Message to visitors

close

Il faut aimer en pure perte, toujours, et cettetrès pure perte de l'amour, c'est le deuil lui-même etl'unique victoire. Vouloir garder c'est déjà perdre ;la mort ne nous prendra que ce que nous avons vouluposséder.

J'écris cela en tremblant, me sachant incapable d'unetelle sagesse, mais convaincu pourtant (ou à cause de cela)qu'il n'y en a pas d'autre, si tant est qu'il y en ait une, et quetel est à peu près le chemin sur lequel, ou verslequel, et difficilement toujours, il nous faut avancer...Montaigne a tout dit en une phrase peut-être : « Tout contentement des mortels est mortel.»

  • André Comte-Sponville, ' Vivre, c'estperdre ', in La Consolation, collection ' Morales ' N° 22,Autrement, 1997

 -

 Fraternelle,tolérante, bienveillante, maisrigoureuse !

Corrections/corrections-et-complements@fraternelle.org/Compléments  

 

 

{{point.text|translate}} {{point.text|translate}} MENU {{'gw_v5_graphtree_menu_modifier'|translate}} {{point.text|translate}} {{'gw_v5_graphtree_menu_ajouter'|translate}} {{point.text|translate}}