Pietro Costante CARDIN
Pietro Costante CARDIN

M Pietro Costante CARDIN Pierre CARDIN

Sosa :1
(Pietro CostanteCARDIN)


  • Born July 2, 1922 - Sant' Andrea di Barbarana, Treviso, Veneto, Italie
  • Deceased December 29, 2020 - Neuilly-sur-Seine, 92051, Hauts-de-Seine, Ile-de-France, France,aged 98 years old
  • Couturier - Homme d'affaires français d'origine italienne.
1 file available 1 file available

 Parents

 Spouses

  • Relationship with x x

 Siblings

(display)

 Events


 Notes

Individual Note

Des débuts modestes :En 1936, Pierre Cardin commence son apprentissage à l’âge de quatorze ans chez Louis Bompuis, un tailleur pour hommes à Saint-Étienne Il y est d'abord comptable puis coupeur. Après un passage chez Manby, tailleur à Vichy qu'il rejoint à bicyclette, il monte à Paris. Vers la fin de la guerre, il débute chez Jeanne Paquin. Par elle, il rencontre Jean Cocteau et Christian Bérard, avec qui il réalise des costumes et des masques pour La Belle et la Bête en 1946, il assiste Marcel Escoffier et Christian Bérard sur les costumes de Jean Cocteau.Il entre pour un passage éclair chez Elsa Schiaparelli.Premier tailleur de la maison Christian Dior lors de son ouverture en décembre 1946, Pierre Cardin participe ainsi au succès du « tailleur Bar », qui d'après le Harper's Bazaar, définit le New Look de Christian Dior. Il quitte la maison Dior sur un coup de tête trois ans après.En 1950, au 10, rue Richepanse, il rachète la maison Pascaud, alors spécialisée dans les costumes de scène, il y ouvre sa propre maison de couture. Il gardera ainsi sa double activité créatrice : les costumes de scène ainsi que des créations de haute couture plus tard. Il crée des costumes pour les bals, fêtes somptueuses d'après guerre, à côté des manteaux et tailleurs, sa spécialité. Progressivement, sa clientèle s’agrandit.Sa première collection voit le jour trois ans plus tard en 1953, il y montre rue du Faubourg-Saint-Honoré des manteaux et des tailleurs d’une coupe impeccable, associant inventivité et sens du détail.Quatre ans plus tard, il triomphe avec la présentation d'une collection de 120 vêtements et devient membre de la Chambre syndicale de la couture parisiennePierre Cardin intègre la haute couture en 1957 et y restera environ dix ans. Il présente à la fin des années 1950 une collection de prêt-à-porter qui fera grand bruit. Il est considéré, avec Paco Rabanne et André Courrèges, comme l'inventeur de la mode futuriste dans les années 1960..Déjà, en 1954, Pierre Cardin déploie une énergie farouche, s'engageant dans la politique de diffusion avec l’ouverture de sa première boutique Eve, suivie d’Adam en 1957. Considéré comme un précurseur, Pierre Cardin souhaite alors poser les bases d'une production de prêt-à-porter en parallèle à la haute couture. Il ne croit pas au modèle économique d'une haute couture produisant de façon élitiste.Pour les grands couturiers traditionnels, attachés à séparer la mode haut de gamme de la mode populaire, c'est un énorme scandale. Il persiste et signe en présentant en 1959, une collection de prêt-à-porter luxueux au Printemps : il sera ainsi le premier couturier à présenter un défilé de prêt-à-porter inspiré de la haute couture, qui plus est dans un grand magasin. Cet acte de « rébellion » va engendrer une légende maintes fois reprise par les ouvrages qui fait croire que Cardin aurait été exclu de la Chambre syndicale de la couture parisienne. Ce fait est clairement démenti par Didier Grumbach qui affirme que « contrairement à la légende, Pierre Cardin n'a pas été exclu de la Chambre syndicale. » Au contraire, quelques années plus tard, on lui propose la présidence, qu'il refuse. D'autres sources évoquent son renvoi puis sa réintégration.La ligne pour homme, lancée à la fin des années 1950, révolutionne la mode masculine

 Sa marque Pierre Cardin est présente, sous formes de franchises, dans plus de cent pays, faisant du couturier l'un des cinq Français les plus connus au monde. Sa fortune a été estimée en 2009 à plus de 600 millions d'euros; en 2012, il souhaitait se séparer de son groupe pour un milliard d'euros

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Family Tree Preview

sosa Giovanni CARDIN sosa Giovanna SEPERANDIO  
||



|
a picture
sosa Alessandro CARDIN 1878-1959
 sosa Maria Luigia MONTAGNER 1879-1936/
||



|
a picture
sosa Pietro Costante Pierre CARDIN CARDIN 1922-2020