Chronique familiale



 HALTEN, un Village, un Patronyme

Sommaire

 1 - Un patronyme

Halten_turm.jpg
Pour beaucoup de villes ou de châteaux se pose la question, d’ou vient son nom ?
Dans notre cas le nom du village et celui de la famille occupant le château est identique Halten
Le nom Halten vient de « Halde » qui désignait autrefois un monticule avec une pente abrupte.Probablement les habitants du village voisin « Kriegstetten » nommaient les habitants du château simplement « Halten », et bien plus tard ce nom fût repris pour le village.

source, Peter Kaiser, von Halten, page 13

 2 - Un village

wappen.gif

La région de Halten a été habitée depuis des temps très reculés, des traces d’habitats remontant à l’ère de bronze, et des objets de l’époque romaine y auraient été découverts.
Il est mentionné pour la première fois en 1201 sous le nom de Haltun, puis Halton en 1274.Aujourd’hui Halten, dans le canton de Soleure, District du Wasseramt, sa population en 2007 est d’environ 800 habitants.
Ce petit village s’étend à l’est de l'Oesch, il est encore aujourd'hui dominé par la tour d’habitation d’une ancienne forteresse construite au XII siècle sur le haut d’une colline,un château fort des Zähringer.Suite à l’incendie de 1543, la tour fût remise en état et servie durant de longues années comme prison.En 1798 le site a été classé patrimoine national et vendu à la famille Schnider. Aujourd'hui c’est un musée qui appartient à la fondation Museum Wasseramt – Turm von Halten.La seigneurerie des Halten possédait une broyeuse à chanvre et un moulin qui était encore en exploitation en 1896.

www.Halten

 3 - Etymologie

Halten à Halter :
La plupart des noms allemands viennent des noms de métiers, de couleurs ou de lieux géographiques, c’est notre cas :

Halten: von den Halde, an der Halde (Abhang eines Hügels) = versant d'une colline.
Le nom d'un homme qui logeait sur une pente, Halde en allemand.
Un village en Alsace est nommé Nothalten,nom tiré de l'allemand " Not " ou dangereux, difficile, et de " Halden " ou coteaux

Halter, tenir, faire halte
Halter, celui qui tient, der Halter était celui qui, autrefois tenait les registres du village.(Marek Halter)
Halter, (Alsace.et Lorraine), dérivé du verbe halten, tenir, a pu désigner celui qui tient, administre un domaine (Dictionnaire étymologique des noms de famille, Marie-Thérèse MORLET, Perrin, 1991).

Halter, administrateur, fonctionnaire, dans les anciennes institutions judicières en Alsace : Stabhalter, l'écoutète protestant

Variantes orthographiques de notre nom de famille Halter

Haltun, Halton, Halten, Halter

L’évolution de la langue, le passage du latin à l’allemand, l’étourderie et souvent l’illettrisme, parfois la personne ne savait pas écrire son propre nom, ont composé les diverses manières dont un nom peut être écrit. Souvent, l’officier d’état civil écrivait le nom comme il l’entendait.

 4 - Armoiries

chevalier_von_halten_2.jpg Origine des Blasons

L'usage des armoiries vient de l'évolution de l'équipement militaire entre le XIe et le XIIe siècle, qui rend progressivement impossible de reconnaître le visage d'un chevalier. Le casque des chevaliers (qui figure encore dans les ornements extérieurs) enveloppait progressivement la face: le nez devient protégé par un nasal, la coiffe du hauber (qui protège la tête et le cou) tend à couvrir le bas du visage, puis le casque est fermé par une vantaille (grille), puis définitivement clos par un mézail (visière mobile).
Pour se faire reconnaître dans les mêlées des batailles et des tournois, les chevaliers prennent alors l'habitude de peindre des figures distinctives sur leurs boucliers (meubles et pièces, ou figures géométriques).

L'héraldique est la science du blason.

Source : Wikipédia

blason_Halter_2.jpg
Armes des Halter de Lungern
interprétation personnelle :

(Partie de gueules et d'azur avec une croix d'oraccompagnée en point senestre de la lettre A) ,
que l'onretrouve encore aujourd'hui sur la sous pente d'un ancien chalet d'Obsee
Epigraphe_extrait.jpg Sur l'épigraphe que l'on trouve à l'entrée de la chapelle Saint-Beat à Obsee, on remarque que la croix est symétrique à celle figurant sur le blason.

Es-ce un erreur de l'artisan du blason ou de l'épigraphe ?, ou tout comme certains monogrammes de l'escalier du château de Chambord sont tracés à l'envers de manière à ce que "Dieu du haut du ciel voie la puissance du Roi,François Ier" ?
blason_Rudolf_von_Halten_1.jpg wappen.gif Le blason de gauche, (d'argent à deux bandes de gueules)
et celui de Rudolph von Halten, premier Landamann de Lungern en 1368,
on y trouve une très nette analogie avec le blason de la ville de Halten à droite,
ce qui conforte bien l'origine de Rudolph.
blason HALTER Niklaus 1_1.jpg blason_HALTER_Melchior_2.jpg Le blason de gauche est celui de Niklaus Halter 6 x Landamann de Lungern de 1523 à 1542.
Celui de droite apparteint à Mélchior Halter en 1656.
Les armoiries anciennes de la famille Halter avaient été reprises en partie des armoiries de la commune de Lungern.

(sources:Claude-Georges Brülhart, peintre-héraldiste depuis 1957)

blason_lungern_ancien_et_moderne_2.jpg Ces deux derniers blasons sont ceux du village de Lungern,
celui de gauche est l'originel et officiel blason du village,
celui de droite à été utilisé par Lungernde 1917 à 1952.


Retour_au_sommaire.gif


Index des pages
  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content