• Né le 28 février 1886 - Pressieu - PARMILIEU, 38295, Isère, Auvergne-Rhône-Alpes, FRANCE
  • Décédé le 24 octobre 1916,à l'âge de 30 ans
  • Tailleur de pierre à Parmilieu (1906)
5 médias disponibles 5 médias disponibles

A participé à la Grande Guerre, mort le 24/10/1916

Que s'est-il passé ce jour là ?
Domicile lors de la mobilisation : Parmilieu (38)

 Parents

 Union(s)

  • Marié le 21 mai 1910, Mairie de Saint-Baudille - SAINT-BAUDILLE-DE-LA-TOUR, 38365, Isère, Auvergne-Rhône-Alpes, FRANCE, avec Marie Eugénie FAYON

 Fratrie

(afficher)

 Événements


 Notes

Notes individuelles


Caracteres physiques: Cheveux & sourcils; bruns, yeux: ch*atains, front: couvert, nez: fort, bouche: grande, menton: rond, visage: ovale, taille: 1,73m

Nationalité: Français

fait: Cause de décèsMort pour la France
"Action du fort pendant les attaques françaises

Le 24 Octobre, la tourelle de 75 de La Laufée prit part à l'offensive française en tirant sur les pentes est et sud du fort de Vaux et sur les boyaux de la Beuche et de Saale, entre Damloup et la batterie de Damloup. A 13h10, nos troupes reprenaient cette batterie, quelques instants après la tourelle recommença son tir sur les sorties est et ouest de Damloup, ainsi que sur le boyau de Saales. 152 obus de 75 (dont 142 explosifs) furent tirés ce jour là par la tourelle.

En représailles, les Allemands bombardèrent violemment vers 15 heures, l'ouvrage avec des projectiles de 210 à fusée retardée, en prenant la tourelle comme objectif ; un de ces obus tomba entre la tourelle et l'observatoire cuirassé, tout près de ce dernier ; l'observateur est contusionné, mais l'observatoire par lui-même n'a pas souffert ; il est seulement déchaussé, on put réparer les dégâts provisoirement pendant la nuit. Les autres projectiles n'occasionnent que des éraflures ou des désagrégations peu importantes du béton de la tourelle.

Notre offensive du 24 a un peu dégagé l'ouvrage ; nos lignes sont déjà à 8 ou 900 m au nord. Après la reprise du fort de Vaux, La Laufée sera encore bien plus dégagé ; elle sera alors à 1500 ou 2000 m de l'ennemi et on y installera un poste optiquepour communiquer avec le fort de Vaux."


[Source:http://fortiffsere.fr/verdun/index_fichiers/Page2799.htm ]

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Antoine DECHANOZ 1786-1859 Benoite MARQUE 1793-1864 Joseph DECHAMPS 1806-1875 Marie Anne MILLET 1809-1875
||||






||
Jean Louis DÉCHANOZ 1832-1909 Joséphine DESCHAMPS 1842-1896/
||



|
Louis Félix DECHANAUX 1886-1916