Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Loi Informatique et Libertés respectée "moins de 100 ans" non visible


F  Pauline BENDA Madame Simone Porché

(Pauline BENDA)
 Madame Simone
Artiste de Comédie, Écrivain , Commandeur des Arts et Lettres, Prix Fémina Jury (1935(puis_Présidente)), Artiste Comédie Française (1921), Femme de Lettres

  • Née le 3 avril 1877 (mardi) - PARIS VIII 75
  • Décédée le 17 octobre 1985 (jeudi) - MONTGERON 64 , à l’âge de 108 ans

 Parents

 
 

 Union(s)

 Relations

 Notes

Notes individuelles

Après des études secondaires au Lycée Racine, Pauline s'inscrit à la Sorbonne et suit parallèlement des cours de diction avec Charles Le Bargy, sociétaire de la Comédie-française.

Elle a vingt ans lorsqu'elle épouse son professeur, de dix-neuf ans son aîné. En 1901, Charles Le Bargy la fait débuter au théâtre sous le pseudonyme de "Madame Simone". Elle succède alors à Sarah Bernhardt dans le rôle de l'Aiglon dans la pièce d'Edmond Rostand. Une dizaine d'années plus tard, elle crée le rôle de la Faisane dans Chanteclerc du même auteur.

Après un premier divorce, Pauline Benda se remarie avec Claude Casimir-Périer. Mais c'est avec son secrétaire, Alain Fournier, l'auteur du Grand Meaulnes qu'elle noue une relation passionnée. Leur idylle prend fin avec la Première guerre mondiale : en septembre 1914

En 1935, Simone devient membre du jury du prix Femina et en assumera plus tard la présidence. Après la publication d'autres romans et de plusieurs pièces de théâtre, elle consacre ses talents à des livres de souvenirs et à la rédaction de ses mémoires.

En 1960, Simone reçoit le Grand prix de littérature de l'Académie française pour l'ensemble de son oeuvre.

Simone se retire à Montgeron, sur la côte basque. C'est là qu'elle décède, âgée de cent huit ans, le 17 octobre 1985.

Commandeur de la Légion d'honneur.

http://geneweb.inria.fr/roglo?lang=fr;i=1335615


Montgeron dans le 91
Château de Mongaston dans le 64
et Thalasso de Montgeron près de Biarritz
Débuta dans "Le Détour" de Bernstein 1902, joua dans des pièces de Donnay, Rostand ("Chantecler" et "L'Aiglon"), Porto-Riche, Curel, Porché, Pirandello ("Vêtir ceux qui sont nus"), et surtout Bernstein, entra à la Comédie française 1921, revint au boulevard 1922. Auteur d'un roman: "Le Désordre" 1939, et de "Ce qui restait à dire" 1967.

Officier de la L.H.

Notes concernant l'union

Union avec Charles LEBARGY:

S.P.

Union avec François PORCHÉ:

S.P.

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Sigismond BENDA 1794-1848   Fanny EMDEN 1805-1840    
| |



|
Eugène BENDA, Banquier 1831-1890   Marie CANET 1845-
| |



|
Pauline Madame Simone Porché BENDA, Artiste de Comédie 1877-1985



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content