• Né vers 1240 julien
  • Décédé vers 1316 julien,à l'âge d'environ 76 ans
  • Argentier (Garde du trésor) du roi en 1277 - Maître de la chambre au deniers (chambre du fisc du trésor royal)

 Union(s) et enfant(s)

(afficher)

 Événements


 Notes

Notes individuelles

Famille JULLIEN :
- JULLIEN : article du Dictionnaire de la Noblesse, par la Chenaye-Desbois et Badier

- Histoire Genealogique et Heraldique Des Pairs De France - La famille JULLIEN





############################################################################
## Extrait de "Généalogie de la famille Jullien" - Paris - 1826 (Gallica) :



[...]

p.4 :

...

I. Guillaume JULLIEN Ier du nom, regardé comme le premier auteur de la famille Jullien, naquit en Bourgogne vers l'an 1240. En 1274, lorsque Marie de Brabant, issue d'une branche cadette de la maison de Bourgogne et soeur de Henri de Brabant, religieux en l'abbaye de Saint-Etienne de Dijon, eut épousé Philippe le Hardi, roi de France, fils de saint Louis, Guillaume Jullien fut appelé à Paris et nommé, en 1277, argentier (garde du trésor) du



p. 5

roi (1), et maître de la chambre aux deniers (chambre du fisc ou trésor royal) (2). Deux rouleaux en parchemin écrits en langue latine, en 1277 et 1283, où Guillaume Jullien est qualifié dominus



( 1) 'Argentarius, is qui custodit argentum', dit du Cange en son 'Glossaire', t. I, col. 685. C'était dans les mains de l'argentier du roi que les trésoriers du monarque remettaient les sommes d'argent nécessaires pour frayer aux dépenses de la maison royale, et l'argentier rendait compte de ses recettes et mises à la chambre des comptes.

(2) Cette dénomination de chambre du fisc ou trésor royal est donnée à la chambre aux deniers par du Cange, tome II, colonne 77, où il s'exprima ainsi : 'Camera denariorum, in Francia, fiscus seu thesaurus regius'.

La chambre aux deniers se composait de plusieurs maîtres et officiers, et l'argentier du roi en faisait partie lorsque, de même que Guillaume Jullien, il était autorisé à cumuler les deux fonctions d'argentier et de maître de cette chambre. ...



p. 6

magister (monsieur maitre) (1), constatent qu'il a remplacé dans les finctions d'argentier du roi Godefroi du Temple; que ses recettes en matières et vaisselles d'or et d'argent ont commencé après la reddition du compte de ce lême du Temple, et se sont composées des matières et vaisselles remises tant par ce dernier que par Jean Potin, Martin Marcel, N ... Bregnon, Philippe Viart, Olivier Salzar et Colin de Condet, les uns officiers de service, les autres orfèvres du roi; qu'elles ont eu lieu depuis le mardi précédent la fête de Sainte Marie Madelaine de l'année 1277 jusqu'au lendemain de l'octave de la fête de Saint Pierre et Saint Paul de l'an 1283; que toutes ces matières et vaisselles furent employées par lui tant pour le service du roi que pour celui de la reine Marie de Brabant et pour celui de Robert, compte de Clermont, frère du roi; enfin qu'une partie de ces mêmes matières entre dans la fabrication de vaisselles que Guillaume Jullien eut ordre de faire confectionner pour le compte du monarque, et dont quelques unes devaient être données en présent au nom de ce souverain.

Guillaume Jullien continua l'exercice de ses fonctions sous le règne de Philippe le Bel, ainsi que le ocnstatèrent cinq titres originaux en parchemin existants à la Bibliothèque du Roi (2), et datés, le Ier du samedi après l'octave de l'Epiphanie de l'an 1298 (v. st.); le 2me du 19 janvier de la même année; le 3me du lundi après le dimanche (4me dimanche de carême), où l'on chante Loetare, Jerusalem, aussi de la même année; le 4me du 17 mai 1299; et le 5me du mercredi après la fête de Pâques (célébrée le 19 avril) de cette dernière année. Le premier, le troisième et le quatrième de ces actes sont des mandements de Philippe le Bel adressés à ses trésoriers et portant de remettre à Guillaume Jullien, qu'il qualifie de dilectus magister aurifaber noster, et auquel était confiée la surintendance des fabrications en or ou argent, certaines quantités



(1) Ces rouleaux ont été conservés dans les archives des comptes de Paris jusqu'au 28 octobre 1737, époque de l'incendie de celui des bâtimetns de cette chambre qui renfermait l'ancienne chambre du trésor, qu'on nommait 'camera vetus thesauri", et où ces rouleaux étaient déposés. Ils ont passé depuis dans le cabinet de M. Fabre, avocat au parlement, et ils sont aujourd'hui entre les mains de M. Jullien de Courcelles.
(2) Volume 62 des 'Sceaux' provenant du cabinet de M. Clairambault, généalogiste des ordres du Roi, folio 4799.





p7

de matières de ce genre que ce dernier employerait aux fabrications commandées par le monarque. Le second et le cinquième acte sont les reconnaissances de la remise de ces matières, souscrites par Guillaume Jullien et scellées d'un sceau en cire rouge représentant une tête d'une belle forme (probablement celle de Philippe le Bel), autour de laquelle on lit SEC., sceau connu sous le nom de sigillum secreti, ou contre sceau (1). Ce sceau est suivi du mot TUO, qui est une abréviation du mot latin INTUEOR, synonyme du mot visa (2).

Guillaume Jullien se trouve compris nominativement dans une liste, dressée vers l'an 1299, de 136 gentilshommes et autres personnes notables résidants alors à Paris, que Philippe le Bel ou les maîtres de la chambre du trésor avaient déclarés non assujétis au paiement d'un droit d'aide imposé en cette ville, et dont le recouvrement avait été confié à Pierre Béquet, receveur général des aides (3).

Guillaume Jullien paraît être décédé vers l'an 1316, et avoir été, en cette même année, remplacé dans la chambre aux deniers par Guillaume de Péronne, nommé dans un statut de Philippe le Long, daté de Lorris en 1317, et qui règle l'ordre et la comptabilité des paiements dont ce Guillaume de Péronne se trouvait chargé (4).

...

(1) Voyez le 'Glossaire' de du Cange, t. VI, col. 494.
(2) Même 'Glossaire', t. VI, col? 1343. ...
(3) Cette liste est portée par un rouleau en parchemin, ci-devant déposé, comme les deux rouleaux dont il a été parlé à la page précédente, dans les archives de la chambre des comptes de Paris, et étant aujourd'hui entre les mains de M. de Courcelles..
(4) Ce statut est traduit dans le 'Glossaire', de du Canget. tome II, col 77.



[...]

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content