Message to visitors

close

Notre Généalogie, est le fruit de recherches, dansles familles, les mairies, aux archives départementales eten Algérie.
Notre arbre a été planté dans unmélange de terre : Espagne, Algérie, etFrance.
Il retrace la vie de nos ascendants, et des proches parents.
Ces ascendants ont été réveillésaprès des siècles de sommeil et d’oubli.
Les feuilles de cet arbre, bruissent au vent de l’histoire,qui a soufflé de : Alméria, et Alicante, terrede mes ascendants.
Il a été renforcé en Algérie, avec le"Sirocco" et notamment à Relizane, surnommée la"Petite Cayenne" par les premiers colons qui fondèrent cettecité, et dont mes aïeux ont été parmi cespionniers.
Ils reposent en paix sur cette terre Algérienne qu’ilsont passionnément aimée.
Il a continué de souffler avec« l’Autan » et la« Tramontane ».
L’histoire a fait que, j’ai étédéraciné de ma terre natale que je porte en moncœur.
En France, dans ce département du Tarn, je suis tombéamoureux.
Ce beau département, est la terre natale, de monépouse, et de ses ascendants.
Ses branches sont occitanes.


  • Born 13 May 1754 - CAHUZAC SUR VÈRE TARN CHÂTEAU DE SALETTES
  • Deceased 13 January 1807 - CHÂTEAU DE VORNEN EYLAU POLOGNE,aged 52 years old
  • Buried - PARIS SEINE ÈME CIMETIÈRE DU PÈRE LACHAISE ÈME DIVISION
  • Noble. Général de Division

 Parents

 Spouses and children

 Siblings

 Half-siblings

On the side of Joseph DE HAUTPOUL DE SALETTES 1714-

 Notes

Individual Note

Double-cliquez ici pour définir le titre Double-cliquez ici pour définir le titre Double-cliquez ici pour définir le titre Double-cliquez ici pour définirle titre Double-cliquez ici pour définirle titre Double-cliquez ici pour défini r le titre Note:1)_ Parrain: Noble Joseph de Verdun, oncle maternel du baptisé.
Marraine: de Hautpoul Angélique, tante paternel du baptisé.
Note:4)_ - A 17 ans, cadet gentilhomme dans la légion de Corse de cavalerie.
- En 1777, sous-lieutenant dans les chasseurs du Languedoc.
- En 1781, école des officiers de Joigny.
- En 1792, nommé Lieutenant-Colonel au 6ème régiment des chasseurs du Languedoc, ensuite Colonel à ce même régiment devenu le, 6ème régiment de chasseur s à cheval.
- 7 novembre 1794, le comte de Hautpoul, commande la cavalerie d'avant-garde del'armée du Rhin.
- 19 août 1796, à Altenkirchen, il est bléssé d'une balle à l'épaule droite, leGénéral Marceau est tué à ses côtés.
- le 18 octobre 1796, après sa guérison, il est élevé au grade de Généralde Division, et à ce titre il commande la cavalerie lourde de l'Armée de Sambre et Meuse sous les ordres des Généraux: Hoch, Moreau, et Bernadotte.
- 25 mars 1799, suspendu par le Général Jourdan, commandant en chef, pour erreur tactique, dans la bataille de Stockach, qui fut un echec.
Après s'être justifier et demandé a être jugé sur son attitude stratégiqueau cours de cette bataille malheureuse, sa bravoure n'étant pas en cause, l'Eta t-Major Général des Armées du Directoire lui rendit justice. Le Général Jou r dan fut remplacé par le Général Masséna au commandement de l'Armée du Danube .
Il fut, peut de temps après, remis enactivité.
- 1802, Membre de l'ordre de la Légion d'Honneur, (distinction qui vient d'êtreinstituée le 19 mai 1802).
Il fut appelé à commander la cavalerie du camp de Boulogne, dans l'armée duMaréchal Soult, qui avait pour objectif l'invasion de l'Angleterre.
- 14 juin 1804, il est nommé Président ducollège Electoral du département duTarn.
A la création de la Grande-Armée, il reçoi le commandement d'une division decuirassiers du corps du Prince Murat.
Nommé Inspecteur Général de la cavalerie, il dirige, avec le Général Nansouty,treize régiments de cette arme à la bataille "d'Austerlitz".
- Le 2 décembre 1805, à la tête de ses troupes, il culbute l'aile droite desAutrichiens et des Russes réunis.
- 8 février 1806, promu Grand'Croix de la Légion d'Honneur.
- 19 mai 1806, l'Empereur le fait Sénateur avec une dotation annuelle de 20 000francs.
- 14 octobre 1806, il prend une part importante à la bataille "d'Iéna".
- 8 février 1807, il est mortellement blessé à la bataille "d'Eylau", d'un âeclat de mitaille à la cuisse droite, près de la hanche, où il meurt après 6 j ours dans d'atroces souffrances, sous une tente, dans un bivouac.
- le 6 mars 1807, en souvenir de cette journée, Napoléon décréta que les cononspris à "Eylau", seront fondus pour élever une statue équestre à "Paris" d u Général Hautpoul, commandant de la 2ème division de cuirassiers de la G rand e-Armée.
Le projet ne fut pas exécuté à "Paris", mais à Gaillac Tarn, où une statueen bronze fut érigée place de la Mairie.
- Décédé le 14 février 1807, à la veille d'être nommé Maréchal de France, à labataille "d'Eylau", d'un eclat de mitaille à la cuisse droite, près de la hanche, après 6 jours de souffrances.
Sources: "Les Seigneuries de l'Hautpoulois"
de Edouard Cayré 1971.
Double-cliquez ici pour définir le titre Sénateur de l'Empire.
Membre di sénat conservateur.

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content