Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Loi Informatique et Libertés respectée "moins de 100 ans" non visible


(Elisabeth Vigée-Le Brun)
(Elisabeth Louise VIGÉE-LEBRUN)
 E. V-L
Artiste Peintre-Portraitiste, Académie de Saint Luc (25 octobre 1774), Académie des Beaux Arts (31 mai 1783), Génie (dans son domaine)

  • Née le 16 avril 1755 (mercredi) - PARIS 75
  • Décédée le 30 mars 1842 (mercredi) - PARIS 75 , à l’âge de 86 ans
  • 900 tableaux dont 610 portraits et 50 auto-portraits

 Parents

 
  • Louis VIGÉE, Artiste Peintre 1715-1767
  • Professeur à l'Académie Saint-Luc
 

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

 Relations

(afficher)

 Chronologie


(pages liées)

 Notes

Notes individuelles



son chef d'oeuvre, selon elle, en 1788, le peintre Hubert Robert (1733-1808)


  Titre de rubrique

 Madame Vigée-Lebrun

-

Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842), peintre talentueuse, était la coqueluche des têtes couronnées car elle peignait leur portrait de façon relativement flatteuse et selon les critères les plus à la mode à la fin du XVIIIe siècle.

Ses 30 portraits de Marie-Antoinette ont servi de tremplin à sa célébrité.

Une des premières femmes admises à l'Académie Royale de Peinture de France, le même jour, le 31 mai 1783, que sa concurente directe : Adélaïde Labille-Guiard (pour Elisabeth V.-L. sous la pression de Louis XVI), elle jouissait d'une réputation européenne, non seulement comme artiste mais aussi comme femme d'esprit.

Si le portraitisme n'avait aucun secret pour elle, il faut réaliser qu'elle était l'enfant du pastelliste Louis Vigée, professeur à l'Académie de Saint-Luc. Elle devint, en janvier 1776, l'épouse de Jean-Baptiste Lebrun, célèbre marchand d'art.

Son salon accueillait beaucoup d'artistes et de célébrités de toute sorte. Ses réceptions étaient tellement courues que faute de sièges, des maréchaux de France s'assoyaient par terre. L'on comptait parmi ses invités :
les compositeurs
André Modeste Grétry,
Antonio Sacchini et
le père Giovanni Batista Martini;
Hélène de Montgeroult,
les chanteurs
Joseph-Dominique-Fabry Garat et
Marie-Françoise Todi;
quatre de ses modèles :
Charlotte Fuligny-Damas, marquise de Grollier,
la marquise de Roujé,
Louis Augustin Richer,
Jean-Paul Martini,
Stanislas de Boufflers,
Mme de Verdun, fille du fermier général;
Françoise Eléonore Dejean de Manville, comtesse de Sabran;
l'académicien Charles Brifaut,
Pierre-Louis, marquis de Cubières, agronome et naturaliste;
le sculpteur Antoine-Denis Chaudet,
une bonne amie, Jeanne Bécu, comtesse du Barry et maîtresse de Louis XV;
Alexis-Jacob Azevedo,
Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur;
Joseph Hyacinthe Francois de Paul de Rigaud, comte de Vaudreuil, de l'entourage de la reine Marie-Antoinette;
Mme de Genlis,
de Galifet,
de Polignac,
l'abbé Jacques Delille,
le prince Henri de Prusse, frère du grand Frédéric;
Charles-Joseph, prince de Ligne;
Sébastien-Roch-Nicolas, dit Chamfort (1741-1794), écrivain et académicien;
le peintre Louis David,
son ami le peintre Hubert Robert,
Alexandre Joseph Pierre, vicomte de Ségur;
le poète Écouchard Lebrun ainsi que
son épouse Mme de Rivière, excellente cantatrice qui se produisit en duo avec Mme Todi;
François-Jean de Chastelux,
Pierre-Louis de Ginguené,
le comte de Boutin; et
Charles Alexandre de Calonne (portrait par E.V.-L.) qui fut peut-être son amant.

+++++++++++

C'est aussi dans le salon de Mme Vigée-Lebrun que Julie de Lespinasse (1732-1776) et l'Académicien Jacques-Antoine-Hippolyte de Guibert (1743-1790) se rencontrèrent pour la première fois

+++++++


Dans son livre "Autour de Madame Vigée-Le Brun", Hubert Royet considère que Naundorff (**) vers 15 ans était un domestique de Élisabeth Vigée Le Brun arrivé à Vienne en 1793. Jusqu'en 1789, Élisabeth Vigée Le Brun était le peintre de Marie Antoinette et ainsi à son service, Naundorff aurait ainsi appris beaucoup de chose sur la famille royale.

(**)Karl-Wilhelm Naundorff, mort le 10 août 1845 à Delft, était un horloger prussien. Il fut le plus célèbre et le plus troublant des prétendus dauphins.(Louis XVII), dont un descendant retraité de chez Dassault, ayant encore, en 2000, des partisans, malgré l'analyse ADN négative

Notes concernant l'union

Union avec Charles Alexandre DE CALONNE:

Non Officialisé, publication d'échanges de (fausses ?) lettres

Union avec Joseph DE RIGAUD DE VAUDREUIL:

au fameux souper grec, il vient à 10 heures du soir...sa maîtresse...d'après les notes du jardinier d'E.V.L.B.

Union avec Mohammad Dervisch (de Mysore):

pas de mariage (of course), mais relation entre un peintre et son modèle pour un tableau commandé par Louis XVI)

Union avec François Guillaume MÉNAGEOT:

?platonique, il lui prête un peu d'argent à Rome

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

     
Louis VIGÉE, Artiste Peintre 1715-1767   Jeanne MAISSIN, Coiffeuse 1728-1800
| |



|
Elisabeth VIGÉE-LEBRUN, Artiste Peintre-Portraitiste 1755-1842



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content