Raymond, Jean ALBOUY
Raymond, Jean ALBOUY

H Raymond, Jean ALBOUY Papate

Sosa :14
(Raymond, JeanALBOUY)
chevalier de la Légion d'honneur , chevalier de l'ordre Léopold de Belgique, officier du Ouissam Alaouite

  • Né le 23 juillet 1896 - rue des marchands - Foix, 09122, Ariège, Midi-Pyrénées, FRANCE
  • Décédé le 17 octobre 1947 - avenue Lyautey - Marrakech, Marrakech, Marrakech-Tensift-Al Haouz, MOROCCO,à l'âge de 51 ans
  • Inhumé le 18 octobre 1947 - tombe 398 cimetière de Guéliz - Marrakech, Marrakech, Marrakech-Tensift-Al Haouz, MOROCCO
  • Colonel
13 médias disponibles 13 médias disponibles

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

 Relations

(afficher)

 Événements


 Notes

Notes individuelles

Raymond Albouy avait Gaston Monnerville comme camarade au lycée Pierre de Fermat de Toulouse.

Pendant la guerre de 14 est d'abord au 4e régiment de zouaves en Orient. (Sans doute le bataillon E. Voir JMO
http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/e005278b70274ebe/5278b7027bcb5
http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/e00527faad5ce5d5/527faad5dbf88

Février 1915, Raymond Albouy intègre le 4e régiment de zouave (voir JMO bataillon E vue 8). Le 30 mars 1915 le bataillon E du 4e Régiment de Zouaves devient le 3e bataillon du 2e Régiment de marche de Zouaves ou d'Afrique (voir vue 9). Intégré au Corps expéditionnaire en Orient au sein de la 3e brigade. (Voir J.M.O de la 3e brigade du 17 mars au 21 au 21 août 1915 26 N 551/9). A son arrivée en Orient en mai 1915, le bataillon E intègre le 1er Régiment de Marche d'Afrique dont il devient le 2e bataillon.

Blessé le 20 mai 1917 d'une fracture à la cheville à Monastir dans la partie européenne de l'Empire ottoman (actuellement Bitola en Macédoine).
Rapatrié et soigné en France, il intègre le 8e Régiment de tirailleurs (devenu en 1921 le 8e Régiment de Tirailleurs Tunisiens).
Si l'on suit l'Historique du 8e RT https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6230625d/f1.item.texteImage il a du participer aux combats mené par cette unité dans l'Oise et dans l'Aisne. (Le J.M.O. de ce régiment n'est pas conservé pour cette période. Les archives de ce régiment au SHDN : 25 N 504 conservent peut-être des précisions).

Après la guerre il intègre le 4e Régiment Mixte de Zouaves et Tirailleurs ;
Extraits du JMO 4e mixte de Zouaves et tirailleurs
13 octobre 1919 :"Un bataillon d'étapes du 8e tirailleur arrive à Ems où il doit être dissous".
19 octobre : "Le sous-lieutenant Albouy venant de l'école de Saint Maixent est affecté au régiment"


Raymond Albouy a piloté le roi Albert de Belgique et son épouse la reine Élisabeth en chameau dans le Sahara en septembre 1921.




Voir aussi :

L'organisation régionale du Maroc
De Frédéric Brémard
Publié par Librairie générale de droit et de jurisprudence, 1949, p. 139.

Le ralliement: le Glaoui, mon père : récit et témoignage
De Abdessadeq El Glaoui
Publié par Marsam, 2004, p. 74, 75, 130. Extraits : https://books.google.fr/books?id=7Bryreu1GnAC&lpg=PA130&ots=3HZTYmV1gd&dq=albouy%20marrakech&hl=fr&pg=PA61#v=onepage&q=albouy&f=false

Procès du général Noguès, résident général de France au Maroc devant la Haute-Cour de justice. 49 C. Commission rogatoire n° 263 du 21 août 1944, dépositions du colonel Albouy, secrétaire général de la région de Marrakech, du commandant Jaquot et du général Le Diberder, récit des opérations exécutées les 8 et 9 novembre 1942 à Safi, journal de marche de la division et du secteur de défense de Safi-Mogador, rapport de l'inspecteur Trinquier, chef de la B.S.T. de Marrakech (pièces classées liasse 3W 260, n° 107)
https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/rechercheconsultation/consultation/ir/consultationIR.action;jsessionid=2E4F856E4EB1AB082E1813225BDE093F?udId=d_10_2_2&irId=FRAN_IR_001975

Etat des services


Désignation des différents corps
Positions diverses, écoles, mission
où l’officier a servi
Grades
successivement
obtenus
Dates
correspondant
à chacune des inscriptions
des colonnes n° 1 et 2
Observations
Engagé volontaire pour la durée de la guerre. Incorporé au 14e Régiment d’Infanterie à compter du 9 Janvier 1915.
2e classe
11 janvier 1915

