Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Loi Informatique et Libertés respectée "moins de 100 ans" non visible


(Charles Jules Henri NICOLLE)
Médecin , Académie de Médecine (1914(Correspondant), 1920(Membre_Associé)), Prix Osiris (1927), Prix Nobel de Médecine (25 octobre 1928), Académie des Sciences (1929), Académie de Rouen (12 juillet 1918), C.H.U. (à_Rouen-76), Collège de France Professeur (1932-1935)

  • Né le 21 septembre 1866 (vendredi) - ROUEN 76
  • Décédé le 28 février 1936 (vendredi) - TUNIS (Tunisie Française) , à l’âge de 69 ans
  • Professeur au Collège de France (1932-1935)
    Directeur de l‘Institut Pasteur de Tunis (1903-1936)

 Parents

 
  • Eugène Edouard NICOLLE, Médecin 1832-1884
  • Docteur à l'Hôpital de Rouen-76
    dcd d'un ictus cérébral en pleine leçon pour des Infirmières
 

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

 Relations

(pages liées)

 Notes

Notes individuelles


Professeur, puis médecin des hôpitaux, il souffre très tôt de surdité et se tourne vers la recherche en laboratoire

Ancien interne des Hôpitaux de Paris et ancien élève de l'Institut Pasteur.
Charles Nicolle revient à Rouen, sa ville natale, rêvant d'y créer un centre moderne d'études médicales et de recherches de laboratoire.
Il se promettait de "travailler toute son existence" avec ses plus fervents amis :


http://www3.chu-rouen.fr/Internet/connaitreCHU/culture/groupe_histoire/personnalites/nicolle/

++++++

Ce samedi là, le 22 octobre 1927,la municipalité de Rouen avait donc convié à 16 heures, dans la grande salle des mariages de l‘Hôtel de Ville, le ban et l’arrière-ban des Hommes de Sciences ou de Lettres que comptait la cité.
En réponse aux élogieux discours du député-maire Louis Dubreuil (qui lui remit la plaquette de la Ville de Rouen), du Dr Houdeville (président de la fédération des médecins de la Seine Inférieure) et de son vieil ami le Dr Halipré (directeur de l‘Ecole de médecine), Charles Nicolle prit à son tour la parole. Et son discours est si remarquable en la forme et sur le fond, si capital aussi pour notre histoire médicale Rouennaise
http://chnicolle.free.fr/nobel.htm

+++++

médecin et microbiologiste français.

Il travaille d'abord à l'hôpital de Rouen, où il produit le sérum antidiphtérique. En 1903, il prend la direction de l'Institut Pasteur de Tunis (qu'il dirige jusqu'à sa mort) où il travaille sur diverses maladies infectieuses dont le typhus et la brucellose et sur le rôle des animaux dans leur propagation. Il découvre ainsi, en 1909, que le pou du corps est le principal vecteur du typhus. Grâce à ce constat, en éliminant les poux, on peut éviter la propagation de la maladie et sauver des vies. Il reçoit le prix Nobel de médecine en 1928 et il est élu membre de l'Académie des sciences en 1929.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Nicolle

+++++

Médecin et biologiste français né à Rouen (Seine-Maritime, France), le 21/09/1866.
Son père, Eugène, est médecin et enseigne l'histoire naturelle à Rouen.
Sa mère est la fille d'un horloger de Bayeux.

Il a deux frères : Maurice, son aîné, qui deviendra également médecin et Marcel, son cadet, qui se tourne vers les arts.
Il fait ses études secondaires au lycée Pierre Corneille à Rouen.
1884 Entreprend des études de médecine à Rouen. Décès de son père.
1887 Poursuit ses études médicales à Paris.
1889 Reçu au concours de l'internat des hôpitaux de Paris ; devient préparateur de Gombault, au cours d'anatomie pathologique de la faculté de médecine de Paris.
1890 Début des stages dans les laboratoires de l'Institut Pasteur à Paris, où il retrouvre son frère, M. Nicolle.
1893 Soutient sa thèse de doctorat en médecine à Paris sur le chancre mou. Nommé professeur suppléant de pathologie et clinique médicale à l'école de médecine de Rouen.
1894-1902 Devient médecin des hôpitaux, puis chef de laboratoire de bactériologie de l'Ecole de médecine de Rouen.
Parvient à inoculer la syphilis et le chancre mou aux singes inférieurs. Tente de créer, à l'exemple de l'Institut Pasteur de Paris, un centre d'enseignement de la microbiologie, de préparation du sérum antidiphtérique et de recherches médicales, avec insuccès. Crée, avec A. Halipré, le premier sanatorium de la région rouennaise à Oissel. S'attache à lutter contre les maladies vénériennes.
1895 Mariage avec Alice Avice, avec laquelle il aura deux enfants, Marcelle et Pierre.
1902 Demande et obtient sa nomination comme directeur de l'Institut Pasteur de Tunis, succédant à Adrien Loir. (Fils de la soeur de l'épouse de Louis Pasteur). Obtient de l'Administration de la Régence que soit construit un nouvel Institut Pasteur, mieux pourvu en équipements, sur un lotissement de l'ancien Jardin d'essais de l'Ecole d'agriculture (1903-1906).
http://www.pasteur.fr/infosci/archives/nic0.html

++++


Charles Nicolle, the Nobel Laureate, with his collaborator, Helen Sparrow visiting Professor Rudolf-Stefan Weigl (1883-1957) in Lwów (Poland, then Ukrain) in Thirties, Pr Weigl was a polish biologist and inventor of the first effective vaccine for epidemic typhus.
http://en.wikipedia.org/wiki/Rudolf_Weigl

+++++

Arzt und Mikrobiologe
Charles Jules Henry Nicolle
21. September 1866 in Rouen
28. Februar 1936 in Tunis

Der französische Arzt und Mikrobiologe erhielt im Jahre 1928 den Nobelpreis für Medizin/Physiologie für seine Arbeiten über Flecktyphus.

