Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Bienvenue dans mon arbre

Sans la publication de l'arbre généalogique sur Geneanet,beaucoup de données et d'informations seraient restées la" propriété " de leur seul détenteur et ça auraitété dommage .

La généalogie n'a d'intéret que sielle est partagée avec le plus grand nombre de généalogiste , fairesa généalogie que pour ses descendants (et eux seul!) c'est presque la vouer à " l'extinction" , après  nous y aura-t-il quelqu'un qui aura lapassion et la patience de la continuer ?

En la publiant on élargit lecercle des possibilités de la continuité des recherches , lesinformations reprises par d'autres reviendront un jour à un de nosdescendants dans deux ,trois ,x générations


Xavier de Sevin
Xavier de Sevin
(Joseph Marie Xavier de Sevin)
Légion d'honneur (Grand Officier), Croix de guerre avec neuf palmes, Médaille militaire, Sept citations à l'ordre de l'armée, Ordre de l'Empire britannique

  • Né le 10 mars 1894 - Toulouse , Haute Garonne
  • Décédé le 7 novembre 1963 - Brinon-sur-Sauldre,à l'âge de 69 ans
  • Général de division aérienne
2 médias disponibles 2 médias disponibles

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

 Notes

Notes individuelles

Militaire français et as de l'aviation de la Première Guerre mondiale, au cours de laquelle il remporte douze victoires homologuées et treize non homologuées.Il participe également à la Seconde Guerre mondiale qu'il termine avec le grade de général de division aérienne.Il est le neveu du commandant de Rose, titulaire du premier brevet d'aviateur militaire en 1911 et considéré comme le « père » de l'aviation de chasse en France.

Service pendant la Première Guerre mondiale:Sevin est élève à l'école militaire de Saint-Cyr, lorsque la guerre éclate en 1914. Il se porte volontaire pour intégrer l'armée, le 2 septembre 1914, et débute au sein du 14e régiment d'infanterie. Partant du bas de l'échelle des grades, il connaît alors une série de promotions rapides. Le 5 novembre 1914, il est nommé caporal ; le 30 novembre, sergent ; et le 5 décembre, il est promu sous-lieutenant à titre temporaire. Au 19e bataillon de chasseurs à pied, il est gravement blessé.

Le 15 juillet 1915, Sevin rejoint Pau pour y suivre un entrainement au pilotage. Le 19 octobre 1915, il obtient le brevet de pilote militaire no 1804. Le 11 novembre, il est affecté à l'Escadrille N12 dans laquelle il pilote des Nieuports monoplaces et biplaces. Il est confirmé au grade de sous-lieutenant le 27 décembre 19152.

Sevin doit attendre le 11 juillet 1916 pour remporter sa première victoire aérienne. La deuxième survient huit mois plus tard, le 4 mars 1917 : il la partage avec Marcel Noguès. Il est fait chevalier de la Légion d'honneur le 19 avril 1917. Le 11 mai, il partage sa troisième victoire avec Alfred Auger, en abattant un avion biplace allemand. Le 19 juin, il partage une victoire avec Jacques Ortoli et Jean Chaput. Au 30 septembre, il compte six victoires homologuées, dont cinq partagées. Le 25 décembre, le commandement de l'escadrille Spa26 lui est confié, et il est promu au grade de lieutenant.

Il remporte six nouvelles victoires entre le 20 janvier et le 24 octobre 1918, dont une est partagée avec André Dubonnet1. Le 2 mars 1918, il est promu capitaine à titre temporaire, et confirmé à ce grade le 28 juin.

Service après la Première Guerre mondiale:La guerre finie, Sevin décide de faire carrière dans l'armée. Il sert au Maroc, puis sur la base aérienne d'Istres ; il est ensuite attaché militaire à Bucarest.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Sevin commande une école de l'air. En 1943, il est en Afrique du Nord. Le 25 septembre 1944, Xavier de Sevin est promu général de division aérienne et fait grand officier de la Légion d'honneur.

Il reçoit l'ordre de l'Empire britannique pour ses services pendant la Seconde Guerre mondiale.

Citations:

« Pilote aussi brillant dans l'attaque des avions ennemis que dans toutes les missions qui lui sont confiées. Le 12 avril, a forcé un adversaire à atterrir désemparé dans ses lignes. Le 26 avril, par un temps très dur, a survolé à très faible altitude les troupes ennemies en les mitraillant, et a rapporté des renseignements précieux pour le commandement. Donne personnellement à tous ses camarades le plus bel exemple de courage, de sang-froid et d'abnégation »

— Citation à l'Ordre de la Ve Armée, 1917« Officier pilote plein d'audace et de courage, ne cesse d'entraîner ses camarades à l'attaque des avions ennemis, les poursuivant très bas dans leurs lignes. Le 30 septembre 1917, a attaqué et abattu successivement deux avions ennemis, 5e et 6e avions abattus par ce pilote. »

— Citation à l'Ordre de la VIe Armée, 1917

 Sources

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Théodore de Sevin 1837-1890 Jeanne Jacobé de Naurois 1841-1889  
||



|
Edouard de Sevin, Baron de Sevin de Segnougnac 1866-1921 Marie de Tricornot de Rose 1872-1938
||



|
portrait
Xavier de Sevin, Légion d'honneur (Grand Officier), Croix de guerre avec neuf palmes, Médaille militaire, Sept citations à l'ordre de l'armée, Ordre de l'Empire britannique 1894-1963