Infobericht aan bezoekers

close

Merci de votre visite. Si vous ne connaissez pas encore GENEANET, un rapide mode d'emploi se trouve dans le bas de cette fiche.  

   

Pour me contacter:  utilisez Geneanet qui transmet en m'averissant par un mail.


Fernand MOTTARD
  • Geboren op 5 maart 1863 (donderdag) - Bruxelles, Brabant, B
  • Overleden op 15 april 1932 (vrijdag) - La Panne, Fl. Occ., B , leeftijd bij overlijden: 69 jaar oud
  • Fernand et Albertine habitaient à La Panne, Fl.Occ.,B, 7, sentier Thiriar, villa "La Thébaïde"
1 media beschikbaar 1 media beschikbaar

 Ouders

 

 Relaties en kinderen

 Verwantschappen

 Notities

Aantekeningen

 1 - Fernand et Albertine MOTTARD

Ils habitaient à La Panne en Flandre occidentale, 7 sentier Thiriar, villa "La Thébaïde".

 2 - Mais qui était ce Thiriar ?

THIRIAR, James, Bruxelles, 1889 - 1965

Peintre de figures, caricaturiste, mais surtout dessinateur de costumes attaché au théâtre royal de la Monnaie.

Il a fait un travail énorme en illustrant tous les uniformes de l'armée belges.

Il accompagne une expédition belge au Ruwenzori et en ramène une documentation sur la faune et la flore du Congo et du Soudan.

Ecrivain, il publie un album : "Gloire et misère au front de Flandres", 1914-1918, publié en 1920 à Bruxelles.


Note de P-M. van Win

Dans ma jeunesse, ma mère Estelle van Win, eut une passion pour les figurines (petits sujets en étain plat et gravés, ayant 2 à 3 cm de haut) qu'elle peignait à la loupe.

L'auteur de ces figurines était un certain "Seldenslagh", tailleur rue Haute à Bruxelles et néanmoins passionné de figurines.

Il s'inspirait des dessins de James Thiriar, un de ses amis qu'il citait sans cesse, pour les représentations d'uniformes militaires.

Il avait aussi reconstitué les principaux personnages de l'Ommegang que ma mère peignit, pièce par pièce, et dont je possède encore l'essentiel.

En 1958, l'année de L'Exposition Universelle à Bruxelles, j'ai eu le bonheur de faire partie du groupe de Lignages de ce même Ommegang qui commémore la visite de Charles Quint et son fils Philippe à Bruxelles le 2 juin 1549.

Mon père avait un confrère avocat, Maître Thevenet , qui possédait des milliers de figurines du Premier Empire avec lesquelles il reconstituait des batailles. Le déplacement des figurines se faisait à l'aide de grands peignes à larges dents qui permettaient de déplacer une vingtaine de soldats à chaque fois.

 Bronnen

  • Persoon: Généalogie famille van WIN

  Foto's en archief documenten

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Overzicht van de stamboom




  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content