Family Book



 Une famille de l'Ouest de la France ==Les lieux== ====Des Landes==== Localisation du berceau de la famille [[[Duvigneau/Duvign(e)au]]] sur Google Maps La famille est originaire des [[[Adour/bords de l'Adour]]]. ====Des Deux-Sèvres==== Localisation du berceau de la famille [[[Gervais]]] sur Google Maps Les Gervais sont issus d'un milieu protestant du [[[pays-mellois/pays mellois]]]. ====De Charente-Maritime==== Localisation du berceau de la famille [[[Dornat]]] sur Google Maps La famille est originaire des proches environs de [[[Saintes]]]. ====De Seine-Maritime==== Localisation du berceau de la famille [[[Basille]]] sur Google Maps ====Du Morbihan==== Localisation du berceau de la famille [[[Bosseno/(Le) Bosséno]]] sur Google Maps Les Bosseno sont des cultivateurs puis [[[moulin/meuniers]]] originaires du sud-est de [[[pays_vannetais/Vannes]]]. ====D’Eure-et-Loir==== Localisation du berceau de la famille [[[Barbier]]] sur Google Maps ==Les familles== ====Landaises==== http://tinyurl.com/ascendance-landaise Les [[[Duvigneau]]] Tous ceux qui font des recherches sur le « bas-Adour » doivent consulter : *le site de l'association Généalogie et Histoire locale du Bas-Adour *le site personnel de Claude Barrague *le site Iraty. La liste de discussion CGW40, fondée en avril 2001, connaît une fréquentation plutôt timide. ====Poitevines==== Les [[[Gervais]]] (Deux-Sèvres) et les [[[Dornat]]] (Charente-Maritime). *http://tinyurl.com/ascendance-niortaise *http://tinyurl.com/ascendance-saintongeaise Sur la Saintonge, une liste de discussion fondée en novembre 2000 et qui connaît une bonne fréquentation.


Une liste également depuis mars 2000 sur le département voisin, « CGW79 - Généalogie en Deux Sèvres ». ====Normandes==== http://tinyurl.com/ascendance-normande Les Basille Deux listes de discussion généalogique couvrent le territoire : *depuis janvier 2002, la liste de discussion « genea76 » ; *depuis février 2003, la liste du pays de Bray « GeneaBRAY » qui regroupe généalogistes et historiens de ce petit pays, à cheval sur les départements de Seine-Maritime, Eure et Oise. ====Bretonnes==== http://tinyurl.com/ascendance-morbihannaise Les Bosséno ou Bossenec Depuis mars 1999, la liste de discussion généalogique sur le Morbihan « gen56 » est ouverte à tous. A voir aussi le forum d'entraide généalogique bénévole http://www.56forum.info/ ====Beauceronnes==== http://tinyurl.com/ascendance-beauceronne Les Barbier La liste « Geneureetloir » couvre le Perche, le Drouais, le Chartrain, le Dunois et la Beauce depuis juillet 2000. ====Le choix des prénoms==== Les prénoms évoluent dans le temps et l'espace. Ils se compliquent au XIXe siècle, notamment dans le bassin parisien élargi (Eure-et-Loir, Seine-Maritime), restant plus simples et classiques dans les zones rurales éloignées de l'influence et des modes urbaines (Morbihan, Deux-Sèvres, Charente-Maritime, Landes).