Arrivé au corps et passé au 4e Regiment de Zouaves par décision du Général Commandant la 17e Région en date du 8 février 1915, n° 1305. Rayé des Contrôles du corps le 8 février 1915. Incorporé au 4e Régiment de zouaves à compter du 8 février 1915. Arrivé au corps et zouave le 16 février 1915.
2e classe
16 février 1915


Caporal-fourrier
17 septembre1915


Sergent
10 août 1916


Aspirant
10 septembre 1916


Sous-lieutenant
1er février 1918

8e Régiment de Tirailleurs
idem
20 février 1918


Sous-lieutenant à titre définitif
22 septembre 1918

4e mixte de Zouaves et tirailleurs.
idem
15 octobre 1919

Admis à contracter un rengagement de 8 années au titre spécial de l’école militaire de Saint-Cyr prévu par l’article XIII de la Loi du 7 août 1913, avec effet rétroactif à compter du 9 janvier 1915. 12e régiment de tirailleurs par Décision Ministérielle. Élève à l’école spéciale de Saint-Cyr du 2 août 1920 Journal officiel de septembre.
idem
4 novembre 1919

Rang du 22 septembre 1922
Lieutenant à titre définif
22 septembre 1920

Admis au cours des Affaires Indigènes Décision Ministérielle du 25 septembre 1920.
idem
1er octobre 1920

Détaché de son corps et mis à la disposition du Gouverneur Général de l’Algérie pour le Service des Affaires Indigènes (Décision Ministérielle du 5 juin 1921 (J.O. du 10 juin 1921).
idem
1er juillet 1921

Nommé Adjoint Stagiaire au Bureau A.I. du Cercle Touggourt
idem
22 juillet 1921

Ancienneté dans le grade de sous-lieutenant à titre définitif reportées au 1er octobre 1919 (décret du 16-2-1922 J.O. du 25-2-1922.) Lieutenant au 1er octobre 1919.
Affecté comme adjoint stagiaire à l’annexe d’el Oued par Décision gouvernementale du 15 mars 1922 n° 1156.
idem
15 mars 1922

Affecté au poste des Ouled Djellal par Décision Gouvernementale du 1er juillet 1922.
idem
1er juillet 1922

Nommé adjoint de 2e classe et maintenu affecté à l’annexe de Méchéria. Décision Gouvernementale du 10 octobre 1923.

10 octobre 1923

Affecté en qualité de Chef de poste Adjoint de 2e classe au poste de Revoil Beni Ounif par décision Gouvernementale du 17 novembre 1924.
À quitté Méchéria le
idem

17 novembre 1924
1er décembre 1924

Adjoint de 1ère classe Chef de poste de Béni Ounif par Décision Gouvernementale du
idem
11 décembre 1924

Affecté au Service des Affaires Indigènes du Maroc par Décision Ministérielle du 19 décembre 1927. J.O. du 25 décembre 1927.
Quitte les Ouled Mellal le
Entré au Maroc à Oujda le
idem

8 janvier 1928
3 février 1928

Affecté au Bureau A.I. du Territoire d’Agadir par décision n° 347 DA/I/I du 17 janvier 1928.
Arrivé à Agadir le
idem
11 février 1928

Classé dans la hiérarchie spéciale des A.I. du Maroc comme Adjoint de 1ère classe par décision n° 29. Adjoint de 1ère classe par décision n° 29 A.P. du 13 février 1928.
idem
13 février 1928

Chef de Bureau de 2e classe
idem
16 avril 1928

Nommé Chef du Bureau des A.I. du Cercle de Taroudant par Décision Résidentielle n° 3698 DAI/I en date du 26 avril 1930
idem
25 avril 1930

Chef de bureau de 1ère classe promu Capitaine par Décret en date du 22 juin 1931 (Choix)
Capitaine
25 juin 1931

Affecté comme Chef du Bureau des A.I. de Kaf el Ghar Région de Taza par Décision Résidentielle n° 9711 DAL/I en date du 7 octobre 1931 à, compter du
idem
1er novembre 1931

Affecté comme Chef du Bureau des A.I. du Territoire de Ouarzazate. Décision Résidentielle n° 6735/DAI/I du 17 août 1933.
Arrivé à Ouarzazate le
idem

17 août 1933
14 octobre 1933

Affecté comme Chef du Bureau des A.I. de Zagora par décision résidentielle n° 5575/DAI du 7 juillet 1934
Arrivé à Zagora le
idem

17 juillet 1934
17 juillet 1934

Nommé Chef du Cercle du Bureau de Ht Ouerihe par Décision Résidentielle n° 1267/DAI/I du 23 février 1935.
Quitte Zagora le
Arrivé à Taounat le
idem

