Sosa : 8 083 603 458
  • Né entre 1045 et le 26 décembre 1055 julien - Saint-Mard, 77230, Seine-et-Marne, Île-de-France, FRANCE
  • Décédé avant 1120 julien - Chalo-Saint-Mars, 91780, Essonne, Île-de-France, FRANCE
  • Maire puis Seigneur de Chalo St Mard - Gouverneur - Châtelain d'Etampes - Chambellan et Commensal du Roi Philippe Ier

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

 Notes

Notes individuelles

Fiche sur la famille Chartier et le privilège de Chalo St Mard : http://www.persogeneal.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=12:lafamillechartieretleprivilegedechalostmard&catid=10:histoires-de-familles&Itemid=25

  1. ######################################################
    Désigné Maire du bourg de Châlo St Mard par Philippe 1ø (contre fort de Chérel à l'ouest d'Etampes, d'ou son nom d'Eudes Le Maire. Eudes Le Maire devient sieur de Challo / châlo St Mard)
    Seigneur de St Mard en Goëlle
    Chambellan et commensal du roi Philippe 1ø dès 1072
    Gouverneur et châtelain d'Etampes
    Seigneur (sieur) de Châlo St Mard
    Valet de chambre du roi vers la fin du 11ø siècle
    Participe pour le roi à la croisade (1097 - 1099)
    Devise
    " Mori Malo Quam Foedari " : " Plutôt la mort que le déshonneur "
    Le pèlerinage
    . S'offrit d'accomplir le v?u du roi et d'aller armé de pied en cap visiter le St Sépulcre de Jérusalem vers 1080
    . Promesse de Charte vers 1085 [P]
    . Le véritable départ de Eudes survient vers avril 1097 (il représente officiellement le Roi lors de la première Croisade).
    . Dès le 10/08/1099, il s'agenouille auprès du St Sépulcre.


    Edits de confirmation des privilèges :
    par St Louis en 1229 (avec accroissement)
    . Un édit exempte les descendants du Sr de Châlo du " guet " comme privilège accessoire à leur charte
    par Philippe VI De Valois en 1336
    par Jean II en novembre 1350
    par Charles V en avril 1384
    par Charles VII en 1436
    par François 1ø en janvier 1515. [P]
    . En 1248, sous le règne de Saint Louis, 3 abbés de Paris déclarent avoir vu et lu l'original et ils ont déclaré conforme la copie qui leur fut soumise.
    . Une sentence du maÎtre des requêtes en conservateur des privilèges du 12/03/1532 confirme le même privilège en faveur de la famille CHARTIER.
    . " Il ne faut point obmettre de dire quelques choses de ces privilèges et de faire savoir à quoy il lestandent, par ce quelques personnes intéressées a relever cette famille s'étoientfiguréqueLa Charte du Roy Philippe estoit un annoblissement. Cequi n'est point.
    Si ce n'est que les entendre que l'estat de liberté est plus noble que celuy de servitude a quoy le Eude estoit originairement engagé.
    Ainsy le privilège qui fut octroyé par le Roy aux enfants du dit Eudes est une manumission authentique par laquelle sa majesté les dégage de tout lien, de servitude et les affranchitdesdroitsde coustume qu'elle prenont ordinairement sur les danrées et marchandises au passage des villes ". [B]
    . Non seulement les descendants étaient libres, mais ils étaient exempts de la plupart des impôts et droits quelconques perçus dans le royaume pour le compte du roi ou de ses vassaux,tantparterre que par eau et notamment de tous les droits énumérés dans les lettres de " committimus " (Manuscrit Valton) délivrées par les maÎtres de requête de l'hôtel du roi et dont voicilaliste :
    péages, barrages, ports, passages, placeages, entrée de vin, huitième, douzième, vingtième, taille, taillon, fortifications, criées, emprunt travers, coutumes, boues, chandelles,gardes,droitsd'entrée, gabelles, tous autres droits, charges detutelle, curatelle, commissions et autres charges et servitudes quelconques (Prieur de Mondonville, BN, manuscrits français, 24,126).[M]
    . Une condition accessoire aux privilèges, stipulée hors de la Charte, semble astreindre les descendants d'Eudes Le Maire à la défense d'Etampes par ses bastions ouest (pendant aumoins3siècles). [P]
    . Henry IV a révoqué en 1602 ce privilège et tous les autres comme contraires aux droits de la Couronne (Roi de France de 1589 à 1610). [L]
    . Eudes revient à Etampes à l'automne 1099. De là, la fameuse charte serait plutôt à dater de 1103 ou 1105.
    . A son retour le roi lui donna la terre de Châlo St Mard.
    . Son fils Ansolde participe aussi à la première Croisade.
    La Charte de mars 1085
    . La Charte ou promesse de Charte a t-elle précédé le pèlerinage ? [P]
    03/1085 : attribution de la Charte
    1105 : réception de la franchise (confirmation de la charte)
    . La situation au Moyen Orient interdit une entrée à Jérusalem avant le 15/08/1099
    . Le voyage à pieds, dont la durée est fixée à 3 ans, se situe entre 1097 et 1099
    . Philippe 1ø est retenu à Londres de 1087 à 1101
    . Philippe 1ø n'a pu récompenser au mérite la mission d'Eudes avant 1102 / 1105
    . La Charte créée la condition préalable au transport routier et par la même l'émergence des CHARTIER [S]
    Le privilège
    . Le roi lui accorda les privilèges suivants à tous ses enfants mâles, ses filles et leurs descendants (à ses héritiers et à leurs héritiers : heredibus odonis et eorum heredibus) (M)
    droit d'inclure dans ses armoiries les armes de Jérusalem
    affranchissement de droits et impôts Ö
    . Ils en ont joui pendant plus de 5 siècles. " Tout fiscalin ou serf du roi qui épouserait une des filles de Châlo serait affranchi de toute servitude " : par une charte datée duPalaisd'Etampesde mars 1085.

