Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Généalogie champenoise etlorraine (AOC)

Toute une humanité sedessine au fil du temps, dans unentre-soi monoculturel : gensdes  bourgs et des campagnes, clans familiaux,groupes villageois bien identifiés, lignées séculairemententremêlées (cousinset alliés) et réseaux de voisinage(témoins) -face émergée del'iceberg : un siècle et demi de correspondances et detransmission orale. Ceci étant, les archives en ligne ont permisde recouper quelques anecdotes et intuitionsfamiliales (voir les liens deparenté).

Nota : La régionLorraine actuelle est une entité administrativequi doit son existence aux aléas de l'histoire : regroupantles anciens duchés de Lorraine et de Bar, puis desparties glanées sur les terres voisines duLuxembourg et de l'Alsace ('sLëtzebuerg un 's Elsàß), elle a annexé pour finir cellesissues des Trois-Évêchés (Metz, Toul etVerdun) qui, françaises de fait depuis 1553, ne sontdevenues lorraines, au sens administratif du terme, quedepuis 1983 (décentralisation).

 


Joseph, François, Denis BOUSSAT
Joseph, François, Denis BOUSSAT

H Joseph, François, Denis BOUSSAT [Commandant, puis Lieutenant-colonel]

(Joseph BOUSSAT)
(Joseph, François, DenisBOUSSAT)


  • Né le 9 octobre 1870 (dimanche) - Marseille, Bouches-du-Rhône, PACA, France
  • Décédé le 17 décembre 1915 (vendredi) - Moosch, Haut-Rhin, Alsace, France,à l'âge de 45 ans
  • Inhumé - Moosch, Haut-Rhin, Alsace, France
  • Officier d'active (infanterie), breveté ÉM
19 médias disponibles 19 médias disponibles

 Union(s)

  • Marié le 18 février 1911 (samedi), Alger, Alger, Algérie, France, avec Hélène TISSERAND 1882-1951

 Présences lors d'événements

(afficher)

 Événements


 Notes

Notes individuelles

  • « Comme un soldat sur le champ de bataille s'abrite derrière le cadavre d'un camarade tombé, la France, le 24 août 1914, s'est abritée derrière le cadavre de Gerbéviller. » Maurice BARRÈS.
  • D'r Hartmannswillerkopf (à 956 m d’altitude), occupé sans combat par les Français en 1914, rebaptisé Vieil-Armand, devient - pour les contemporains déjà - le symbole de cette terrible forme de la guerre d’usure qu’est la lutte sur les cimes.
  • « ..., jamais on se douterait qu’un homme aussi souriant, aussi amical, et aussi gaiement aimable dans le privé, puisse être aussi dur et même brutal dans le service. » Capitaine Pierre MANHÈS.
  • Refrain de Sidi-Brahim (سيدي ابراھيم) :« Sidi-Brahim a vu nos frères,un contre cent, lutter trois jours.Ils sont tombés silencieuxsous le choc comme une muraille.Que leurs fantômes glorieuxguident nos pas dans la bataille ! »
  • Refrain de la Protestation des chasseurs : « Encore un carreau d'cassé, V'là le vitrier qui passe ; Encore un carreau d'cassé, V'là le vitrier passé ! »

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}