Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Loi Informatique et Libertés respectée "moins de 100 ans" non visible


H  Henri LAFOND « le pape du Corps des Mines ».

(Henri LAFOND)
X (1914-1920), Ingénieur des Mines, Banquier , Prix Rivot (de l'Académie des Sciences), Croix de guerre 1914-1918, Assassiné (6 mars 1963)

  • Né le 20 août 1894 (lundi) - THAUMIERS 18
  • Décédé le 6 mars 1963 (mercredi) - NEUILLY SUR SEINE 92 , à l’âge de 68 ans
  • 1m 72
    Administrateur de nombreuses sociétés dont EDF, Tréfileries et Laminoirs du Havre, Pechiney, Ciment Lafarge,

 Parents

 

 Relations

(pages liées)

 Notes

Notes individuelles


  • PERE : Joseph -
  • MERE : Guénard, Juliette Alexandrine -
  • Adresse : : Vierzon-Forges (Vierzon) (Cher)
  • Desc.phys. : Cheveux châtains - Front vertical - Nez rectiligne - Yeux châtains - Visage ovale - Taille 172 -

Scolarité :

  • EXAMEN : Orléans -
  • CLASST : 004 -
  • PASSAGE: 003e en 1919
  • SORT : 002e en 1920 sur 145eleves
  • CORPS : M.- en 1920-

Légion d'Honneur :

  • Chev. le 28 janvier 1939 (est Administrateur délégué de l'Association Minière), remise le 8 mars 1939 par Mr Charles Mallet
  • Officier le 5 septembre 1949 (est Vice-Président de la Banque de l'Union Parisienne), remise le 17 décembre 1949 par Mr x x
  • Commandeur le 18 juin 1959 (est Administrateur d'Electricité de France), remise le 21 septembre 1959 par Mr Wilfrid Baumgartner Gouverneur de la Banque de France

http://www.culture.gouv.fr/LH/LH195/PG/FRDAFAN84_O19800035v0805523.htm

en 1939 = Vice-Président de la Chambre syndicale des Producteurs d'Or et de la Chambre syndicale des Producteurs de Kaolin

Prix Rivot de l'Académie des Sciences (**)


(**)

Médailles x x (1820-1869) de l'Académie des sciences

http://www.annales.org/archives/x/rivot.html


Proche des milieux du patronat traditionaliste catholique, favorable à l'élimination du général de Gaulle, il aurait financé l’OAS à ses débuts. La BUP avait comme filiale la Compagnie Algérienne de Crédit et de Banque avec laquelle elle fusionnera en 1960. Par la suite rallié aux idées de l'indépendance de l'Algérie, il aurait accepté d'aider sur le plan financier le pays. Conseiller économique du général de Gaulle, il déjeune régulièrement à l’Élysée.

À la BUP, il avait eu comme proche collaborateur Pierre de Gaulle, le frère du général, et l’avait aidé à sortir d’affaires désastreuses dont il aurait conservé les preuves.

L’OAS aurait voulu que Lafond utilise ces documents pour obtenir de De Gaulle la grâce de Bastien-Thiry, ce qu’il avait refusé de faire.

Le 6 mars 1963, lendemain de la condamnation à mort de Bastien-Thiry, il est assassiné à proximité de son domicile du 102 avenue du Roule, à l'angle avec la rue de Chézy (Neuilly-sur-Seine), de trois coups de pistolet 11,43 par x x, qui crie avant de tirer : « de la part de Bastien-Thiry ».

Il était Commandeur de la Légion d'honneur.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Lafond

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

     
Joseph LAFOND, Buraliste ca 1860-   Juliette Alexandrine GUÉNARD ca 1870-
| |



|
Henri « le pape du Corps des Mines ». LAFOND, Banquier 1894-1963



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content