Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Loi Informatique et Libertés respectée "moins de 100 ans" non visible


(Alexandre Jean Joseph LE RICHE DE LA POUPLINIÈRE)
Fermier général (1718), Mécène

  • Né le 26 juillet 1693 (dimanche) - CHINON 37
  • Décédé le 5 décembre 1762 (dimanche) - PARIS 75 , à l’âge de 69 ans

 Union(s) et enfant(s)

 Relations

(pages liées)

 Notes

Notes individuelles

Fermier général à vingt-six ans (1718), donc très jeune et avant même que l'organisation définitive de la Ferme générale ne soit mise en place vers 1725-1726.


http://geneweb.inria.fr/roglo?lang=fr;i=40740
c'est par l'entremise de Piron que Rameau entre en relation avec le fermier général Alexandre Le Riche de la Poup(e)linière, l'un des hommes les plus riches de France, amateur d'art qui entretient autour de lui un cénacle d'artistes dont il fera bientôt partie. Les circonstances de la rencontre entre Rameau et son mécène ne sont pas connues, même si l'on suppose que celle-ci doit avoir lieu avant l'exil de La Poup(e)linière en Provence à la suite d'une aventure galante, exil qui doit durer de 1727 à 1731.

Piron est dijonnais comme Rameau qui lui a fourni la musique de quelques pièces pour la Foire ; il a travaillé en tant que secrétaire de Pierre Durey d'Harnoncourt, alors receveur des finances à Dijon.

Or ce dernier est ami intime et compagnon de plaisirs de la Poup(e)linière : il lui a présenté Piron et celui-ci lui parle sans doute de Rameau que sa musique et surtout ses traités commencent à sortir de l'anonymat.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Philippe_Rameau


fut un fermier général sous le règne de Louis XV. L’un des hommes les plus riches de France, il fut aussi un mécène éclairé, rassemblant autour de lui tout un cénacle d’artistes (hommes de lettres, peintres, musiciens etc.). Parmi ses obligés figurent de grands noms tels que
  • Voltaire,
  • Quentin de La Tour,
  • van Loo,
  • Jean-Philippe Rameau.

Ce dernier devint le chef de son orchestre privé ; parmi les beaux esprits qui fréquentaient l’hôtel particulier de La Poup(e)linière, il rencontra la plupart de ses futurs librettistes et l’appartenance à ce cercle lui permit d’entrer dans la carrière lyrique et, de là, de devenir le compositeur officiel de la cour.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Le_Riche_de_La_Pouplini%C3%A8re


un des violonistes de son orchestre privé : x x (1734-1829), dit aussi : Gossé, qui sera plus tard le compositeur officiel pendant la Révolution française

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content