Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

« Les généalogistes ont fait plus denobles que les rois »

Notes et sources sur demande, par mail ou via leforum

 


  • Décédé en 1495

 Parents

 Union(s), enfant(s), petits-enfants et arrière-petits-enfants

 Fratrie

 Grands parents maternels, oncles et tantes

 Notes

Notes individuelles


Nom Prefixe: Seigneur de Kersauson, Coêtleguer et Rosarnou
HERVÉ II de Kersauson, fils aîné de Jean et de Jeanne de Kerimel,
qualifié écuyer du vivant de son père, devint, en 1472, chevalier et seigneur de
Kersauson : il épousa Ysabeau de Pontplancoët.
Hervé II assista, en 1474, à Vannes, à la montre des gens de l'ordonnance du duc François II, sous la charge de Monseigneur de Rieux, maréchal de Bretagne
En la même année, on trouve aux registres de la chancellerie du Parlement de Bretagne l'extrait suivant : ± Don à Hervé de Kersauson, homme d'armes sous le sr de Rieux, maréchal de Bretagne, du rachat de feu Jehan de
Kersauson, son père, juillet 1474. (Folio 7.)
Ledit Hervé figurait aussi dans les LX lances dudit maréchal de Rieux, en 1441.
Il assistait, parmi les principaux seigneurs bretons, dont un du Dresnay, aux obsèques du duc François II, en 1488. Enfin le registre de la chancellerie nous donne un congé accordé à Hervé de Kersauson, d'ajouter à sa justice
un troisième poteau, en l'année 1485.
Hervé II de Kersauson mourut en 1495.

Hervé II de Kersauson reçut, en 1472, des lettres de répit du duc François II, pour l'avoir secouru à la guerre et y avoir même été fait prisonnier.
Ces lettres, dont nous donnerons le texte aux pièces justificatives, sont aussi au nom d'Ysabeau de Pontplancoët, et sont datées du 14 janvier.
Hervé II partagea avec ses frères et soeurs selon l'assise du comte Geoffroi. Jusqu'à nous, il avait été généralement admis que c'est à partir d'Hervé II que la maison de Kersauson se ramifia en un nombre considérable de branches ;
mais nous démontrerons aux pièces justificatives que trois de ces branches (de Penhoat-Pennendreff, de Vieux-Chastel et de Kerven) se sont séparées du tronc principal antérieurement à cette époque.
Quoi qu'il en soit de la date de formation de ces différents rameaux, on peut dire que, dans le courant du XVe siècle, les Kersauson se multiplièrent tellement qu'on leur appliqua avec raison ce proverbe :
Frappez sur un buisson, Il en sortira un Kersauson.
De ce qui précède, il résulte donc que de Hervé I de Kersauson sont sorties trois branches, et d'Hervé II deux autres branches (de Brézal et de Guénan, aujourd'hui Kerjan).
Nous allons traiter séparément de chacune d'elles, d'après l'ordre ci-dessus énoncé, qui est celui des dates.
Source : Généalogie Kersausuon 1884


Seigneur de Kersauson, de Coetleguer et de Rosernou, manoir dont il hérita à Dinéault de Jean de Keranrais" B.Yeurc'h (Laurent Quevilly LQuevilly a aol.com)

Preuves apportées à la réformation de 1668 :

Sur le degré de Herué de Kersauson, pere dud. Guillaume, sont raportees quatre pieces :
La premiere est un contrat de mariage d'entre damoisclle Jeanne de Kersauson, fille de nobles homs Herué de Kersauson, de son mariage avec damoiselle Isabelle de Pontplancoet, et nobles homs Louis, sieur de la Villeneuue, par lequel led. Guillaume,seigneur de Kersauson, fils ainé, héritier principal et noble desd. Herué de Kersauson et femme, a fait assiete à ladite Ieanne de Kersauson, sa seeur, et lui baille plusieurs héritages situés en la paroisse de Plouyé, en évéché de Cornouaille, pour sa dot, part et portion et auenant en les successions desd. pere et mere, en datte du 2 Ianuier 1494 signé : Louis Moreau et Maureau, passes.

La séconde est un contrat d'échange passé entre hauts et puissans seigneurs Alain de Tournemine, sieur de Coatmeur, et Guillaume, sieur de Kersauson> qui transigent pour le rachat de défunt M,c Herué de Kersauson, son pere, acquis par son deceds à la seigneurie de Coatmeur, sous le douaire de damoiselle Isabeau de Pontplancoet, veuue dud. défunt Herué, sieur de Kersauson, et mere dud. Guillaume, leur fils ainé, héritier principal et noble. Led. acte en datte du pénultième Décembre 1505, signé : Kerous, passe, et N'icolas, passe.

La troisieme est un partage à viage, par bienfait et vsusruit, baillé noblement et auantageusement par noble et puissant Guillaume de Kersauson, sieur dud. lieu, fils ainé, héritier principal et noble, à lean de Kersauson, Ecuyer, sieur de Rosarnou, son frere iuueigneur, de son droit et auenant dans les successions de feus nobles homs Herué de Kersauson et damoiselle Isabelle de Pontplancoet, leur pere et mere, lequel partage il auroit reçu de sond, frère pour en iouir à viage, par bienfait et vsusruit seulement, reconnoissant que lesd. succession etoient nobles et d'ancien gouuernement noble, sêtant de tout tems immémorial comportes et gouuernes noblement et auantageusement, tant en leurs personnes que biens, suiuant l'assîse du comte Gessroy, en datte du 20e Auril 1516.

La quatrième sont des lettres de repi concédées aud. Herué, Ecuyer, sieur de Kersauson, et à damoiselle Isabelle de Pontplancoet, sa compagne, par le duc de Bretagne, le 14 Ianuier 1472, en faueur et reconnoisiance de ce que led. Herué de Kersausonauoit aidé en guerre aud. duc, même auroit été pris prisonnier par les ennemis. Led. acte signé par le duc, en son Conseil : G. de Forest, et scellè

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Salomon LE NY, Sr de Coetelez Juzette de KERSAUSON      
|
8
 |
9
   



   
|   
Hervé Le Ny de KERSAUSON 1383/-1443 Marguerite DU CARPONT Alain de KERRIMEL Jeanne de PENHOËT
|
4
 |
5
 |
6
 |
7



 


| |
Jean Le Ny de KERSAUSON †/1474 Jeanne de KERIMEL
|
2
 |
3



|
Hervé II de KERSAUSON †1495