    . Armes des CHARTIER :
    " d'argent au tronc d'arbre au naturel, alésé, posé en face et surmonté de deux perdrix au naturel, au rameau d'olivier à trois branches, en pointe ", ainsi blasonné en l'église de St Andrédes"Ares " à Paris en une chapelle au côté droit de la nef.
    On ignore généralement que Châlo et sa famille font le sujet de la partie inférieure de l'un des grands vitraux de l'église St Etienne du Mont à Paris (5ø arrondissement / M cardinalLemoine),setrouvant au dessus de la deuxième Chapelle de gauche, sur le flanc gauche à l'arrière de l'église (où serait la sépulture de Claude Le HARDY, descendant par les femmes, du chevalierEudes).
    " A droite est Châlo agenouillé sur un prie-Dieu, derrière lui sont quatre de ses enfants, ensuite sa femme, puis tout à fait à gauche deux de ses filles. Sous le prie-Dieu de la femmesontdesarmes écartelées au 1ø et 4ø du quartier de Jérusalem. Au bas on lit 1614, date sans doute de l'édification. " [M].




    1. ###########################################################
      Source : http://www.geneanet.org/geneweb/g.php3?b=vcezard&lang=fr;p=eudes;n=le+maire

  2. Générale#... Chamlbellan du roi Philippe 1er


    QUI ETAIT EUDES LE MAIRE ?
=======================

On l'a appelé, selon les temps : Chalo Saint Mas, Chalo ou Challou ou Challo ou Chaillou ou Charlot
de Saint Mars, Chalo Saint Mard, Heu, Eudes Le Maire, Eudes de Chalo Saint Mard, de Saint Mard,
de Saint Médard etc. ...

On s'accorde généralement à dire qu'il était le maire du bourg de Chalo St Mard, situé près de la ville d'Etampes, qu'il était né dans cette ville et qu'il était Chambellan et Commensal du roi Philippe Iø.

Le pèlerin a t-il donné son nom au bourg, ou le bourg a t-il pris son nom du pèlerin ?

D'après nos meilleurs historiens, le roi Philippe Iø avait fait le vœu d'aller, armé de toutes pièces, visiter le tombeau du Christ à Jérusalem, de suspendre ses armes dans le temple et de l'enrichir de ses dons ; mais les prélats et les seigneursdu royaume, prévoyant les dangers qu'occasionnerait son absence, s'efforcèrent de le retenir.

Alors, un de ses serviteurs nommé Eudes Le Maire, dit Chalo Saint Mard, né à Etampes, offrit d'entreprendre lui-même le voyage à la place du roi. Il partit à pied, armé de toutes pièces, comme dans un jour de bataille, et portant dans sa mainun cierge qu'il allumait en certaines occasion. Il alla en cet équipage à pied jusqu'à Jérusalem, sans se dépouiller, ni ôter le heaume et le casque. Il employa, dit-on, 2 ans à faire ce pèlerinage, tant pour la longueur et la difficulté deschemins, qu'à cause de la pesanteur de son armure, qu'il laissa suspendue dans le temple du Saint Sépulcre, ou plusieurs années après on la voyait encore, ainsi qu'un tableau d'airain, mémorial de son vœu.