De loin les plus fréquents dans cette généalogie sont, naturellement : *pour les hommes Jean avec une soixantaine d'occurrences, 4 Jean-Baptiste et des compositions (Jean Jacques, Jean Pierre, Jean André, Jean Nicolas) * et pour les femmes Marie avec une cinquantaine d'occurrences et une multitude de compositions possibles. Viennent ensuite : *une trentaine de Pierre (parfois composé en Pierre Marie, Pierre Marc, Pierre Grégoire, Pierre Jacques) et de Jeanne (avec également des Marie Jeanne). *une quinzaine de Jacques, Françoise - et presqu'autant de Marie Françoise - et François, Catherine *une douzaine de Louise, Marguerite, Guillaume. Moins fréquents sont : Simon (et Siméon), Michel, Mathurin, Anne (qui entre cependant souvent dans les compositions), Marie Françoise, Louis, Julienne, Perrine, Michelle, Madeleine, Joseph, Renée, Marin, Jean-Baptiste, Charles, Antoine, André et Andrée, etc. D'autres sont rares mais leur originalité mérite qu'on s'y arrête : Potentienne, Côme, Majol, Macé, Mathry. Une forte imprégnation du calendrier des fêtes chrétiennes a donné des Toussaint, Pascaud, Pentecôte, Epiphanie, Noël. On notera aussi les prénoms plus spécifiques à la communauté protestante et les régionalismes. ==Destins individuels== Peu d'ancêtres couverts de gloire ou d'infamie. Quelques noms cependant peuvent mériter une courte biographie : *le Grognard Louis Eman Barbier *l'Assomptionniste François-Marie Bosseno. Des parents ont laissé des témoignages écrits (journaux, récits, etc.) : Alida Taravan, Odette Basille... ==Le contexte historique== ====Le protestantisme poitevin==== Voir le site de Guy Vidal Celui aussi de Patrick Bailly avec notamment l'édition des mémoires de Pierre Pairault, paysan protestant de Celles-sur-Belle Parmi les protestants persécutés au XVIIIe siècle cités par Auguste-François Lièvre dans son Histoire des protestants et des églises réformées du Poitou (1856), on peut relever les noms de François Poupinot à Celles (1755), Jean Poupinot à Chail (1754). ====La migration bretonne==== Le départ des Bosséno pour la région parisienne (Beauce, puis Brie) voire l'Angleterre et les Etats-Unis coïncide avec l'arrivée du chemin de fer en Bretagne-sud. ====La saignée de 1914-1918==== La Grande Guerre a relativement épargné cette famille : de mes deux arrière-grands-pères, l'un, Gaston Basille (1888-1972) a connu la vie du Poilu puis l'occupation en Allemagne (1919), l'autre, Jules Duvigneau (1884-1921), malade, ayant été affecté à l'arrière. Cependant, frère et beau-frère y sont restés, ainsi que des cousins plus ou moins éloignés. ====La deuxième guerre mondiale==== La deuxième guerre a poussé les un(e)s sur les routes de l'exode avant de les ramener à Paris sous l'Occupation, tandis que mon grand-père, après la « drôle de guerre », allait passer cinq années de sa jeunesse en Stalag. ==Les métiers== ====Les métiers de la terre==== *Bordier (en Poitou et Saintonge) : métayer qui tenait une borde et était soumis au droit de bordage (ancien droit anglo-normand) ; par extension, celui qui louait une ferme à condition de partager les produits. *Bordager (dans le Maine) : fermier. En droit féodal, la bordage était une tenure portant sur une maison (borde) et qui assujettissait à certains travaux domestiques ou à des corvées. Par extension, au XIXe siècle, la bordage est une ferme louée à moitié fruit. *Cultivateur *Laboureur * Meunier *Calvanier ou calvenier : homme de journée qui engrange les gerbes et charge les voitures pendant la moisson. *Journalier, domestique, homme (femme) de peine, gens de labeur : ce sont les pauvres sans terre qui se louent à plus riches qu'eux, dans l'espoir d'avoir un jour leurs propres terres. ====Les transporteurs==== *Charretier *Gabarrier ====Les artisans et commerçants==== *Charron *Métiers de l'habillement *Marchand ====Les fonctionnaires==== *Garde-étalon : cette fonction a été exercée par plusieurs membres de la famille Poupinot à Chail sous l'Empire. Il s'agissait d'agents de l'administration des haras, qui avaient la garde de l'étalon donné par l'État pour les haras et qui étaient chargés des détails de la monte (présenter les étalons aux femelles, faire exécuter la saillie). *Maire ==Cousinages== De nombreux généalogistes ont mis en ligne leurs données permettant ainsi de découvrir des cousinages, plus ou moins proches. Ce tableau permet de se repérer dans les liens de parenté. Je l'alimente au fil de mes découvertes sur la toile ou des messages de cousins. N'hésitez pas à me fournir tout complément d'information et à me signaler les erreurs. On peut signaler un illustre cousin d'Illiers-Combray, l'écrivain hypocondriaque Marcel Proust, la "mémé Bosséno", Aurélie Barbier, cousinant au 6e degré avec le docteur Proust.
Index