Aristide TELLET-LARENTE
Aristide TELLET-LARENTE
Sosa :16
  • Né le 11 juin 1878 (mardi) - Montjean, 16229, Charente, Poitou-Charentes, France
  • Décédé le 12 février 1922 (dimanche) - Villenave-d'Ornon, 33550, Gironde, Aquitaine, France,à l'âge de 43 ans
  • Inhumé en février 1922 - Montjean, 16229, Charente, Poitou-Charentes, France
  • Voyageur de commerce, Employé à la Compagnie Paris/Orléans (P.O.), Chef de gare à Nantiat (87) en 1909, Militaire réformé,
6 médias disponibles 6 médias disponibles

 Parents

 Union(s), enfant(s), petits-enfants et arrière-petits-enfants

 Fratrie

 Présences lors d'événements

(afficher)

 Événements


 Notes

Notes individuelles

Selon Fiche Matricule : taille : 1m65, cheveux et sourcils noirs, yeux châtains.

Le 6 juin 1914, il est condamné par jugement contradictoire du Tribunal Correctionnel de Bordeaux à 10 francs d'amende pour outrages et violences à agents.
Le 2 juillet 1920, il est condamné par jugement contradictoire du Tribunal Correctionnel de Bordeaux à cinquante francs d'amende pour outrages à agents commis le 20 mai 1920.

Domiciles :
35 rue Béranger à Bordeaux (33) - 1904,
49 rue Béranger à Bordeaux (1905)
Cité Richelieu - maison Nolis à Bordeaux (33)
40 rue Antoine Monier à Bordeaux (1913)
70 rue Antoine Monier à Bordeaux (1919)
Montjean (16)

Parcours Militaire conformément à la Fiche Matricule
1899 : ajourné (faiblesse)
1900 : ajourné (faiblesse)
1901 : Service Auxiliaire (faiblesse)
11.07.1902 au 16.11.1917 : non disponible des Chemins de Fer d'Orléans comme homme d'équipe à Bordeaux (33)
14.10.1910 au 27.10.1910 : période d'instruction à la 3ème Section des Chemins de Fer de Campagne
20.11.1914 : classé dans le service armé par décision de la Commission de Réforme de Bordeaux. Soldat de 2ème classe
30.10.1917 : condamné à 2 ans de prison avec sursis par le Conseil de Guerre de Bordeaux pour vol qualifié et vol simple.
26.11.1917 : affecté au 140ème Régiment Territorial d'Infanterie. Arrivé au corps ledit jour. Intérieur.
14.04.1918 : passe au 46ème Régiment Territorial d'Infanterie, bataillon d'étapes. Zone armée.
08.05.1918 : Classé Service Auxiliaire par la Commission de Réforme de Reims à Épernay pour "pleurésie ancienne, mauvais état général". Intérieur.
13.05.1918 : rattaché à la Classe 1894 (Art. 48 de la Loi du 21/03/1905(*)) par application de la Circulaire Ministérielle 16093- 2/1 du 18/07/1917, son 4ème enfant étant né le 23 mai 1909 (les jumeaux Georges & Marie-Thérèse alias Georgette)
21.05.1918 : passe au 144ème Régiment d'Infanterie, 29ème Compagnie, comme auxiliaire de dépôt.
07.02.1919 : mis en congé de démobilisation par le dépôt de démobilisation du 144ème d'Infanterie se retire au 70 Bd Monnier à Bordeaux (33)
13.10.1921 : "maintenu au Service Auxiliaire, pension temporaire 3. %, 2 ans, par la commission de réforme de Bordeaux du 16 mars 1920, "1° Perte complète de l'audition de l'oreille gauche par otite cicatricielle traumatique, 2° Légers reliquats de pleurésie gauche avec légère diminution de sonorité".
Réformé n°1(**) - pension temporaire 100% 2 ans + suspension 3e degré 1° Tuberculose purulente bilatérale avec signes plus marqués au sommet / 2°surdité unilatérale gauche complète"
Réformé Définitif - N°1- pension temporaire 100% 2 ans avec suspension 2e degré, proposition annulant celle du 30/11/1920, Commission de réforme de Bordeaux du 13 octobre 1921
10.11.1927 : libéré du Service Militaire (étonnant, il est décédé depuis janvier 1922)

(*)La loi du 21 mars 1905, en supprimant le tirage au sort et les dispenses – sauf pour inaptitude physique –crée un véritable service militaire universel. La réduction d'un an de la durée du service compensant la suppression des dispenses, l'effectif du contingent de l’armée d’active se trouve maintenu à son niveau antérieur.
La dispense "article 48" fait référence à l'article 48 de la loi de recrutement de 1889. Par cet article, tout homme père de 4 enfants passe automatiquement dans l'armée territoriale et n'a donc pas d'obligation de participer aux périodes de la réserve de l'armée d'active. Avec 6 enfants vivants, l'homme passe dans la réserve de l'armée d'active automatiquement (ajout dans l'article 48 dans la loi de 1905).

(**) Les réformés n°1 sont des soldats qui, suite à une blessure ou une maladie liée au service, sont invalides (de 10 à 100%). Suivant la gravité, donne droit à une pension ou une gratification de réforme.
Pour en savoir plus sur la tuberculose en 14 :http://guerre14.e-monsite.com/medias/files/tuberculose-14-18.pdf

Matricule n°3247 (volume 7) à Bordeaux (pages 330 & 331/604) : http://gael.gironde.fr/ead.html?id=FRAD033_IR_R&c=FRAD033_IR_R_de-1138#!

 Sources

  • Personne: Livret de famille

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

sosa Jean TELLET-LARENTE 1796-1851 sosa Marie Sylvie LABARRE 1795-1841 sosa Francois Louis DUSSOUIL 1801-1888 sosa Marie Agathe MICHELET 1811-1871 sosa Jacques BALLET 1777-1819 sosa Marie CHEDEPAUD ?1782-1858 sosa Auguste COULAUD 1799-1868 sosa Marie BOUTET 1808-1898
|
8
 |
9
 |
10
 |
11
 |
12
 |
13
 |
14
 |
15



 


 


 


| | | |
sosa Jean Alexandre TELLET-LARENTE 1826-1875 sosa Marie Joséphine Agathe DUSSOUIL 1828-1856 sosa Pierre BALLET 1818-1893 sosa Augustine Marie Louise COULAUD 1832-1909
|
4
 |
5
 |
6
 |
7



 


| |
sosa Alexandre Sincère TELLET-LARENTE 1851-1933 sosa Célestine BALLET 1859-1929
|
2
 |
3



|
sosa Aristide TELLET-LARENTE 1878-1922