Il eut un fils Ansolde et 5 filles.

En témoignage d'estime et de satisfaction pour le service signalé qui lui était rendu, Philippe Iø par une charte datée du Palais d'Etampes, Mars 1083, lui accorda, ainsi qu'à ses 6 enfants et à tous leurs descendants, tant en ligne masculineque féminine, de très beaux privilèges, dont le plus remarquable était que tout fiscalin ou serf du roi qui épouserait une des filles de Chalo serait affranchi de toute servitude, ce qui a fait dire, mais peut-être à tort, que les filles decette famille anoblissaient leurs maris.

C'est sur le fief ou hameau de Chérel, près Chalo Saint Mard, qu'était placée, à ce qu'on croit, l'habitation de l'ancien seigneur de Chalo Saint Mard ...

L'original de la charte du privilège daté de mars 1083 selon les uns et de mars 1085 selon les autres n'est pas parvenu jusqu'à nous, mais en 1248 sous le règne de Saint Louis, 3 abbés de Paris déclarent avoir vu et lu l'original auquel ils ont déclaré conforme la copie qui leur fut soumise et qui servit de base dans les actes des différents gouvernements qui ont succédé à celui de Saint Louis.

Bibliothèque Nationale - Dossier bleu nø 171

"Eudes LE MAIRE de Chalo St Mars qui fut chastelain d'Etampes et illustre dans nos histoires pour avoir accompli armé de pied en cap le voyage et le vœu fait par le même Roy Philippe au Sépulcre de Jérusalem. Cet Eudes eut un fils nommé Anceau (ouAnsolde) lequel n'eut point de postérité et 5 filles desquelles était Thiphaine". "Eudes LEMAIRE chastelain d'Etampes et valet de chambre du même du roy Philippe, qui s'offrit d'accomplir le voeux du roy et d'aller armé de pied en cap visiter le St Sépulcre de Jérusalem. A son retour le roy lui donna la terre de Chalo St Mard près d'Etampes dont sa postérité a joui durant longtemps et lui accorda un privilège qui exemptait de tous subside ses enfants mâles et ses filles. Leurs descendant enont joui plus de 5 siècles. Une sentence du maÎtre des requêtes en conservateur des privilèges du 12/03/1532 confirme le même privilège en faveur de la famille CHARTIER."

HISTOIRE DU PELERIN EUDES LE MAIRE (et poème) dit CHALO ST MARD par Léon MARQUIS 1897
(Bibliothèque Nationale 8 YE 5914)

Philippe, roi de France, et premier du nom
Voulant de ses pêchés obtenir le pardon,
Résolut et jura de faire un long voyage
De voir Jérusalem pour son pèlerinage
Mais un mal lui survint après qu'il fit ces vœux
Et l'empêcha, dit-on, d'aller dans les Saints Lieux Un seigneur Etampois du nom d'Eudes Le Maire
Dit Chalo de Saint Mard, de six enfants le père
Au roi se présenta " Mon maÎtre et souverain
Dit-il, je suis votre homme et votre pèlerin,
j'accomplirai vos v?ux " Le Sire Eudes Le Maire
Pour le roi voyagea, traversa l'onde amère,
Qui du Sépulcre Saint, dut but, le séparait
Il partit pour l'Aurore et revint. Il parait
Qu'au retour de Chalo, le souverain de France Fut si reconnaissant que pour sa récompense
Il voulut l'anoblir, affranchir ses enfants,
Ses 5 filles, son fils, et tous leurs descendants
Les filles de son fils, sa race féminine
Les fils de ses enfants, sa race masculine
De tous droits et impôts soit par terre ou par eaux
Payés au roi de France, ainsi qu'à ses vassaux
Des subsides, travers, barrages, guets, péages,
Coutumes, ports, acquits, tributs et pontenages
...


  1. #########################################################################
    cf http://gw.geneanet.org/index.php3?b=mbalf&lang=fr;p=eudes;n=le+maire+de+chalo+saint+mard



  2. Générale#Eudes De SAINT MARD dit Eudes LE MAIRE (1 048 580 098)

    Gouverneur et châtelain dEtampes, Seigneur de Châlo St Mard, fidèle serviteur de Philippe 1ø, il fit le pèlerinage à Jérusalem à sa place vers 1080. Eudes eut un fils nommé Anseau (ou Ansolde) et cinq filles dont Tiphaine.


