• Baptized July 25, 1695 - Morges, Suisse
  • Deceased between 1762 and 1764
  • Marchand drapier

 Parents

 Spouses and children

 Siblings

(display)

 Events


 Notes

Individual Note

Contrat de mariage (avec Catherine Guillaumette LAVÈNE) - Périgueux, 24322, Dordogne, Aquitaine, France
Aujourd'hui vingt deuxième mars mille sept cent vingt un, après midi, en la maison de Catherine Peyrichard veuve de Pierre Lavène traiteur, par-devant le notaire royal soussigné, présents les témoins ci-nommés, ont été présents sieur Bernard Bethon, marchand, fils naturel et légitime de Paul Bethon et Jeanne Malin, natif de Morges en Suisse, habitant de présent en cette ville, d'une part; et Guillaumette Lavène, fille naturelle et légitime dudit feu Lavène et de ladite Peyrichard, assistée de ladite Peyrichard sa mère, habitantes de ladite présente ville, d'autre;
Par lesquelles parties a été dit avoir été proposé de faire et solenniser mariage entre ledit sieur Bethon et ladite Lavène, lequel s'accomplira en face de notre sainte mère l'Eglise catholique, apostolique et romaine, lorsqu'une partie en sera requise par l'autre, à peine de tous dépens, dommages et intérêts;
Et pour supporter les charges dudit futur mariage, ladite Lavène, future épouse, du consentement de sadite mère, s'est constituée la somme de trois cents livres provenant de son pécule et qu'elle a dit avoir gagné de son travail, et de ladite somme lui en avoir été reconnue par sondit feu père, celle de quarante livres qu'elle lui avait prêtée, et les deux cent soixante livres restant pour parfaire ladite somme de trois cents livres les avoir gagnées depuis le décès de son père et avoir déposées entre les mains de sadite mère, laquelle ici présente a déclaré avoir devers elle ladite somme de trois cents livres qui appartiennent en propre à ladite Lavène sa fille future épouse, laquelle somme elle n'est pas présentement en état de payer, mais promet comme s'oblige d'icellle somme de trois cents livres bailler et payer auxdits futurs époux en trois pactes égaux, savoir: cent livres le jour de la bénédiction nuptiale, pareille somme de cent livres dans un an après à pareil jour, et les cent livres restant dans un autre an à semblable jour, le tout sans intérêts;
Et en faveur et contemplation dudit futur mariage, ladite Peyrichard a constitué en dot à ladite Lavène sa fille future épouse, pour tous droits tant paternels que maternels, un lit en son entier, garni de paillasses, coitte, traversain, couverte, rideaux et tour de lit, huit linceuls, six de brin et deux d'étoupe, six nappes, deux douzaines de serviettes, six petites assiettes, deux creuses, deux plats, deux chandeliers, une malière et six cuillères, le tout d'étain, une cuillère à tremper soupe, un poêlon de cuivre jaune, une poêle à frire, une marmite de fonte de fer avec son anse et couvercle, une paire de chenets aussi de fonte de fer, une petite table de bois de châtaignier avec ses pliants, deux bancs, quatre chaises garnies de paille +; comme aussi ladite Peyrichard donne à jouir auxdits futurs époux une chambre pendant l'espace de quatre années qu'elle tient à titre de ferme; promet aussi de nourrir lesdits futurs à marier, pendant les deux premières années de leur mariage seulement.
Et en même faveur et contemplation dudit futur mariage, ledit Bethon futur époux s'est constitué tous ses biens et droits, et ledit futur époux recevant tant ladite somme de trois cents livres que les meubles de sa future épouse, il sera obligé de les assiger comme il les assigne le tout sur tous ses biens présents et à venir, et principalement sur le fond de sa boutique, qu'il a déclaré être de la somme de deux cents livres. Seront et demeureront lesdits futurs époux communs et associés en tous les meubles et acquêts qu'ils feront pendant leur mariage, desquels ils ne pourront disposer qu'en faveur des enfants qui en proviendront; et n'en parvenant pas, chacun disposera de sa part comme bon lui semblera;
Et pour l'entretenement de tout ce que dessus, les parties ont obligé et hypothéqué tous leurs biens présents et à venir, à quoi faire de leur consentement ont été condamnés. Sous le scel royal, en présence de Jean Allemand et de Jean Lafon présentement habitants de la présente ville, témoins connus qui ont signé avec lesdits futurs époux et non ladite Peyrichard ne sachant de ce requise.
+ Un cabinet à deux portes et un tiroir au milieu, un coffre de bois de noyer de la contenance d'un boisseau de blé appartenant à ladite future épouse.
Bernard Bethon contractant, Guillaumette Lavène contractante, Guillaume Lavène, Joseph Denaulx, Gabrielle Fournier, Gabrielle Lavène, Allemand, Lafon, Chinours notaire royal.
Contrôlé à Périgueux le 29 mars 1721.
Sources: Contrat de mariage
AD 24 3 E 1536-1576 année 1721 Minutes de maître Chinours (cf. Verrier)

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Family Tree Preview

Pierre BETHON †/1681 Marie MALLAIN †/1691 Jacques MALAIN †1687/ Magdeleine ALBERTON †ca 1704
||||






||
Paul BETHON 1645- Jeanne MALAIN 1658-
||



|
Bernard BETHON 1695-1762..1764