Message to visitors

close

Merci de votre visite. Sivous ne connaissez pas encore GENEANET, un rapide mode d'emploi setrouve dans le bas de cettefiche.  

   

Pour me contacter: utilisez Geneanet qui transmet en m'averissant par unmail.


Pauline de la WOESTINE
Pauline de la WOESTINE
(Marie Thérèse "Pauline" de la WOESTINE)
comtesse de Fagan par son mariage

  • Born in 1767 - paroisse de Saint-Gengulphe à Cambrai, F.
  • Deceased September 26, 1825 (Monday),aged 58 years old
  • Sa grand-mère Anne Françoise de la WOESTINE avait épousé François Philippe MALET de COUPIGNY le grand père de son premier mari Léon Ernest MALET de COUPIGNY
1 file available 1 file available

 Parents

a picture
  • François Maximilien de la WOESTINE, Marquis van de Woestyne, (3e), marquis de Becelaere, baron de Troibrèze et de Wallincourt, Chevalier du Saint Empire, Grand d'Espagne de 1ère Classe 1734-1794
  • Ci-contre: l'ancien Hôtel du marquis de la Woestine-Becelaere, 58 rue de la Rôtisserie à Cambrai.
  •  

     Spouses and children

     Siblings

    • M Charles de la WOESTINE, 4° marquis de Becelaere 1759-1816..1838
    • F Pauline de la WOESTINE, comtesse de Fagan par son mariage 1767-1825
    (display)

     Events


     Notes

    Individual Note

     1 - Pauline de la WOESTINE

    Née Marie Thérèse Pauline en 1767 à Cambrai.

    Décédée le 26 septembre 1825

     2 - Mémoires inédits de Madame la Comtesse de Genlis, sur le dix-huitième siècle ...

    Par Caroline-Stéphanie-Félicité Du Cres alias Madame de Genlis, page 82 et suivantes

    M. de Lawoëstine et sa charmante fille Léocadie (de son second mariage avec Louise Marie Catherine BLIN, 1768-1850) , ont eu pour moi, dans cette circonstance, des soins dont je suis d'autant plus reconnoissante, qu'ils ont été, durant cinq semaines, occupés par la maladie mortelle de madame la comtesse de Fagan, sœur de M. de Lawoëstine (Charles Ghislain); ils ont passé beaucoup de nuits.

    M. le comte de Fagan, un peu avant que sa mère fût à l'extrémité, fut forcé de partir pour son régiment; ce jeune homme, rempli d'esprit et de sensibilité, est le meilleur des fils ; il est parti avec une vive douleur, quoiqu'il fût bien certain que sa cousine le remplacerait auprès de sa mère avec autant de zèle que d'affection.

    De ce moment, Léocadie s'est établie chez sa tante et ne l'a plus quittée, c'est elle seule qui l'a soignée dans ses attaques de nerfs et des convulsions dont la violence a peu d'exemples; Madame de Fagan ne vouloit pas souffrir que, dans ces crises effrayantes, une garde ou une femme de chambre l'approchât.

    Léocadie pouvoit seule, pendant le jour et la nuit, la contenir dans son lit et lui faire prendre les drogues prescrites.

    Cependant, malgré les veilles, la fatigue du corps, les inquiétudes et les peines du cœur , Léocadie a trouvé le moyen, en saisissant des instans de calme , d'accourir auprès de moi et de me rendre plusieurs services en s'occupant d'une infinité de petits détails relatifs à mon déménagement.

    Son père, qu'elle envoyoit chercher très-souvent au milieu de la nuit, est venu constamment tous les jours depuis trois semaines et souvent deux fois par jour me demander mes commissions, et faisant continuellement de lui-même des courses énormes pour moi.

    Que l'activité est belle et digne d'éloge, quand elle a pour cause tant de bonté!

    Madame de Fagan reçut tous ses sacremens hier, et c'est la pieuse Léocadie qui eut le courage de lui déclarer son imminent danger, mais avec tous les ménagemens d'une prudence qu'on n'a communément pas à son âge, et que la plus parfaite charité chrétienne peut seule donner.

    Madame de Fagan a fait cette grande action de la manière la plus édifiante ; en attendant le viatique et l'extrêmeonction, elle voulut que Léocadie lui récitât les prières des agonisans et elle y répondit constamment d'un ton ferme et doux.

    M. de Lawoëstine, présenta cette solennelle cérémonie, m'a conté que Léocadie, à genoux au chevet du lit de sa tante, avoit le visage inondé de larmes , et que cependant elle avoit un tel empire sur elle-même, que l'on remarquoit à peine une légère altération dans sa voix.

    Ceci ne m'a point étonnée, car j'ai vu, durant ma longue carrière, que la véritable sensibilité donne toujours la force d'âme dans toutes les occasions où elle est nécessaire,

    Sources partielles: Généalogie éditée par Michel HERLAUT(herlaut ) sur Geneanet .

    Family Note

    Marriage with Charles Louis "François" FAGAN:

    Sophie de FAGAN, est le troisième enfant de "François" Charles FAGAN (de ) ( ? - 1813 ) et de Marie Thérèse "Pauline" la WOESTINE (de ) ( 1767 - 1825 )

    Elle est née le 02 mai 1792 à Paris où elle vint au monde dans un hôtel particulier du faubourg St Germain.

    En janvier 1857, lors d'un voyage à Venise, Sophie tombe malade. Malgré le recours à plusieurs médecins, malgré les remèdes recueillis auprès des paysans ardéchois et envoyés par Pauline, Sophie meurt le 02 Mai 1867 à Görz .

    Le 26 octobre 1812 à Hietzing bei Wien, Autriche, elle avait épousé le comte Michele CORONINI von CRONBERG, 1793 - 1876 .

    Ils eurent quatre enfants :

    CORONINI von CRONBERG Alfredo ( 1814 - 1814 )

    CORONINI von CRONBERG Ernesto ( 1815 - ? )

    CORONINI von CRONBERG Marie Thérèse Mathilde (Dite Mathilde ) ( 1816 - 1901 )

    CORONINI von CRONBERG Carlo ( 1818 - ? )

      Photos and archival records

    {{ media.title }}

    {{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
    {{ media.date_translated }}

     Family Tree Preview

    Maximilien de la WOESTINE, marquis van de Woestyne, Marquis de Becelaere (2e), baron de Walincourt, baron de Troibrèze (qui suit) †1763 Isabelle de GHELLINCK, Dame de Rynsacker 1686-1767 a picture
    Charles von COBENZL, comte de Cobenzl-chevalier de la Toison d'Or en 1759 1712-1770
     Marie-Thérèse de PALFFY d'ERDÖD 1719-1771
    ||||






    ||
    a picture
    François Maximilien de la WOESTINE, Marquis van de Woestyne, (3e), marquis de Becelaere, baron de Troibrèze et de Wallincourt, Chevalier du Saint Empire, Grand d'Espagne de 1ère Classe 1734-1794
     Marie Eléonore von COBENZL, Epouse du marquis François Maximilien de LA WOESTINE 1740-1771
    ||



    |
    a picture
    Pauline de la WOESTINE, comtesse de Fagan par son mariage 1767-1825