    Origines

    Cest dans le canton de Dammartin en Goële que se rencontre la Seigneurie initiale de St Mard, un château fort datant au moins du IXø siècle, avec son église dédiée à St Médard, et son vieux bourg, une localité appartenant aujourdhui à larrondissement de Meaux, à 3 km de Dammartin, 20 km au Nord Ouest de Meaux et 32 km au Nord Ouest de Paris. Malheureusement, les vieilles pierres de lantique fortification ne peuvent plus parler. Dans sa furie, le Baron Alexandre De MONTBRUN, Commandeur de lordre de Wasa, fit raser les lieux le 17 décembre 1840.


    Le nom du lieu vient de St Médard qui, au VIø siècle évangélisa la région entre Paris et Montmorency. Les caprices de lorthographe et des abréviations transformèrent au gré des documents la désignation en Sanctus Medardus, St Maard, Sanctus Mardus, St Mars, St Marcq Ö etc. [S]


    Etat civil

    . o Ca 1056 à Etampes ou Ca 1045 à St Mard en Goëlle près de Dammartin ou Ca 1048 ou Ca 1049 [P]

    . + Ca 1120 ou Ca 1110 [P]

    . x Ca 1073

    . Dit Châlo St Mard, Châllo, Challou, de Saint Mars, de St Mard (aujourdhui, le village sorthographie Châlo St Mars)

    . Cest sur le fief ou hameau de Chérel, près de Châlo St Mard, quétait placée, à ce quon croit, lhabitation de lancien seigneur de Châlo St Mard.

    . Le pèlerin a t-il donné son nom au bourg, ou le bourg a t-il pris son nom au pèlerin ?


    Fonctions

    . Désigné Maire du bourg de Châlo St Mard par Philippe 1ø

    . Chambellan et commensal du roi Philippe 1ø dès 1072 [P]

    . Gouverneur et châtelain dEtampes

    . Seigneur (sieur) de Châlo St Mard

    . Fidèle serviteur de Philippe 1ø

    . Valet de chambre du roi vers la fin du 11ø siècle


    Devise

    Mori Malo Quam Foedari : Plutôt la mort que le déshonneur [S]


    Le pèlerinage

    . Soffrit daccomplir le v?u du roi et daller armé de pied en cap visiter le St Sépulcre de Jérusalem vers 1080

    . Promesse de Charte vers 1085 [P]

    . Le véritable départ de Eudes survient vers avril 1097 (il représente officiellement le Roi lors de la première Croisade).

    . Dès le 10/08/1099, il sagenouille auprès du St Sépulcre.

    . Eudes revient à Etampes à lautomne 1099. De là, la fameuse charte serait plutôt à dater de 1103 ou 1105.

    . A son retour le roi lui donna la terre de Châlo St Mard.

    . Son fils Ansolde participe aussi à la première Croisade.


    La Charte de mars 1085


    . La Charte ou promesse de Charte a t-elle précédé le pèlerinage ? [P]

    - 03/1085 : attribution de la Charte

    - 1105 : réception de la franchise (confirmation de la charte)

    . La situation au Moyen Orient interdit une entrée à Jérusalem avant le 15/08/1099 . Le voyage à pieds, dont la durée est fixée à 3 ans, se situe entre 1097 et 1099

    . Philippe 1ø est retenu à Londres de 1087 à 1101

    . Philippe 1ø na pu récompenser au mérite la mission dEudes avant 1102 / 1105

    . La Charte créée la condition préalable au transport routier et par la même lémergence des CHARTIER [S]


    Le privilège

    . Le roi lui accorda les privilèges suivants à tous ses enfants mâles, ses filles et leurs descendants (à ses héritiers et à leurs héritiers : heredibus odonis et eorum heredibus) (M)

    - droit dinclure dans ses armoiries les armes de Jérusalem

    - affranchissement de droits et impôts Ö

    . Ils en ont joui pendant plus de 5 siècles. Tout fiscalin ou serf du roi qui épouserait une des filles de Châlo serait affranchi de toute servitude : par une charte datée du Palais dEtampes de mars 1085.

    . Edits de confirmation des privilèges :

    - par St Louis en 1229 (avec accroissement)

    - par Philippe VI De Valois en 1336 - par Jean II en novembre 1350

    - par Charles V en avril 1384

    - par Charles VII en 1436

    - par François 1ø en janvier 1515. [P]

    . En 1248, sous le règne de Saint Louis, 3 abbés de Paris déclarent avoir vu et lu loriginal et ils ont déclaré conforme la copie qui leur fut soumise.

    . Une sentence du maÎtre des requêtes en conservateur des privilèges du 12/03/1532 confirme le même privilège en faveur de la famille CHARTIER.

