Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Ab originefidelis 

Fidèle à ses origines. Ne pas oublier d'oùl'on vient


Jean Baptiste, Paulin LECHÊNE
Jean Baptiste, Paulin LECHÊNE
Sosa :6
  • Né le 24 juillet 1882 - Sapogne-sur-Marche, 08399, Ardennes, Ardennes, France
  • Décédé le 8 novembre 1975 - Sedan, 08409, Ardennes, Champagne-Ardenne, France,à l'âge de 93 ans
  • Inhumé - Sapogne-sur-Marche, 08399, Ardennes, Ardennes, France
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 

 Union(s) et enfant(s)

 Fratrie

(afficher)

 Événements


 Notes

Notes individuelles

Signature: O
Chasseur à pied 18 BCP.Blessé le 10 septembre 1914 à maurupt(marne) éclat obus jambe gauche
La journée du 10 septembre 1914 porte la caractéristique d'une lutte acharnée des combattants de la 5èmeBrigade ; des
compagnies entrées dans les combats avec trois officierset 250 hommes
en sont sorties avec dix hommes et un gradé !.
campagnedes dardanelles évacué de serbie en 1916 puis 65 BCP septembre 1916
décembre 1916
évacué du front
17 et 18 avril 1917 chemin des dames
16 BCP Septembre
1917
4/3/1919 retour Sapogne/marche
croix du combattant médaille de la victoire

 Le 18e B.C.P. pendant la campagne 1914-1918
 Les tensions politiques de fin juillet 1914 ne laissent aucun doute sur l'issue des négociations menées pour empêcher la guerre. Les évènements de Tanger, Casablanca et Agadir préfiguraient déjà l'apparition d'un conflit imminent. C'est d'ailleurs une des raisons qui ont poussé l'Allemagne à augmenter, dés 1912, son programme militaire.
Couverture(31 juil. au 14 août 1914)
Le 31 juillet 1914, le 18e B.C.P. est mis en alerte. Il marche sur Arrancy et Spincourt et s'installe en couverture entre ces deux villages, le long de la voie ferrée.
Le 1er août, lamobilisation générale est votée ; elle est décrétée le 2.
À partir du6 août, des groupes de cavaliers ennemis sont aperçus vers Avillers.Ils sont dispersés par les patrouilles envoyées en reconnaissance. Cemême jour, la 4e D.C. qui était chargée d'appuyer les troupes du 2e C.A. rejoint le 4e corps de cavalerie pour le renforcer lors de son périple en Belgique. Il ne reste donc que le 19e R.C.C. pour épauler les chasseurs à pied.
Le 8 août, sans l'appui de sa cavalerie, le 18e B.C.P. est bousculé par une division allemande dans la région de Pillon. Conformément aux instructions qu'il a reçues, il se replie, en résistant, en direction de Mangiennes et Villers. De son côté, le 9e B.C.P. quiprolongeait le bataillon jusqu'à Longuyon, est contraint de retraitersur Flassigny.
Le 10 août, la 6e division de cavalerie allemande (K.D.6) attaque les unités des 2e C.A. et 4e C.A. chargées de défendre lesecteur de Mangiennes. Dans le même temps, la 9e D.C française chargedes éléments de la K.D.3 allemande  près de Flabeuville.
Combat de Bellefontaine (21 au 23 août 1914)
 Le 21 août, le 18e B.C.P. cantonne àSommethonne, d'où il repart, le 22 au matin. Il se dirige vers Bellefontaine en proie à de violentes attaques que supporte, seul, le 120e R.I.
En début d'après-midi, le bataillon porte 3 compagnies et sa section de mitrailleuses vers le bois de Tintigny, à droite du 120e R.I. Aidés d'un détachement du 9e B.C.P., les chasseurs réussissent à contenirl'ennemi.
En fin de journée, le 18e B.C.P. relève à Bellefontaine un120e R.I. à bout de souffle. L'échec des coloniaux sur Rossignol et Saint-Vincent ainsi que celui du 4e C.A. sur Virton et Ethe, contraignent les chasseurs à la retraite dès le 23 août.
Bellefontaine restera comme une demi-victoire car le village a été tenu mais la mission sur Neufchâteau a échoué.
Retraite vers la Marne (23 août au 4 sept.1914)
Àpartir du 23 août, débute la retraite vers la Marne. Le passage du 2eC.A. à proximité de la citadelle de Montmédy, le préserve de la pression allemande qui s'exerce sur les autres corps d'armée. L'ennemi évitede progresser dans le champ de tir de la forteresse.
Le 25 août, un cadre du bataillon tue un officier d'état-major allemand porteur de documents importants. Sa sacoche renferme l'ordre de marche de deux corpsd'armée ; le repli sur la rive gauche de la Meuse est précipité.
Le 27 août, le 18e B.C.P. participe à la bataille de Cesse et Luzy-Saint-Martin. Il poursuit sa retraite vers la Marne et livre combat près d'Authe le 31.
Le 5 septembre, le bataillon se porte sur la Saulx dont ilest chargé de défendre les passages, ainsi que ceux du canal de la Marne au Rhin. Le commandant GIRARD, promu lieutenant-colonel, prend la tête du 120e R.I. Le chef de bataillon BRION du 147e R.I., reçoit le commandement du 18e B.C.P.
Bataille de la Marne (6 au 12 septembre 1914)
Posté le long de la Saulx, entre Pargny et Sermaize, le 18e B.C.P, est relié à droite au 120e R.I. et à gauche au 72e R.I. Le bataillon lutte pendant deux jours pour tenir les passages de la rivière et du canal au niveau de la ferme d'Ajot. De durs combats se déroulent aux tuileries de Pargny contre les forces du R.K. XVIII (18e corps de réserve allemand)
Le 7 septembre, la ligne de la Saulx est abandonnée, le bataillon se porte sur Maurupt et sur Cheminon. Il se reconstitue à la ferme de Brédée
La journée la plus difficile reste sans conteste celle du10 septembre. L'ennemi concentre tous ses moyens pour percer les lignes françaises dans la trouée de Revigny, entre le 2e C.A. et le 6e C.A.Heureusement, les forces franco-britanniques qui ont enfoncé le frontallemand sur l'Ourcq contraignent l'ennemi au repli général.
Le 11 septembre, les Allemands évacuent Sermaize et Pargny, et se dirigent vers le Nord. Le bataillon engage une course poursuite au sein du 2e C.A., qui le mènera jusqu'en Argonne où l'ennemi s'est fortement retranché.

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

sosa Claude LECHENE 1741-1780 sosa Françoise BERJAU 1754-1808 sosa Jean Baptiste Dit La Prairie PIERRE ca 1726-1801 sosa Marie IMBERT 1743-/1801 sosa Nicolas Joseph ROBINET 1781-1870 sosa Jeanne Marie NEVREUMONT 1777-1849 sosa Jean JAMOTTE 1784-1854 sosa Marie Josèphe PAYOT 1784-1848
|
8
 |
9
 |
10
 |
11
 |
12
 |
13
 |
14
 |
15



 


 


 


| | | |
sosa Nicolas LECHENE DUCHENE 1775-1853 sosa Francoise PIERRE 1784-1836 sosa Nicolas Joseph ROBINET 1816-1903 sosa Catherine Joseph JAMOTTE 1814-1894
|
4
 |
5
 |
6
 |
7



 


| |
sosa Jacques LECHENE 1826-1907 sosa Marie Célestine ROBINET 1849-1920
|
2
 |
3



|
sosa Jean Baptiste, Paulin LECHÊNE 1882-1975