Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Loi Informatique et Libertés respectée "moins de 100 ans" non visible


H  Jean Baptiste CHARCOT Le Commandant

(Jean Baptiste CHARCOT)
 Le Commandant Charcot
Académie des Sciences (22 mars 1926 - Membre_Libre), Académie de Marine (1930), Académie de Médecine (4 février 1930 - Membre libre), Médecin , Président de l'Académie de Marine (1929-1930), Sportif Rugby, Champion de France (1895 - Rugby,_Olympique_de_Paris), Membre du Yacht-Club (1913 - Président de 1913 à 1936), Explorateur , Noyé (16 septembre 1936)

  • Né le 15 juillet 1867 (lundi) - NEUILLY SUR SEINE 92
  • Décédé le 16 septembre 1936 (mercredi) - En Mer, Récifs Alftanes (Islande) , à l’âge de 69 ans
  • Inhumé le 12 octobre 1936 (lundi)
  • Médecin, Naturaliste, Explorateur

 Parents

 
  • Jean Martin CHARCOT, Médecin Neurologue 1825-1893
  • .fut l'un des plus illustres médecins français de la fin du XIXe siècle

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

 Demi-frères et demi-sœurs

Du côté de Victoire Augustine LAURENT-RICHARD, née le 28 avril 1834 (lundi) - PARIS II 75, décédée le 14 octobre 1899 (samedi) - PARIS XVIII 75 à l’âge de 65 ans

 Relations

(pages liées)

 Notes

Notes individuelles


Marin Marie fit ses «classes» avec le Commandant Charcot, c'est Marin Marie qui accompagna le retour de la dépouille mortelle de Charcot
Parrain "spirituel" de Paul Emile Victor (PEV), ils se rencontrèrent en 1933, puis le commandant "déposa" PEV avec trois compagnons, pour un an sur la côte est du Groenland, chez les Eskimo d'Ammassalik.
Début 1935, il traverse le désert de glace du Groenland (l'Inlandsis), d'ouest en est, en traîneaux à chiens, avec Robert Gessain, Michel Perez et Eigil Knuth.

1936 : (Année du décès du Cmdt) Traversée de l'inlandsis groenlandais d'Ouest en Est en traineaux à chiens.
En 1936-1937, PEV y revient seul et s'installe à Kangerlussuaq (côte est) et vit au sein d'une famille esquimaude pendant quatorze mois, "comme un eskimo parmi les eskimo".

++++++++

Le Commandant Charcot

Pour faire plaisir à son père, il entreprend des études médicales et devient, lui aussi, médecin. Ce n'est pourtant pas dans cette voie que se dessinera son avenir ; bien que n'ayant aucun ancêtre marin, il ne songe, en effet, dès sa prime jeunesse, qu'aux bateaux et en dessine, à l école, dans tous ses cahiers.

... Cette vocation achève de s'affirmer lorsque, vers l'âge de vingt-cinq ans, il achète son premier bateau. Il décide alors de s'orienter vers l'exploration et l'océanographie. En 1902, il visite l'île Jan Mayen. Deux expéditions, à bord du Français (1905) après avarie laissé à Ushaïa, retour en paquebot, puis à bord du Pourquoi-Pas ? (1908-1910), l'amènent dans les régions antarctiques. Au cours de la première, il dresse la carte des côtes de la terre de Graham et effectue une reconnaissance plus au sud, préparant ainsi son second hivernage, au cours duquel il complète ses documents cartographiques, atteint la terre Alexandra et découvre l'île qui portera son nom : Terre Charcot

À son retour, il publie deux séries de rapports sur les résultats scientifiques de ces expéditions. Le monde entier apprend son nom. Après avoir servi dans l'administration britannique, il chasse les sous-marins allemands, il obtiendra la Croix de guerre Britanique et Française

Après la Première Guerre mondiale, Jean-Baptiste Charcot, assisté de divers spécialistes, reprend ses recherches dans l'Atlantique Nord. Il y effectue, de 1920 à 1936, un grand nombre de croisières scientifiques qui le mèneront aussi bien vers les îles Hébrides que vers les côtes orientales du Groenland (1925-1936). Le 16 septembre 1936 au matin, après douze heures de tempête, le Pourquoi-Pas ? se brise sur les récifs de l'intérieur du Faxafjord ; Jean-Baptiste Charcot et tous ses compagnons, à l'exception d'un seul, y laissent leur vie.

.L'activité de Charcot ne s'est pas limitée à la conduite d'un navire ; il a fait paraître le récit de ses explorations : Le Français au pôle Sud (1906), Le Pourquoi-Pas ? dans l'Antarctique (1911)

+++++++++

Élu Membre de l'Académie des Sciences le 22 mars 1926 (division des académiciens libres)..
Membre de l'Académie de la Marine et de l'Académie nationale de Médecine

Médaille d'Or de la Société de Géographie à Londres


fit partie de la mission Charcot : le Lieutenant de Vaisseau André Matha

http://www.culture.gouv.fr/LH/LH163/PG/FRDAFAN83_OL1787001V019.htm


en septembre 1936, des 46 membres de l'équipage, un seul survivant : Le Gonidec qui assiste aux funérailles nationales Église Notre Dame à Paris

Notes concernant l'union

Union avec Jeanne HUGO:
témoins: Martin Charcot 1830-1899, Fulgence Raymond 1844-1910, Paul Meurice 1818-1905, Edouard Simon 1838-1913Union avec Marguerite CLÉRY:
Deux Filles

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

     
Jean Martin CHARCOT, Médecin Neurologue 1825-1893   Victoire Augustine LAURENT-RICHARD 1834-1899
| |



|
Jean Baptiste Le Commandant CHARCOT, Explorateur 1867-1936



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content