Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Généalogie champenoise etlorraine (AOC)

Toute une humanité sedessine au fil du temps, dans unentre-soi monoculturel : gensdes  bourgs et des campagnes, clans familiaux,groupes villageois bien identifiés, lignées séculairemententremêlées (cousinset alliés) et réseaux de voisinage(témoins) -face émergée del'iceberg : un siècle et demi de correspondances et detransmission orale. Ceci étant, les archives en ligne ont permisde recouper quelques anecdotes et intuitionsfamiliales (voir les liens deparenté).

Nota : La régionLorraine actuelle est une entité administrativequi doit son existence aux aléas de l'histoire : regroupantles anciens duchés de Lorraine et de Bar, puis desparties glanées sur les terres voisines duLuxembourg et de l'Alsace ('sLëtzebuerg un 's Elsàß), elle a annexé pour finir cellesissues des Trois-Évêchés (Metz, Toul etVerdun) qui, françaises de fait depuis 1553, ne sontdevenues lorraines, au sens administratif du terme, quedepuis 1983 (décentralisation).

 


Léon-Nicolas GROSJEAN
Léon-Nicolas GROSJEAN

H Léon-Nicolas GROSJEAN [Commandant, puis Lieutenant-colonel]

(Léon-NicolasGROSJEAN)


  • Né le 6 décembre 1874 (dimanche) - Saint-Nicolas-de-Port, Meurthe-et-Moselle, Lorraine, France
  • Décédé le 20 avril 1925 (lundi),à l'âge de 50 ans
  • Officier d'active (infanterie), breveté ÉM
20 médias disponibles 20 médias disponibles

 Parents

 Union(s)

  • Marié le 21 septembre 1905 (jeudi), Saint-Dié, Vosges, Lorraine, France, avec Marie VERJUS 1877

 Frères et sœurs

 Relations

 Grands parents paternels, oncles et tantes

 Grands parents maternels, oncles et tantes

(afficher)

 Événements


 Notes

Notes individuelles

  • classe 1894, recrutement de Nancy, № matricule 859 ;fiche en cours
  • 3e BCP - refrain (octosyllabique : 1,2,3 - 1,2,3,4,5) :

« V'là l'troisièm' qui rapplique au galop ! / V'là l'troisièm' qui rapplique sac au dos ! »

Autres versions parmi les hommes de troupe :

« Au troisièm', l'ordinaire n'est pas bon ! / Au troisièm', l'ordinaire n'est pas bon ! »

« Trou du cul, trou du cul plein d'poils ! /Trou du cul, trou du cul poilu ! »

  • Les sonneries régimentaires n'ont jamais fait l'objet d'une réglementation, sauf pour les chasseurs. Pourtant elles étaient indispensables. Comment déterminer en manœuvre ou en campagne à qui est destiné l'ordre s'il n'est pas distingué par le refrain régimentaire ?Les musiciens d'ordonnance, les clairons en l'occurrence, apprennent les sonneries à l'imitation car, bien souvent, ils ne lisent pas la musique. Pour retenir ces mélodies, ils accolent des paroles à la musique. Ces paroles, muettes car elles ne sont pas destinées à être chantées, sont bien souvent grivoises.

 Sources

  • Personne: Fiche matricule

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

François GROSJEAN †/1874 Catherine MAGNIEN †1874/ Pierre-Nicolas CALIMBRE †1874/ Catherine VIGNERON †1874/
||||






||
André GROSJEAN 1840-1922 Barbe-Joséphine CALIMBRE 1847-1907/
||



|
portrait
Léon-Nicolas [Commandant, puis Lieutenant-colonel] GROSJEAN 1874-1925