Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Généalogie champenoise etlorraine (AOC)

Toute une humanité sedessine au fil du temps, dans unentre-soi monoculturel : gensdes  bourgs et des campagnes, clans familiaux,groupes villageois bien identifiés, lignées séculairemententremêlées (cousinset alliés) et réseaux de voisinage(témoins) -face émergée del'iceberg : un siècle et demi de correspondances et detransmission orale. Ceci étant, les archives en ligne ont permisde recouper quelques anecdotes et intuitionsfamiliales (voir les liens deparenté).

Nota : La régionLorraine actuelle est une entité administrativequi doit son existence aux aléas de l'histoire : regroupantles anciens duchés de Lorraine et de Bar, puis desparties glanées sur les terres voisines duLuxembourg et de l'Alsace ('sLëtzebuerg un 's Elsàß), elle a annexé pour finir cellesissues des Trois-Évêchés (Metz, Toul etVerdun) qui, françaises de fait depuis 1553, ne sontdevenues lorraines, au sens administratif du terme, quedepuis 1983 (décentralisation).

 


Alphonse-Émile JOLAIN
Alphonse-Émile JOLAIN
Sosa :6
(Alphonse JOLAIN)


  • Né le 9 novembre 1881 (mercredi) - Villeneuve-Saint-Vistre, Marne, Champagne-Ardenne, France
  • Baptisé en novembre 1881 - Villeneuve-Saint-Vistre, Marne, Champagne-Ardenne, France
  • Décédé le 26 septembre 1914 (samedi) - Saint-Nicolas-de-Port, Meurthe-et-Moselle, Lorraine, France,à l'âge de 32 ans
  • Inhumé en septembre 1914 - Saint-Nicolas-de-Port, Meurthe-et-Moselle, Lorraine, France
  • Bonnetier-mécanicien / soldat réserviste (infanterie : musicien-brancardier régimentaire)
30 médias disponibles 30 médias disponibles

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Fratrie

 Grands parents paternels, oncles et tantes

 Présences lors d'événements

(afficher)

 Événements


 Notes

Notes individuelles

  • /S : signe.
  • Classe 1901, recrutement de Troyes, matricule № 670.
  • Trombone à pistons à clé en Si bémol : contrairement au trombone à coulisse, ce trombone est doté de trois pistons qui offrent une plus grande souplesse, mais moins de brillance sonore - il est également plus difficile à nettoyer (dixit Rose-Blanche Fleury).
  • En 1914, les Français entrent en guerre vêtus d'un uniforme déplorable ; à l'exception des chasseurs, en tenue sombre, les soldats sont affublés d'un pantalon rouge qui fait d'eux une cible idéale pour la mitraille allemande ; plus que tous les autres, les fantassins vont payer cette négligence.
  • Figure sur le monument aux morts de Plancy ; par ailleurs, il y eut une plaque familiale en marbre sur la tombe, au carré militaire du cimetière de Saint-Nicolas, tant qu'il exista (jusqu'en 1972).
  • « L’image du soldat disparu s’effacera lentement dans le cœur consolé de ceux qu’il aimait tant … Et tous les morts mourront pour la deuxième fois. » Roland DORGELÈS, Les Croix de bois, 1919

Notes concernant l'union

  • Proximité génétique : cousins aux 10e, 11e, 12e & 14e degrés.

 Sources

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

portrait
sosa David JOLAIN 1828-1902
 portrait
sosa Virginie-Zoé MOREAU 1824-1902
 portrait
sosa Pierre-Alexis MATHIEU 1814-1879
 sosa Marie-Adèle RAGAN / RAGAND / RAYAN? / RAYON? 1817-1875
||||






||
portrait
sosa Émile JOLAIN 1854-1933
 portrait
sosa Prudentienne-Adéline [Mémère-Adéline] MATHIEU 1852-1937
||



|
portrait
sosa Alphonse-Émile JOLAIN 1881-1914