Message to visitors

close

http://gw.geneanet.org/genealogies


Henri Lucien Jacques BOURGEAT
Henri Lucien Jacques BOURGEAT
(Jacques BOURGEAT)


  • Born 19 September 1888 - Colombes;92025;IdF;Fra
  • Deceased 10 August 1966 - Paris-XVII;75117;IdF;Fra,aged 77 years old
  • Buried - Paris-XX;75120;IdF;Fra
  • Homme de lettres
1 file available 1 file available

 Spouses

 Relationships

(linked pages)

 Notes

Individual Note

  • Électricien de tramway à 12 ans, devient peu à peu un érudit passant le plus clair de son temps à la Bibliothèque Nationale, située à proximité de son domicile parisien.
  • Documentaliste pour les écrivains, a publié une biographie de Proudhon, des poèmes et placé quelques articles dans des revues d'histoire. Cité dans le bimestriel Héraldique et Généalogie, janvier-février 1976, page 255.
  • A légué une partie des lettres que lui a adressées Edith Piaf entre 1936 et 1959 à la Bibliothèque Nationale, avec "interdiction de les rendre publiques avant l’an 2000".

Correspondance entre Édith Piaf et Jacques Bourgeat
À l'automne 1935, Édith Piaf est découverte par Louis Leplée, gérant du cabaret Le Gerny's, sur les Champs-Élysées. À cette époque, Piaf fredonne principalement des chansons du répertoire de Fréhel. C'est Leplée qui devient son mentor et son père adoptif et qui, en l'engageant dans son cabaret, lui choisit comme nom d'artiste "la môme Piaf" en raison de sa petite taille de 1,47 m héritée de son père et de sa silhouette gracile. Leplée lui fait rencontrer Jacques Bourgeat, philosophe et littérateur, avec lequel elle entretiendra une correspondance durant deux décennies. (Wikipedia)
En mai 1936, après l'assassinat de son mentor, Louis Leplée, le patron du Gerny's, Edith Gassion, dite la môme Piaf, n'a plus guère d'amis. Entre alors en scène un personnage inconnu du public qui jouera un rôle capital dans sa vie. Jacques Bourgeat lui écrit sa première chanson, "Chand d'habits" et lui fait faire le tour des éditeurs de musique. Il jouera auprès d'Edith le rôle d'un père de substitution, d'un pygmalion qui lui parle de poésie, de théâtre et des philosophes grecs. Il sera à la fois son guide, son professeur de français, son confident voire son confesseur. "Dans ses lettres, elle me parlait très peu de sa profession, plutôt de ses états d'âme". Jusqu'en 1959, ils échangeront plusieurs centaines de lettres où Piaf raconte tout : ses hommes, ses angoisses, ses joies, ses désespoirs...
la correspondance d'Édith Piaf avec Jacques Bourgeat a été publiée sous le titre "Lettres à l'ami de l'ombre : correspondance avec Jacques Bourgeat, 1936-1959" (éditions l'Archipel, 2015)

 Sources

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}