31 mars 1935
6 avril 1935

Nommé Chef du Bureau du Territoire d’Agadir par Décision résidentielle n° 410/DAI du 26 janvier 1937.
Quitte Taounat le
Arrivé à Agadir le
idem

19 février 1937
21 février 1937

Nommé Chef de Bureau Hors classe. Décision n° 3946 SAI du 1 juillet 1937.
idem
1er juillet 1937

Nommé Adjoint au bureau Régional de Meknès par Décision n° 282/DAP du 22 février 1939.
Quitte Agadir le
idem
4 mars 1939

Service des Affaires Indigènes, Chef du Bureau du Territoire de Taza « Au Maroc »
idem
1er septembre 1939

Nommé Chef du Bureau Régional de Taza par décision résidentielle n° 1118 DAP/PO du 24 juillet 1939.
idem
24 juillet 1939

Chef du Bureau Régional de Taza Région de Fes Réorganisation Territorial
idem
1er octobre 1940

Placé en congé d’armistice par décision n° 47 du 17 décembre 1940 à compter du
idem
1er novembre 1940

Promu Chef de Bataillon
Chef de bataillon
25 septembre 1942

Cesse son congé d’armistice est affecté au service des A.I. reconstitué par Décision Résidentielle n° 3084/DAP/PO du 19 novembre 1942
idem
19 novembre 1942

Affecté au Secrétariat Général de la Région de Marrakech par Décision Résidentielle n° 1901/DAP/PO du 1er juillet 1943.
Quitte Taza le
idem

1er juillet 1943
12 juillet 1943

Promu lieutenant colonel à compter du
Lieutenant-colonel à titre temporaire
25 mars 1944

Promotion de lieutenant colonel à Titre temporaire transformée en promotion à titre définitif à compter de la même date par application des prescriptions de l’ordonnance n° 471970 du 1er septembre 1945
Lieutenant colonel à titre définitif
25 mars 1944

Promu colonel
Colonel
10 octobre 1946

Maintenu secrétaire général de la Région de Marrakech pour les Affaires Indigènes
idem
24 mars 1947

Décédé

17 octobre 1947




Campagnes

Indication des campagnes
Indiquer les affaires auxquelles l’officier a pris part et leur date en regard de chaque campagne
Contre l’Allemagne à l’intérieur (Loi du 16 avril 1920). Totalité
Du 9 janvier 1915
au 10 mai 1915
Contre l’Allemagne, Dardanelles et Orient, Zone des Armées (Loi du 16 avril 1920) sous les ordres du Général commandant en Chef. Campagne double.
Du 11 mai 1915
au 18 octobre 1915
Contre l’Allemagne à l’Intérieur (Loi du 16 avril 1920). Totalité
Du 19 octobre 1915
au 24 septembre 1916
Contre l’Allemagne, Orient, Zone des Armées (Loi du 16 avril 1920) sous les ordres du Général commandant en Chef. Campagne double.
Du 25 septembre 1916
au 24 juin 1917
Contre l’Allemagne à l’Intérieur blessé le 20 mai 1917 jusqu’au 20 mai 1918 (Article 10 de la Loi du 16 avril 1920). Campagne double.
Du 25 juin 1917
au 20 mai 1918
Contre l’Allemagne à l’Intérieur (Loi du 16 avril 1920). Totalité
Du 21 mai 1918
au 20 septembre 1918
Contre l’Allemagne en France Zone des Armées (Loi du 16 avril 1920)
Du 21 septembre 1918
au 11 novembre 1918
Contre l’Allemagne Zone des armées (Loi du 16 avril 1920). Totalité
Du 12 novembre 1918
au 15 avril 1919
Pays Rhénans (Loi du 16 avril 1920). Totalité
Du 24 octobre 1919
au 3 novembre 1919
En Territoire Civil de l’Afrique du Nord (Loi du 16 avril 1920). Totalité
Du 11 septembre 1920
au 24 mars 1921
En Territoire Militaire de l’Afrique du Nord Régions Sahariennes (Loi du 16 avril 1920). Campagne double
Du 25 mars 1921
au 28 mars 1921
En Territoire Civil de l’Afrique du Nord (Loi du 14 avril 1920) Totalité
Du 29 mars 1921
au 18 mai 1921
En Territoire Militaire de l’Afrique du Nord Région Saharienne (Loi du 16 avril 1920). Campagne double
Du 19 mai 1921
au 22 mai 1921
En Territoire Civil de l’Afrique du Nord (Loi du 14 avril 1920) Totalité
Du 23 mai 1921
au 4 juillet 1921
En Territoire Militaire de l’Afrique du Nord. (Décret du 22 juin 1922 Loi du 14 avril 1924 décret du 26 mars 1926) Totalité
Du 27 novembre 1922
au 30 novembre 1924
En Territoire Militaire de l’Afrique du Nord Régions Sahariennes (Décret du 26 mars 1926)
Du 1er décembre 1924
au 22 octobre 1926
En Territoire Militaire de l’Afrique du Nord Régions Sahariennes (Décret du 26 mars 1926). Totalité
Du 23 octobre 1926
au 8 janvier 1928
Maroc Territoire Civil (décret du 26 mars 1926). ½ campagne
Du 3 février 1928
au 10 février 1928
Maroc Territoire Militaire (Décret du 5 janvier 1926) campagne simple
Du 11 février 1928
au 24 avril 1928
Maroc Territoire du Sud. Campagne double
Du 25 avril 1930
au 9 novembre 1931
Maroc Territoire Militaire. (Décret du 5 janvier 1928). Campagne simple.
Du 10 novembre 1931
au 13 octobre 1933
Maroc Territoire Sud marocain. Campagne double.
Du 14 octobre 1933
au 31 mars 1935
Maroc Territoire Cicil ½ campagne
Du 1er avril 1935
au 5 avril 1935
Maroc Territoire Militaire Campagne simple
Du 6 avril 1935
au 31 août 1939
Maroc Zone des Armées C.D. (Instruction 3176 IENA du 20 août 1940)
Du 1er septembre 1939
au 21 juin 1940
Maroc Territoire Militaire. Campagne simple
Du 26 juin 1940
au 7 novembre 1942
Maroc en guerre contre l’Allemagne. Campagne double
Du 8 novembre 1942
au 30 octobre 1943
Maroc Territoire Militaire. Campagne simple + ½ campagne
Du 31 octobre 1943
au 8 mai 1945
Maroc Territoire Militaire. Campagne simple
Du 9 mai 1945
au 17 octobre 1947

