Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Loi Informatique et Libertés respectée "moins de 100 ans" non visible


(Charles Ambroise THOMAS)
Artiste Compositeur Classique, Prix de Rome Musique (30 octobre 1832 - 31 décembre 1833), Académie des Beaux Arts (1851), Directeur du Conservatoire de Musique (juillet 1871(de Musique))

  • Né le 5 août 1811 (lundi) - METZ 57
  • Décédé le 12 février 1896 (mercredi) - PARIS 75 , à l’âge de 84 ans
  • Professeur de composition au Conservatoire de Paris en 1856

 Parents

 
 

 Union(s)

 Frères et sœurs

 Relations

(pages liées)

 Notes

Notes individuelles


Légion d'Honneur :
  • Chev. le 27 avril 1845
  • Officier le xx juillet 1859
  • Commandeur le 3 août 1868
  • Grand Officier le 18 janvier 1881 (est Directeur du Conservatoire national de Musique et de Déclamation (depuis 1871), Membre de l'Institut)
  • Grand'Croix le 15 mai 1894 (est Directeur du Conservatoire de Musique, Membre de l'Institut)

http://www.culture.gouv.fr/LH/LH186/PG/FRDAFAN83_OL2271036V004.htm


fils prodige, fils d'un violoniste de Metz, Jean-Baptiste-Martin Thomas, et d'une cantatrice, Ambroise Thomas apprend la musique avec son père en même temps que l'alphabet, pratiquant le piano et le violon. Son père meurt en 1823, laissant la famille sans ressources. Son épouse s'installe à Paris en 1827 et, l'année suivante, Ambroise intègre le conservatoire de Paris, où il est notamment l'élève de Zimmerman, Doulen, Lesueur pour la composition, et Kalkbrenner pour la classe de piano. Il remporte le premier prix de piano en 1829, le premier prix d'harmonie en 1830 et, après une première tentative infructueuse en 1831, le Prix de Rome en 1832 avec la cantate Herman et Ketty.

Pendant son séjour en Italie à la Villa Médicis, il compose essentiellement de la musique de chambre et se lie avec Hippolyte Flandrin, qui fait son portrait et Ingres, alors directeur de l'Académie. Il voyage ensuite à Vienne, Munich et Leipzig.

À son retour à Paris en 1837, Thomas se lance dans la composition d'opéras, qui seront tous joués. Si certains des opéras de cette période, écrits dans un style léger et mélodieux, ont du succès, aucun ne se soutient durablement au répertoire : La Double Échelle (1837), qui lui vaut les compliments d'Hector Berlioz ; Le Caïd (1849), opérette brillante qui remporte un grand succès ; Le Songe d'une Nuit d'Été (1850), fantaisie dramatique bien accueillie, où l'on rencontre Falstaff et Shakespeare lui-même mais pas Titania ni Obéron ; Raymond (1851), dont l'ouverture est restée populaire, Le Roman d'Elvire, etc. Grâce au succès du Caïd, Ambroise Thomas est triomphalement élu à l'Académie des Beaux-Arts en 1851, écrasant Berlioz qui n'obtient pas une seule voix.

Il a la cinquantaine passée lorsque son opéra Mignon (1866), sur un livret tiré du roman de Goethe, Wilhelm Meister (Wilhelm Meisters Lehrjahre), remporte un succès considérable après des débuts hésitants. Dès lors, Ambroise Thomas, dont la renommée était jusqu'alors restée relativement restreinte, accède au statut de compositeur majeur. En 1894, Mignon avait été représenté plus de 1 000 fois au seul Opéra-Comique et avait été présenté sur toutes les scènes d'Europe.

Son opéra suivant, Hamlet (1868), d'après la tragédie de Shakespeare, lui apportera une renommée internationale

devenu professeur de composition au Conservatoire de Paris en 1856, prenant la succession d'Adolphe Adam et comptant notamment

parmi ses nombreux élèves.

À la mort d'Esprit Auber en 1871, Thomas lui succède à la tête du Conservatoire


http://fr.wikipedia.org/wiki/Ambroise_Thomas
http://www.villamedici.it/home.cfm

Notes concernant l'union

S.P., leurs neveux héritent

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

     
Martin THOMAS 1770-1823   Jeanne M WILLAUME 1780-1866
| |



|
Ambroise THOMAS, Artiste Compositeur Classique 1811-1896



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content