Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Loi Informatique et Libertés respectée "moins de 100 ans" non visible


H  Jules Etienne Edme RENAUDIN «Valentin le Désossé»

(Jules Etienne Edme RENAUDIN)
Artiste Danseur Moderne et Contorsionniste

  • Né le 26 février 1843 (dimanche)
  • Décédé le 4 mars 1907 (lundi) , à l’âge de 64 ans
  • Danseur et contorsionniste français célèbre.

 Union(s)

 Notes

Notes individuelles

Fils d'un avocat de Sceaux, il fut d'abord négociant en vins, puis se produisit au Tivoli-Vauxhall de Paris avant de devenir maître de ballet au Valentino, au Bal Mabille puis à l'Élysée-Montmartre. Il passa au Bal de la Reine blanche, puis au Moulin Rouge où il fut le partenaire de la Goulue de 1890 à 1895.

C'est une affection du syndrome d'Ehlers-Danlos (**) qui lui valut son surnom de « désossé ».

Toulouse-Lautrec l'immortalisa aux côtés de la Goulue.

Sa vie inspira une pièce de Claude-André Puget, Valentin le désossé, créée en 1932 au Théâtre Michel à Paris, avec pour interprète de son personnage Pierre Fresnay. La pièce fut diffusée en téléfilm en 1964 (Valentin le désossé de François Gir).

Valentin le Désossé apparaît également dans les films Moulin Rouge (1952), French Cancan (Philippe Clay, sous le nom de Casimir le Serpentin, 1954) et Lautrec (1998).

(**) Le syndrome d'Ehlers-Danlos type classique est une maladie génétique du tissu conjonctif caractérisée par une peau très élastique, une grande sensibilité des vaisseaux superficiels, une cicatrisation anormale et une hyperlaxité des articulations.

La peau est élastique et claque quand on la relâche après l'avoir distendue. La peau est douce et veloutée au toucher, mais elle est fragile et se fend rapidement même pour des traumatismes minimes, surtout au niveau articulaire. Le moindre choc provoque aussi des "bleus" facilement. La cicatrisation est retardée et après un début de cicatrisation apparemment normal, un écartement des berges de la plaie apparaît. Elle reste généralement visible (chéloïde)

Les subluxations articulaires sont habituelles et intéressent l'épaule, la rotule, les mains, les pieds, la hanche. Survenant spontanément ou pour des traumatismes minimes, ces subluxations se réduisent spontanément ou facilement par le patient ou peuvent rester en place tout en étant mobiles (articulations à "ressort")


http://fr.wikipedia.org/wiki/Valentin_le_D%C3%A9soss%C3%A9

Notes concernant l'union

pas de mariage, Incontournables partenaires, immortalisés par Toulouse-Lautec

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content