Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

« Les généalogistes ont fait plus denobles que les rois »

Notes et sources sur demande, par mail ou via leforum

 


(Branche du Rosarnou : Jean de KERSAUSON)


  • Décédé le 20 avril 1655 (mardi) - Plouzané, Finistère

 Parents

 Union(s), enfant(s), petits-enfants et arrière-petits-enfants

 Fratrie

 Demi-frères et demi-sœurs

Du côté de Tanguy de KERSAUSON, décédé avant 1590

 Grands parents paternels, oncles et tantes

 Grands parents maternels, oncles et tantes

 Notes

Notes individuelles


Nom Prefixe: Seigneur de Rosarnou, de Kerbérennès, Mespérennes, Poncelin, La Marge.
KERBRÉDER, ET DEPUIS L'AN 1790 KERBRÉDEN.
Le manoir de Kerbréden occupe le plus beau site de la paroisse de Plouvien ; trois larges avenues y conduisent.
Selon Guy Le Borgne, il fut longtemps habité par une famille qui, du nom de cette terre, s'appelait Kerbréder.
A Ia réformation de 1426, Jehan de Kerdaniel en était le seigneur, et son fils Laurent en 1450. (Au lieu de Kerdaniel, le registre de la principauté porte Deniel.)
Vers l'an 1540, Guillaume-Nicolas de Kergrist y arrivait ; à celui-ci succéda Alain, qui épousa Annette de Penfeunteuniou ; dont Jean, marié cn 1615 à Anne de Keraldanet de Garsjean, et mort sans enfants.

En 1640, la terre de Kerbréden, avec toutes ses dépendances, fut vendue judiciairement et achetée par le chevalier
Jean de Kersauson, seigneurde Rosarnou, Kerbérennès, Mezpérennès, Poncelin, La Marge.
•Lechevalier Jean de Kersauson eut trois enfants : Claude, à qui fut donné le titre de seigneur de Kerbréden ; Gabriel, seigneur de Penalus, et Françoise, dame de Keriven. Il mourut en 1654 ( Note : erreurs de dates) . L'année d'après, Claude, son fils aîné, le suivit au tombeau. Ainsi la seigneurie de Kerbréden, etc., échut à Gabriel, et c'est par ce cadet qu'a eté continuée la filiation. Il épousa en 1658 Claudine Gourio de Lanoster, dont naquirent François-Alexis, Renée-Françoise, Marie-Claudine et Louise-Gabrielle.
A partir de 1687, le chevalier Gabriel cessa d'habiter le manoir de Kerbréden, qui, tôt après, devint la dot de Louise- Gabrielle, mariée à Hervé Le Chaussee, seigneur du Froutven, en Guipavas.
Du manoir de Kerbréden, belle construction du XVe siècle, reste encore Ia plus grande moitié.
Dans l'inventaire, en dale du 13 janvier 1726, dressé par Messire Hervé Le Chaussee, à la mort de Louise-Gabrielle de Kersauson, sa femme, nous trouvons cet article :
- En l'église paroissiale de Plouvien, dans les deux hauts soufflets, du côté de l'épitre, est une boucle d'argent (Ker sauson), de plus un banc, joignant la chaire du prédicateur, - du côté du midi et sous ce banc, une pierre tombale, touchant à l'autel de Saint-Sébastien et armoriée d'une main tenant un oiseau (Kerbréder).


20/04/1655 Plouzané (Pays : Saint_Renan ) décès
KERSAUSON Jan
Notes : Noble puissant Seigneur en son vivant de Rosarnou, garni de ses sacrements
Témoins : En L'Eglise De Saint Sané L'Abbe L. Prêtre

Preuves réformation 1669 :
La séconde est un extrait du papier des epousailles de la paroisse de Plouzanné, par lequel se voit que led. lean de Kersauson et lad. Marie Touronce Pepouserent le 13 Nouembre 1621.
La quatrième est lad. transaction et partage dud. iour 2e Auril 1610, iustisiant que led. lean de Kersauson etoit fils puiné dud. défunt noble et puissant Tanguy, sire de Kersauson, seigneur dud. Lieu, et de dame Claude le Ny, qu'il fut partagé noblement

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}