtement... Si vous pouviez m'envoyer un petit secours en argent, je serais bien content...

 2.2 - L'Extrême-Orient

Désiré Hottois au Tonkin Sur Hanoï, on peut aller à http://belleindochine.free.fr/hanoi.htm

1886 - Lettre de Désiré Hottois à son frère Louis :

Hanoï, le 29 janvier

Mon cher Louis, ... Tu me dis que tu veux monter un commerce à Neuilly, j'en suis enchanté et je te souhaite bonne chance. Tu me demandes l'article tonkinois, je suis très embarrassé pour te répondre là-dessus car il n'y a guère que du riz, de la canne à sucre, de la soie et des incrustations, et tout cela est très cher maintenant... il il y encore les tapis brodés, mais je te dis, c'est très cher, tous les soldats qui ont passé par là ont gâté les prix. Du reste, en ce moment, on ne fait du commerce qu'avec la troupe et naturellement on ne vend que du vin, de la bière, du cognac. Les articles de Paris se vendent assez bien mais il faut que ce soit bon marché... Si réellement il y avait un article qui se vende bien à Paris, je me ferais un plaisir de te l'envoyer
Quant à moi, je fais des économies le plus possible afin de pouvoir m'installer à mon compte... Si ça continue comme cela, j'aurai mes 3000 francs avant cinq ans et j'aurais toujours été bien plus heureux qu'au régiment... Je te serre la main, ton frère Hottois

1891 - Extrait des minutes du Greffe du Tribunal de Première Instance de Hanoï, Tonkin

L'an 1891, le 2 juin... Nous nous sommes transportés chez Madame veuve A... pour faire l'inventaire des biens de feu Désiré Hottois. Madame A... nous a exposé ce qui suit :
M. Hottois habitait chez moi... Il était venu, n'ayant rien du tout, si ce n'est ses habits de corps qui ont été brûlés après sa mort, à cause de sa maladie (le choléra).
Il me reste de lui encore quelques petits objets sans valeur, excepté son violon et une montre en argent...

 2.3 - Les voyages des Rose, artistes et idéalistes

La famille Rose est tout à fait à part. On quitte Pierre Rose à Alençon où il a épousé sa cousine Sophie et on les retrouve à Moscou vers 1809. Pierre y est acteur et régisseur du Théâtre français, alors que presque toute la famille fait le commerce de la dentelle... Après leurs deux ans d'exil à Nijni-Novgorod, il écrit un poème d'adieu en quittant cet endroit - il faisait du reste volontiers des vers. Son fils fut acteur à Paris, dans les théâtres des grands boulevards sous le nom de Rhozevil et son petit-fils, Pierre Magnier, aura la même vocation.La soeur de Pierre, Joséphine Eulalie Françoise Rose, eut un fils, Bernard, qui sera séduit par les idées utopistes d'Etienne Cabet. Celui-ci voulant fonder une colonie idéale en Amérique, lança des appels et Bernard Carpentier embarqua avec femme et enfants pour la Nouvelle-Orléans en 1848. La colonie connut malheureusement des déboires et Bernard mourut peu de temps après en Amérique.


Index
  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content