Nicolle wurde am 21. September 1866 in Rouen/Frankreich geboren, der Stadt, in der Jean d'Arc (1412-1431) am 30. Mai 1431 auf dem Scheiterhaufen verbrannt wurde. Sein Vater Eugénie Nicolle war dort als Arzt in einem Krankenhaus tätig. Er verbrachte seine Kindheit und Schulzeit am Lycée Corneille in Rouen, wo er auch sein Abitur im Jahre 1884 ablegte.

Anschließend studierte er drei Jahre an der Medizinischen Hochschule in Rouen, bis er seinem älteren Bruder Maurice nach Paris folgte, der dort an verschiedenen Kliniken arbeitete. Es sei erwähnt, dass sein Bruder Maurice später Professor am Pasteur Institut in Paris wurde. In Paris setzte Nicolle seine Studien in der Medizinischen Fakultät und am Pasteur Institut fort. Mit seinen Arbeiten über die sexuell übertragbare Krankheit mit dem Namen "weicher Schanker" (Ulcus molle) promovierte er im Jahre 1893 zum Dr. med. Nicolle.

Im Jahre 1895 heiratete er Alice Avice. Aus der Ehe gingen zwei Jungen hervor, und zwar Marcelle Nicolle (geb. 1896) und Pierre Nicolle (geb. 1898).

Kurz darauf kehrte er nach Rouen zurück, wo er Mitglied der Medizinischen Fakultät wurde und im Jahre 1896 zum Direktor des "Bakteriologischen Labors" ernannt wurde. Hier verblieb er bis zum Jahre 1903, dem Jahr, in dem er zum Direktor des Pasteur Instituts in Tunis berufen wurde. Diese Position in Tunis besetzte er bis zu seinem Tod im Jahre 1936.

Nicolles Arbeiten halfen, zahlreiche Infektionskrankheiten zu erkennen und besser bekämpfen zu können. So entdeckte er die Mechanismen der Übertragung von Typhus und Flecktyphus und half damit während des Ersten (1914-1918) und Zweiten (1939-1945) Weltkrieges zur Entwicklung sinnvoller Präventionsstrategien gegen diese Erkrankungen. Auch seine Arbeiten über die durch die Sandmücke übertragene Leishmaniose waren bahnbrechend.

++++++


Charles Nicolle prend la direction de l'Institut Pasteur de Tunis. Dès son arrivée, il étudie le typhus, un fléau de l'humanité qui a toujours accompagné les guerres et les famines.

En 1909, il découvre le rôle du pou dans la transmission de cette maladie et instaure une méthode de protection à partir de l'injection de sérum de convalescent.

Outre cette contribution majeure, on lui doit la découverte de l'agent de la toxoplasmose et la mise au point de la culture de l'agent de la leishmaniose. Au cours de ses nombreuses études, il élabore la notion d'infection inapparente.

Plus tard, dans son ouvrage Le destin des maladies infectieuses, il exposera différents concepts sur l'infinie complexité des microbes.

Pendant trente-trois ans, Charles Nicolle a accompli à l'Institut Pasteur de Tunis une oeuvre scientifique et humanitaire considérable. Ses recherches sur le typhus exanthématique lui ont valu le prix Nobel de médecine en 1928.

+++++++

http://www.pasteur.fr/pasteur/musees/microscope.html#nicollec

+++++++

Nicolle wrote several important books including

  • Le Destin des Maladies infectieuses;
  • La Nature, conception et morale biologiques;
  • Responsabilités de la Médecine,
  • La Destinée humaine..

Nicolle was an Associate of l'Academie de Médecine and he was awarded the Prix Montyon in 1909, 1912, and 1914; the Prix Osiris in 1927, and a special Gold Medal to commemorate his Silver Jubilee in Tunis in 1928. On this occasion he was also appointed member of the Académie des Sciences, Paris. In 1932, he was elected Professor in the College of France.

Charles Nicolle also enjoyed considerable reputation as a philosopher and as a writer of fanciful stories, such as

  • Le Pâtissier de Bellone,
  • Les deux Larrons,
  • Les Contes de Marmouse.

He was said by Jean Rostand to be "a poet and realist, a man of dreams and a man of truth".

Nicolle married Alice Avice in 1895; two children came from this marriage, Marcelle (b. 1896) and Pierre (b. 1898).
http://nobelprize.org/nobel_prizes/medicine/laureates/1928/nicolle-bio.html


Au cours d'une mission au Mexique, en 1931, il fait apparaître, avec H. Sparrow et Mooser, que les typhus bénins transmis du rat à l'homme par la puce sont moins bien adaptés à l'homme que le typhus le plus grave transmis par le poux.

Ils en déduisent qu' il existe deux variétés de typhus donnant entre eux une certaine immunité croisée.


remerciements pour Mme Isabelle B. et pour son mail du 04 avril 2013 :

...En faisant des recherches dans Gallica, je viens de trouver un bel article sur Charles Nicolle...

page 14 :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1663142/f20.image.r=tunisie.langFR

http://gw.geneanet.org/bordasi

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Edouard NICOLLE, Arquebusier 1793-1868   Virginie Perpétue CARLIN 1799-1856   Charles Augustin LOUVRIER, Horloger 1806-1892   Marguerite Julie SEBIRE ca 1820-
| | | |






| |
Eugène Edouard NICOLLE, Médecin 1832-1884   M Louise Aline LOUVRIER 1839-1925
| |



|
Charles NICOLLE, Prix Nobel de Médecine 1866-1936



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content