Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Loi Informatique et Libertés respectée "moins de 100 ans" non visible


Seigneur DE BIÈVRE ([(date)]), Seigneur DE VÉLIZY, Chirurgien du Roi ([nth], [(date)]), Académie Royale de Chirurgie ([(date)] - Fondateur), Noble ([(date)]), Chevalier de l'Ordre de Saint Michel ([(date)]), Chevalier de l'Ordre de Saint Louis ([(date)])

  • [born] [on (day month year)] [(date)] ([(week day)]) - CALAIS 62
  • [died] [on (day month year)] [(date)] ([(week day)]) - BIÈVRES 91 , [age at death:] 78 [years old]

 [mariage(s)] [and] [enfant(s)]

([linked pages])

 [notes]

[individual notes]

Sa biographie a été écrite par l'un de ses descendants, Gabriel Mareschal de Bièvre (1866-1941) :

Chirurgien réputé de Paris appelé à la cour en 1696 par Fagon pour savoir comment soigner l'anthrax de Louis XIV, il y resta mais ne fut pas alors le médecin principal du Roi.

En 1701 il opère Fagon. Envoyé par le roi pour soigner le Maréchal de Villars après la victoire de Malpasset. Premier chirurgien du Roy le 14 juin 1703 comme successeur de Felix, il avait en cette qualité veillé sur la santé de Louis XV depuis sa plus tendre enfance, et ce dernier lui témoigna par une estime singulière la reconnaissance des services ainsi rendus.

Il était un des trois médecins qui assistèrent Louis XIV lors de son décès en 1715.

Il se faisait payer 600 livres par saignée et touchait environ 25.000 écus/an. En 1706 charge de maître d'Hotel de Louis XIV.

Il avait jeté au feu 20.000 livres de billets donné par des personnes auxquelles il avait rendu la santé.

Anobli en 1707 (un des premiers à recevoir le nouvel ordre de Saint Louis), seigneur de Bièvre en 1712. Il fut un des confidents de Louis XIV.

Il fut sous Louis XV avec La Peyronie l'organisateur du service de santé en France. Il a occupé un appartement au château de Versailles pendant 33 ans.

apparaît dans le roman de Chandernagor et dans le film qui en est tiré en 1996 : "l'Allée du Roi". Autres ouvrages : Revue de l'histoire de Versailles année 1931 pages 15 à 39.

Saint-Simon, dont il était le chirurgien décrit son caractère et raconte plusieurs aventures qui lui sont arrivées, entre autres au sujet d'une de ses patientes soeur de Port-Royal (Pléiade "Mémoires" tome 2 page 327,...) Louis XIV l'a utilisé pour savoir si tout ce qui se disait sur cet ordre très contesté était vrai ou non.


http://geneweb.inria.fr/roglo?lang=fr;i=1558057

+++++++++

.

++++++++++

Créée sous le règne de Louis XV par Georges Mareschal, Premier Chirurgien du Roi, et son survivancier François Gigot de La Peyronie, l'Académie royale de Chirurgie (ARC) fut chargée d'examiner et de collecter des mémoires provenant de l'ensemble du royaume - parfois même de l'étranger - et portant sur tous les aspects de l'art opératoire. On trouve dans ce fonds, notamment, des mémoires concernant

  • la traumatologie,
  • l'obstétrique,
  • l'ophtalmologie
  • et la stomatologie.

http://www.academie-medecine.fr

[marriage notes]

Trois Enfants

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 [navigation arbre]



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content