Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

En complément à cet arbre, visitez également mon blog : Recherches, Généalogie d'Alsace et d'ailleurs.


Sosa : 10 240
(Nicolas Dägermann) (Nicolas d'Aigremont)
(Niclaus Degermann)


  • Né vers 1580
  • Décédé entre 1626 et 1646
  • Bourgeois de Sainte-Marie-aux-Mines et tanneur dans cette même ville

 Union(s) et enfant(s)

 Notes

Notes individuelles

Dans les registres paroissiaux de l'église réformée de Sainte-Marie-aux-Mines on trouve les actes de baptême de 7 enfants ayant Nicolas pour père (la mère n'est pas mentionnée). L'orthographe du nom varie mais on peut supposer qu'il s'agit bien de la même fratrie.

  • Jean d'Aigremont né le 24 juin 1601
  • Abraham d'Aigremont né le 8 février 1604
  • Judith Daigremont née le 12 février 1606
  • Marie Daigremon née le 30 mars 1608
  • Mathieu Daigremont né le 27 avril 1614
  • Marie Dagrimon née le 18 septembre 1616
  • Marguerite Dagrimon née le 15 février 1618

On ne trouve pas trace de Peter alors que l'acte de décès de ce dernier précise bien Patre Nicolas Degrman Rothgerber von Mariakirch undt Juditha Schneiderin. On remarque un intervalle de 6 ans entre Marie et Mathieu. Peter pourrait-il être né durant cette période ? Peut-être ailleurs qu'à Sainte-Marie-aux-Mines ?


D'où Nicolas est-il originaire ?

D'après son nom il serait originaire d'un lieu nommé Aigremont. Il appartient à la paroisse réformée de Sainte-Marie-aux-Mines et est donc d'origine française (les noms français des témoins aux baptêmes de ses enfants le confirment).

Aigremont pourrait désigner un village, un lieu-dit peut-être aujourd'hui disparu mais il existe une localité particulièrement intéressante : Aigremont en Haute-Marne. En effet, suite au massacre de Wassy (également en Haute-Marne, à une centaine de kilomètres d'Aigremont) en 1562, élément déclencheur des guerres de religion, un grand nombre de huguenots vont chercher refuge en Alsace et une petite communauté s'établit à Sainte-Marie-aux-Mines. Nicolas ou peut-être son père pourrait en avoir fait partie.

Il existe cependant une deuxième possibilité : Aigremont dans le Gard, en pays cévenol, terre historique du protestantisme. On retrouve en Alsace des familles originaires des Cévennes mais celles-ci sont généralement arrivées vers la fin du XVIIe siècle même si certaines sont mentionnées dès le XVIe. Cette hypothèse cévenole, bien que moins plausible, ne peut cependant pas être exclue.

Voir Recherches | Un nouveau venu à Barr.

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content