Blessures de guerre

Blessé le 20 Mai 1917 à Monastir
Fracture bi malléolaire étroite par adduction

Actions d'éclat et citations

O/156e Don N° 57 du 11 Juin 1917 - Chef de section modèle a su montrer à ses hommes dans des circonstances difficiles le plus bel exemple de sang froid, de courage et d'énergie. Enterré et blessé par l'éclatement d'un obus à côté de deux hommes tués le 20 Mai 1917 n'a quitté sa section que sur un ordre.

Ordre Général N° 21 du Ier CA du 22 décembre 1927 "par application de l'article 272 du service courrant le Général Commandant le Ier CA accorde un témoignage de satisfaction mis à l'ordre du Ier CA ALBOUY lieutenant servant des A.I. Poste de Djellal "Pour le zèle dont il a fait preuve pour le recrutement des militaires de carrière et les résultats satisfaisants qu'il a obtenus.


Décorations et médailles

1e françaises

2e étrangères

Croix de guerre étoile d'argent
Médaille commémorative Française de la grande guerre
Médaille interalliée de la victoire
Médaille commémorative des Dardanelles
Médaille commémorative d'Orient
Chevalier de la Légion d'honneur décret du 25 décembre 1929 J.O. du 28-12-29
Croix du Combattant volontaire

Chevalier de l'ordre de Léopold de Belgique
Officier du Ouissam Alaouite
Médaille Coloniale agrafe Maroc
Médaille Coloniale agrafe Sahara



Notes concernant l'union

Selon Marguerite Albouy, Raymond Albouy a rencontré son épouse, Yvonne Bisson, alors infimière bénévole à Carpentras. Raymond se trouvait avec sa compagnie au repos au retour d'Orient où il avait été blessé. Il y soignait aussi une dysenterie. Yvonne était avec sa mère réfugiée à Carpentras où des habitants leur avaient dit « qu'ils venaient manger leur pain ». Selon ses états de service, Raymond Albouy avait été blessé en Orient à Monastir, le 20 mai 1917. Il avait été rapatrié en France pour être soigné et n'était reparti au front qu'un en plus tard. C'est donc pendant cette période que Raymond et Yvonne se sont rencontrés.

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

portrait
Simon ALBOUY 1839-1898
 portrait
Jeanne DUFFOS 1840-1919
 portrait
Jean LAGARDE 1840-1919
 Marguerite Marie DELGAL 1833-1896..1919
||||






||
portrait
Raymond, Jean ALBOUY, officier d'Académie officier du Nicham-Iftikhar 1863-1933
 portrait
Rose Emma LAGARDE 1869-1961
||



|
portrait
Raymond, Jean Papate ALBOUY, chevalier de la Légion d'honneur , chevalier de l'ordre Léopold de Belgique, officier du Ouissam Alaouite 1896-1947