Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Loi Informatique et Libertés respectée "moins de 100 ans" non visible


H  Edme Viala CHARON Le Général

(Edme Viala CHARON)
Baron CHARON (1er, 3 février 1864), X (1811), Général (***) de Division (1848), Gouverneur Général de l'Algérie Française (1848-1850)

  • Né le 29 juillet 1794 (mardi) - PARIS VI 75
  • Décédé le 26 novembre 1880 (vendredi) - PARIS VIII 75 , à l’âge de 86 ans
  • 1m 67
    Président du comité des fortifications et sénateur jusqu'en 1870.

 Union(s) et enfant(s)

 Relations

 Notes

Notes individuelles

Desc.phys. : Cheveux châtain blond - Front découvert - Nez long - Yeux bleus - Bouche moyenne - Menton fourchu - Visage ovale - Taille 167 -

Sorti de l'École de Metz, il participe à la défense de la ville (1814). Il est à Waterloo, comme lieutenant dans le 6e corps, et prend part aux expéditions d'Espagne (1823-28) et de Belgique (1831). Il est envoyé en Afrique comme chef du génie dans diverses places.

Colonel (1842), devenu commandant en chef du génie d'Algérie, il prend une part importante à la création d'Orléansville et de Ténès.

Maréchal de camp (1845), il est d'abord rappelé en France, à la suite des événements de février 1848, puis aussitôt promu général de division, directeur des affaires d'Algérie et renvoyé dans la colonie comme gouverneur général (9 septembre 1848).

Rentré en France (24 octobre 1850), il est nommé président du Comité des fortifications et appelé, lors de la proclamation de l'Empire, à siéger au Sénat où, jusqu'au 4 septembre 1870, il vote avec la majorité dynastique.

Il reçoit également la présidence du comité consultatif de l'Algérie et, par décret du 3 février 1864, est nommé baron. Grand-croix de la Légion d'honneur, il passe au cadre de réserve en 1859


Fils d'un employé des Postes, polytechnicien, prend part à la défense de Metz en 1814, sort dans le Génie et assiste à la bataille de Waterloo comme jeune lieutenant,

Campagnes d'Espagne (1823, sièges de Pampelune et de San Sébastien) et de Belgique (1831, prise d'Anvers) ; part ensuite pour l'Algérie où il restera quinze ans, de 1835 à 1850, plusieurs fois cité à l'ordre du jour ; créa des fortifications, des casernes, des hôpitaux.

Commandant en chef du génie d'Algérie, il prit une part importante à la création d'Orléansville et de Ténès.

Maréchal de camp en 1845, général de division en 1848, il sera gouverneur militaire de l'Algérie de 1848 à 1850.

De retour en France, il sera président du comité des fortifications et sénateur jusqu'en 1870. Il sera également président du conseil consultatif de l'Algérie et nommé baron en 1864. grand-croix de la Légion d'Honneur en 1857. mis à disposition en 1859

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content