    . Il ne faut point obmettre de dire quelques choses de ces privilèges et de faire savoir à quoy il lestandent, par ce quelques personnes intéressées a relever cette famille sétoient figuré que La Charte du Roy Philippe estoit un annoblissement. Ce qui nest point.

    Si ce nest que les entendre que lestat de liberté est plus noble que celuy de servitude a quoy le Eude estoit originairement engagé.

    Ainsy le privilège qui fut octroyé par le Roy aux enfants du dit Eudes est une manumission authentique par laquelle sa majesté les dégage de tout lien, de servitude et les affranchit des droits de coustume quelle prenont ordinairement sur lesdanrées et marchandises au passage des villes . [B]

    . Non seulement les descendants étaient libres, mais ils étaient exempts de la plupart des impôts et droits quelconques perçus dans le royaume pour le compte du roi ou de ses vassaux, tant par terre que par eau et notamment de tous les droitsénumérés dans les lettres de committimus (Manuscrit Valton) délivrées par les maÎtres de requête de lhôtel du roi et dont voici la liste :

    péages, barrages, ports, passages, placeages, entrée de vin, huitième, douzième, vingtième, taille, taillon, fortifications, criées, emprunt travers, coutumes, boues, chandelles, gardes, droits dentrée, gabelles, tous autres droits, charges de tutelle, curatelle, commissions et autres charges et servitudes quelconques ( Prieur de Mondonville, BN, manuscrits français, 24, 126). [M]

    . Une condition accessoire aux privilèges, stipulée hors de la Charte, semble astreindre les descendants dEudes Le Maire à la défense dEtampes par ses bastions ouest (pendant au moins 3 siècles). [P]

    . Henry IV a révoqué ce privilège et tous les autres comme contraires aux droits de la Couronne (Roi de France de 1589 à 1610). [L]


    Armoiries (voir annexe 4)

    . Armes des CHARTIER :

    d'argent au tronc d'arbre au naturel, alésé, posé en face et surmonté de deux perdrix au naturel, au rameau d'olivier à trois branches, en pointe , ainsi blasonné en l'église de St André des Ares à Paris en une chapelle au côté droit de la nef.
    (Eglise St André des Arts à Paris 6ø ? - daprès un prêtre, de la paroisse de St Séverin, rencontré en novembre 1998 dans ce quartier de Paris, léglise de St André des Arts a été détruite à lépoque du Baron Haussman). [B]

    . A propos des armes de Jérusalem :

    Il ne paraÎt pas y avoir eu de concession régulière au sujet des armes de Jérusalem. Cette concession ne peut pas émaner de Philippe 1ø, car à cette époque, il ny avait pas encore de concession darmoiries, mais la lignée les a certainement possédées antérieurement au 16ø siècle.

    La Chesnaye des Bois (dictionnaire de la noblesse) formule ainsi son opinion : Quoi quil en soit des manières de raconter le voyage dEudes Le Maire on peut toujours considérer que la concession est certaine, mais quil est difficile den découvrir lorigine . [M].



    Le clan des CHARTIER

    . La cohésion du clan demeure telle quen janvier 1514, suivant Montfaucon, ils se présentent au nombre de 600 aux funérailles dAnne de Bretagne, à Etampes, arborant tous les armes du Sieur de Challo : lécartelé de Jérusalem. Toutefois, déjà bon nombre de Chartier basonnaient autrement. [P]


    Traces historiques

    . On reconnaÎt encore aujourdhui (1869) parmi les écussons ornant les clefs de voûte de la seconde travée de léglise St Médard de Châlo St Mars près dEtampes les quartiers des armes de Jérusalem. [M].


    On ignore généralement que Châlo et sa famille font le sujet de la partie inférieure de lun des grands vitraux de léglise St Etienne du Mont à Paris (5ø arrondissement / M cardinal Lemoine), se trouvant au dessus de la deuxième Chapelle de gauche, sur le flanc gauche à larrière de léglise (où serait la sépulture de Claude Le HARDY, descendant par les femmes, du chevalier Eudes).


    A droite est Châlo agenouillé sur un prie-Dieu, derrière lui sont quatre de ses enfants, ensuite sa femme, puis tout à fait à gauche deux de ses filles. Sous le prie-Dieu de la femme sont des armes écartelées au 1ø et 4ø du quartier de Jérusalem. Au bas on lit 1614, date sans doute de lédification. [M].

    Le journal Le Pèlerin a publié dans le volume : les légendes du Saint Sépulcre et dans son nø du 09/02/1896, une composition du dessinateur Alleaume, représentant Eudes Le Maire cheminant, armé, son cierge à la main . [M].


