Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Loi Informatique et Libertés respectée "moins de 100 ans" non visible


(Jules Jean Joseph BENOÎT)
Raffineur de Sel , Maire de Le Pouliguen (44) (mai 1854 - 11 mai 1871, 7 janvier 1878 - 20 mai 1888), La Baule , Plage (à_La_Baule-44)

  • Né vers 1811
  • Décédé le 25 mars 1890 (mardi) - ESCOUBLAC 44 , à l’âge de peut-être 79 ans
  • Industriel raffineur de sel au Croisic

 Parents

 
  • Joseph Antoine BENOÎT, Négociant ca 1785-
  • Négociant, associé avec Louis Levesque, en 1851,
    dans la Société "Levesque et Benoît"

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

(pages liées)

 Notes

Notes individuelles

Edouard et son frère Jules-Jean-Joseph Benoit, originaires Gascogne et natifs de Château-Salins en Moselle, s'établirent vers 1840 au Pouliguen, près de Nantes, dans la partie dépendant de la commune d'Escoublac.

Ils y établirent une usine de raffinerie de sel "Les Salines de Guérande", encore existente en 1886, puis une autre au Croisic.


Ils publièrent un "Projet d'association des propriétaires et négociants des marais salants de l'Ouest", Paris, Duverger, s.d., in 4°, 12 p.


L'un d'eux, Président de la commission centrale des sels de l'ouest en 1848, est membre de la chambre de commerce de Saint-Nazaire, depuis sa fondation en 1891.

Ils sont également à l'origine de l'aménagement et du lotissement, à la fin du XIXe siècle, des parcelles en arrière de la "plage Benoit", où furent édifiées les plus belles villas de La Baule.

[mentionné par F-L. Jacquier, source : René Kerviler, Bio-bibliographie bretonne, 1886].

Maire du Pouliguen, et
l'un des fondateurs des Salines de Guérande.
Copropriétaire de la plage "Benoît" à Escoublac (La Baule).
Président de la Chambre de commerce de Saint-Nazaire.

Sources:
- personne: R.Driant, F-L. Jacquier - généalogies nantaises
- naissance, décès: F-L. Jacquier (Yves Rochcongar, Capitaines d'industrie à Nantes au XIXe siècle, éditions Mémo, 2003)
- famille 1, famille 2: R.Driant
- mariage 2: F-L. Jacquier - généalogies nantaises

http://geneweb.inria.fr/roglo?lang=fr;i=340523


né en 1810 selon :

http://gw5.geneanet.org/index.php3?b=robillard1&lang=fr;pz=jean+luc;nz=de+robillard;ocz=0;p=jean+joseph;n=benoit


autre Maire du Pouliguen :

Jean-Luglien de Jouenne d'Esgrigny

http://www.francegenweb.org/mairesgenweb/details.php?id=17892&co=Pouligen+%28le%29&dept=44


La commune est dénommée Escoublac jusqu'au décret du 10 mai 1962 et relevait du canton de Guérande jusqu'en 1985; "la Bôle" était alors un simple lieu-dit sur la côte, à la hauteur d'Escoublac. Ce n’est que le 13 novembre 1961, que le conseil municipal se prononce par douze voix contre dix pour l'appellation de La Baule - Escoublac. La commune d'Escoublac - La Baule est dénommée la commune de La Baule-Escoublac à partir du 15 mai 1962.

Situation de la commune de la Baule-Escoublac dans le département de Loire-AtlantiqueLa gare se nomme au départ "Escoublac-La Bôle" puis "La Baule-Escoublac". En 1986, l'électrification de la voie ferrée jusqu'au Croisic est réalisée. A partir du 24 septembre 1989, le TGV Atlantique met moins de trois heures pour relier La Baule à la capitale.

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

    Y MELIN ca 1750-   X X ca 1760-
| |



|
Joseph Antoine BENOÎT, Négociant ca 1785-   Elisabeth Charlotte DANU MELIN ca 1785-
| |



|
Jules BENOÎT, Raffineur de Sel ca 1811-1890



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content