    Les Monuments de la Monarchie Française par le père Montfaucon (Paris, 1729) reproduisent en gravure une miniature du manuscrit Valton (Manuscrit Valton, bibl nat FF 5029) , daprès, dit- on, une ancienne peinture sur bois qui existait autrefois dans léglise St André des Arts à Paris. Le dessin représente Châlo St Mard recevant de la main du roi, la Charte de franchise.


    L?uvre principale daterait au plus tard de 1450 et pourrait provenir dun don de Michel CHARTIER époux de Catherine PASTE.


    La miniature (gravure) vient de linitiative de sieur Jourdain de VALTON époux de la petite fille de Michel : Catherine ALEAUME o vers 1490, fille de Perrine CHARTIER et de Ferry ALEAUME, prévôts dEtampes (voir III 18.5).


    Une pareille illustration demeure quand même allégorique en ce sens quelle illustre trois sujets différents, non nécessairement contemporain :

    ) la remise de la franchise ;

    ) le revêtement de larmure par Eudes, prêt au départ

    ) le geste par lequel Eudes confie sa famille aux soins de la Couronne.


    Un point est certain, la remise précède le départ. Mais, il faut considérer trois dates dans le dessin :

    ) Mars 1085 : Philippe 1ø accorde une Charte à Eudes

    ) Vers 1095 : Eudes, voyant que le départ est imminent, confie sa famille à la Couronne (au comte de Flandres, gardien du royaume, car Philippe 1ø est alors en exil) ) Vers 1097 : Eudes entame son voyage. Il reviendra à lautomne 1099.

    )

    QUI ETAIT EUDES LE MAIRE ?

    On la appelé, selon les temps : Chalo Saint Mas, Chalo ou Challou ou Challo ou Chaillou ou Charlot
    de Saint Mars, Chalo Saint Mard, Heu, Eudes Le Maire, Eudes de Chalo Saint Mard, de Saint Mard,
    de Saint Médard etc. ...

    On saccorde généralement à dire quil était le maire du bourg de Chalo St Mard, situé près de la ville dEtampes, quil était né dans cette ville et quil était Chambellan et Commensal du roi Philippe Iø.

    Le pèlerin a t-il donné son nom au bourg, ou le bourg a t-il pris son nom du pèlerin ?

    Daprès nos meilleurs historiens, le roi Philippe Iø avait fait le vœu daller, armé de toutes pièces, visiter le tombeau du Christ à Jérusalem, de suspendre ses armes dans le temple et de lenrichir de ses dons ; mais les prélats et les seigneurs du royaume, prévoyant les dangers quoccasionnerait son absence, sefforcèrent de le retenir.

    Alors, un de ses serviteurs nommé Eudes Le Maire, dit Chalo Saint Mard, né à Etampes, offrit dentreprendre lui- même le voyage à la place du roi. Il partit à pied, armé de toutes pièces, comme dans un jour de bataille, et portant dans sa mainun cierge quil allumait en certaines occasion. Il alla en cet équipage à pied jusquà Jérusalem, sans se dépouiller, ni ôter le heaume et le casque. Il employa, dit-on, 2 ans à faire ce pèlerinage, tant pour la longueur et la difficulté des chemins, quà cause de la pesanteur de son armure, quil laissa suspendue dans le temple du Saint Sépulcre, ou plusieurs années après on la voyait encore, ainsi quun tableau dairain, mémorial de son vœu.

    Il eut un fils Ansolde et 5 filles.

    En témoignage destime et de satisfaction pour le service signalé qui lui était rendu, Philippe Iø par une charte datée du Palais dEtampes, Mars 1083, lui accorda, ainsi quà ses 6 enfants et à tous leurs descendants, tant en ligne masculine que féminine, de très beaux privilèges, dont le plus remarquable était que tout fiscalin ou serf du roi qui épouserait une des filles de Chalo serait affranchi de toute servitude, ce qui a fait dire, mais peut-être à tort, que les filles de cette famille anoblissaient leurs maris.

    Cest sur le fief ou hameau de Chérel, près Chalo Saint Mard, quétait placée, à ce quon croit, lhabitation de lancien seigneur de Chalo Saint Mard ...

    Loriginal de la charte du privilège daté de mars 1083 selon les uns et de mars 1085 selon les autres nest pas parvenu jusquà nous, mais en 1248 sous le règne de Saint Louis, 3 abbés de Paris déclarent avoir vu et lu loriginal auquel ils ont déclaré conforme la copie qui leur fut soumise et qui servit de base dans les actes des différents gouvernements qui ont succédé à celui de Saint Louis.

    Bibliothèque Nationale - Dossier bleu nø 171 "Eudes LE MAIRE de Chalo St Mars qui fut chastelain dEtampes et illustre dans nos histoires pour avoir accompli armé de pied en cap le voyage et le vœu fait par le même Roy Philippe au Sépulcre deJérusalem. Cet Eudes eut un fils nommé Anceau (ou Ansolde) lequel neut point de postérité et 5 filles desquelles était Thiphaine".

    "Eudes LEMAIRE chastelain dEtampes et valet de chambre du même du roy Philippe, qui soffrit daccomplir le voeux du roy et daller armé de pied en cap visiter le St Sépulcre de Jérusalem. A son retour le roy lui donna la terre de Chalo St Mardprès dEtampes dont sa postérité a joui durant longtemps et lui accorda un privilège qui exemptait de tous subside ses enfants mâles et ses filles. Leurs descendant en ont joui plus de 5 siècles. Une sentence du maÎtre des requêtes en conservateur des privilèges du 12/03/1532 confirme le même privilège en faveur de la famille CHARTIER."

    HISTOIRE DU PELERIN EUDES LE MAIRE (et poème) dit CHALO ST MARD par Léon MARQUIS 1897
    (Bibliothèque Nationale 8 YE 5914)

    Philippe, roi de France, et premier du nom
    Voulant de ses pêchés obtenir le pardon,
    Résolut et jura de faire un long voyage
    De voir Jérusalem pour son pèlerinage
    Mais un mal lui survint après quil fit ces vœux
    Et lempêcha, dit-on, daller dans les Saints Lieux
    Un seigneur Etampois du nom dEudes Le Maire
    Dit Chalo de Saint Mard, de six enfants le père
    Au roi se présenta " Mon maÎtre et souverain
    Dit-il, je suis votre homme et votre pèlerin,
    jaccomplirai vos v?ux " Le Sire Eudes Le Maire
    Pour le roi voyagea, traversa londe amère,
    Qui du Sépulcre Saint, dut but, le séparait
    Il partit pour lAurore et revint. Il parait
    Quau retour de Chalo, le souverain de France
    Fut si reconnaissant que pour sa récompense
    Il voulut lanoblir, affranchir ses enfants,
    Ses 5 filles, son fils, et tous leurs descendants
    Les filles de son fils, sa race féminine
    Les fils de ses enfants, sa race masculine
    De tous droits et impôts soit par terre ou par eaux
    Payés au roi de France, ainsi quà ses vassaux
    Des subsides, travers, barrages, guets, péages,
    Coutumes, ports, acquits, tributs et pontenages
    ...


    Famille CHARTIER

    D'argent au tronc d'arbre au naturel alaisé posé de face surmonté de deux perdrix au naturel au rameau d'olivier à trois branche en pointe.

    Famille HARDY

    D'azur au lion d'or armé et lampassé de gueules.


    1. ###########################################################################################
      http://roglo.eu/roglo?lang=fr;i=2011015
      QUI ETAIT EUDES LE MAIRE ? =======================
      On l'a appelé, selon les temps : Chalo Saint Mas,Chalo ou Challou ou Challo ou Chaillou ou Charlot de Saint Mars, Chalo Saint Mard, Heu, Eudes Le Maire, Eudes de Chalo Saint Mard, de SaintMard, de Saint Médard etc. ...
      On s'accorde généralement à dire qu'il était le maire du bourg de Chalo St Mard, situé près de la ville d'Etampes, qu'il était né dans cette ville et qu'il était Chambellan et Commensal du roi Philippe Ier.
      Le pèlerin a t-il donné son nom au bourg, ou le bourg a t-il pris son nom du pèlerin ?
      D'après nos meilleurs historiens, le roi Philippe Iø avait fait le voeu d'aller, armé de toutes pièces, visiter le tombeau du Christ à Jérusalem, de suspendre ses armes dans le temple et de l'enrichir de ses dons ;
      mais les prélats et les seigneurs du royaume, prévoyant les dangers qu'occasionnerait son absence, s'efforcèrent de le retenir.
      Alors, un de ses serviteurs nommé Eudes Le Maire, dit Chalo Saint Mard, né à Etampes, offrit d'entreprendre lui-même le voyage à la place du roi.
      Il partit à pied,armé de toutes pièces, comme dans un jour de bataille, et portant dans sa main un cierge qu'il allumait en certaines occasion.
      Il alla en cet équipage à pied jusqu'à Jérusalem, sans se dépouiller, ni ôter le heaume et le casque.
      Il employa, dit-on, 2 ans à faire ce pèlerinage, tant pour la longueur et la difficulté des chemins, qu'à cause de la pesanteur de son armure, qu'il laissa suspendue dans le temple du Saint Sépulcre, ou plusieurs années après on la voyait encore, ainsi qu'un tableau d'airain, mémorial de son voeu.
      Il eut un fils Ansolde et 5 filles.
      En témoignage d'estime et de satisfaction pour le service signalé qui lui était rendu, Philippe Iø par une charte datée du Palais d'Etampes, Mars 1083, lui accorda, ainsi qu'à ses 6 enfants et à tous leurs descendants, tant en ligne masculine que féminine, de très beaux privilèges, dont le plus remarquable était que tout fiscalin ou serf duroi qui épouserait une des filles de Chalo serait affranchi de toute servitude, ce qui a fait dire, mais peut-être à tort, que les filles de cette famille anoblissaient leurs maris.

      C'est sur le fief ou hameau de Chérel, près Chalo Saint Mard, qu'était placée, à ce qu'on croit, l'habitation de l'ancien seigneur de Chalo Saint Mard ...

      L'original de la charte du privilège daté de mars 1083 selon les uns et de mars1085 selon les autres n'est pas parvenu jusqu'à nous, mais en 1248 sous le règne de Saint Louis, 3 abbés de Paris déclarent avoir vu et lu l'original auquel ils ont déclaré conforme la copie qui leur fut soumise et qui servit de base dans les actes des différents gouvernements qui ont succédé à celui de Saint Louis.
      Bibliothèque Nationale - Dossier bleu nø 171
      "Eudes LE MAIRE de Chalo St Mars qui fut chastelain d'Etampes et illustre dans nos histoires pour avoir accompli armé de pied en cap le voyage et le voeu fait par le même Roy Philippe au Sépulcre de Jérusalem.
      Cet Eudes eut un fils nommé Anceau (ou Ansolde) lequel n'eut point de postérité et 5 filles desquelles était Thiphaine".
      "Eudes LEMAIRE chastelain d'Etampes et valet de chambre du même du roy Philippe, qui s'offrit d'accomplir le voeu du roy et d'aller armé de pied en cap visiter le St Sépulcre de Jérusalem.
      A son retour le roy lui donna la terre de Chalo St Mard près d'Etampes dont sa postérité a joui durant longtemps et lui accorda un privilège qui exemptait de tous subside ses enfants mâles et ses filles.
      Leurs descendant en ont joui plus de 5 siècles.
      Une sentence du maåtre des requêtes en conservateur des privilèges du 12/03/1532 confirme le même privilège en faveurde la famille CHARTIER."

      HISTOIRE DU PELERIN EUDES LE MAIRE (et poème) dit CHALO ST MARD par Léon MARQUIS 1897 (Bibliothèque Nationale 8YE 5914)

      Philippe, roi de France, et premier du nom voulant de ses pêchés obtenir le pardon, résolut et jura de faire un long voyage de voir Jérusalem pour son pèlerinage
      Mais un mal lui survint après qu'il fit ces voeux et l'empêcha, dit-on, d'aller dans les Saints Lieux

      Un seigneur Etampois du nom d'Eudes Le Maire Dit Chalo de Saint Mard, de six enfants le père au roi se présenta

      " Mon maåtre et souverain dit-il, je suis votre homme et votre pèlerin, j'accomplirai vos voeux"
      Le Sire Eudes Le Maire pour le roi voyagea, traversa l'onde amère, qui du Sépulcre Saint, du but, le séparait Il partit pour l'Aurore et revint.
      Il parait qu'au retour de Chalo, le souverain de France fut si reconnaissant que pour sa récompense Il voulut l'anoblir, affranchir ses enfants, ses 5 filles, son fils, et tous leurs descendants les filles de son fils, sa race féminine Les fils de ses enfants, sa race masculine
      De tous droits et impôts soit par terre ou par eaux Payés au roi de France, ainsi qu'à ses vassaux des subsides, travers, barrages, guets, péages, coutumes, ports, acquits, tributs et pontenages.

      Sur la descendance d'Eudes Le Maire, voir l'excellent site de Benoåt Maury : benoit.maury.geneal.free.fr

      Sources:
      - personne: B.Gogel+ B. Savatier
      - famille: D.Thuret ("d'azur et d'avenir" par Hugues de Lestapis 1991), B.Gogel

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

     
N de SAINT MARD ca 1030-   ? ?
| |



|
Eudes de SAINT MARD ( DIT LE MAIRE ) 1045..1056-/1120



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content