Message to visitors

close

Les informations figurant dans cette base de données sont à la disposition de tous les généalogistes pour un usage personnel. Beaucoup ont été vérifiées à partir des sources originales qui sont alors indiquées. Lorsqu'il s'agit de sources secondes qui n'ont pas encore été vérifiées, la source est également indiquée. Les données non sourcées (entrées anciennes, oublis) sont à prendre avec précaution.

ATTENTION : des erreurs circulent sur Geneanet, souvent sans référencement aux sources ! Préférer toujours les données sourcées, traçables ! Si vous pensez déceler une erreur, merci de m'en informer.

Des reconstructions généalogiques sont en cours sur certains patronymes.

Les filiations probables mais non documentées sont signalées.

Les termes suivants sont utilisés dans les fiches de travail :

= Regroupement-technique X : individu virtuel permettant de regrouper des individus portant le même patronyme, de même génération, probablement apparentés mais de façon non identifié (frères/soeurs, cousins, etc... )

= APAC : Ancêtre le Plus Ancien Connu (portant ce patronyme)

= APAV : Ancêtre le Plus Ancien Virtuel (portant ce patronyme)

= Chaînon manquant : individu virtuel reliant des individus très probablement apparentés.

 

 

 

 Family Book



  Présentation de la présente généalogie


La présente généalogie comporte des éléments de provenances variables selon les branches. Pour l’instant, seule la branche BENOIT-GUYOD a été revue et complétée. Les autres seront reprises et approfondies ultérieurement.

Branche BENOIT-GUYOD

Pour cette branche, les données ont été rassemblées à partir de 1968, d’abord à partir d’archives familiales, puis en utilisant les généalogies de l’abbé Berthet et enfin par des relevés effectués en famille entre 1973 et 1980 dans les archives locales. Ces éléments ont été vérifiées et éventuellement complétés avec les relevés maintenant disponibles en ligne et en tout premier lieu ceux du G2HJ que je tiens à remercier tout particulièrement. Dans la très grande majorité des cas, les données étaient en accord. En cas de divergence, j’ai privilégié les relevés du G2HJ.

J’avais dès 1986 élaboré une généalogie ascendante remontant jusqu’à Thiévent BENOIT dit Guyot, né en 1489 à Cuttura, puis installé à Septmoncel. L’établissement d’une généalogie descendante avait permis d’établir que, jusqu’à preuve du contraire, tous les BENOIT-GUYOD/T descendaient de ce Thiévent.

Les données maintenant disponibles, plus abondantes et plus précises, ont conforté les grandes lignes de ce schéma de 1986. Toutefois, la période 1560-1610 comportait plusieurs séquences de faible cohérence (voir avec des incompatibilités). Je me suis efforcé d’augmenter la cohérence de cette période et j’ai pour cela modifié significativement plusieurs chaînons. Cette généalogie a ensuite été confrontée aux travaux d’autres généalogistes. Je me suis permis de prélever dans ces travaux des informations complémentaires concernant les collatéraux. Je remercie tous ces généalogistes pour leur contribution. Je n’en citerai aucun de peur d’en oublier. Ils trouveront ici des précisions qui leur manque ainsi que des données leur permettant de remonter plus loin dans leurs origines BENOIT-GUYOD. Tous ces éléments sont à leur disposition.

Le schéma de 1986 a été repris par un certain nombre de généalogistes sur Généanet. J’espère que les personnes intéressées seront convaincues par le nouveau schéma et je serais heureux de connaître leurs probables objections.

Ces données sont maintenant saisies sous Heredis et au fur et à mesure des corrections, seront transférées de temps à autre sur Geneanet.

Attention : j’ai apporté les plus grand soin aux contrôles des données ici présentées, néanmoins, des erreurs sont toujours possibles. J’avais repéré plusieurs anomalies (enfants à un âge trop avancé de la mère, naissances chronologiquement imbriquées en cas de remariage) que j’ai résolues. Il en reste certainement. Merci de me les signaler.

Méthodologie.

La variabilité de l’orthographe des patronymes est classique mais dans le Haut-Jura, elle se complique du fait des noms doubles qui peuvent être donnés en entier dans un acte, en partie dans un autre. Une même personne pourra être appelée BENOIT-GUYOD, ou BENOIT-GUYOT mais aussi soit BENOIT soit GUYOD/T. Le BENOIT pourra être écrit BENOIT ou BENOIST. Le GUYOD/T offre plus de variabilité encore : GUIO, GUIOT, GUIOD, GIOD, GUOYD, GUION, GUYON. Pour permettre l’établissement de corrélations, j’ai adopté une règle que je sais critiquable, qui consiste à homogénéiser l’orthographe des patronymes et à privilégier les noms doubles par rapport à leurs « abréviations ». L’orthographe exacte utilisée dans l’acte est indiquée en note. Le nom BENOIT-GUYOD a ainsi été appliqué à tous les GUIO, GUIOT, GUIOD, GIOD, GUOYD, GUION ou GUYON. Appliquer systématiquement le patronyme BENOIT-GUYOD à tous les BENOIT (hors période récente) aurait été abusif. Je l’ai fait uniquement lorsque l’environnement familial comportait des BENOIT-GUYOD (comme témoins en particulier). Dans le même souci d’homogénéité, j’ai utilisé systématiquement l’orthographe BENOIT-GUYOD et non BENOIT-GUYOT sauf pour les périodes récentes (après 1850 environ) pour les branches qui ont adopté cette orthographe.

Pour tout les autres noms (VANDELLE, CHRISTIN, ARBEZ, etc…), j’ai appliqué la même règle et adopté une orthographe uniformisée, en citant en note les différentes orthographes rencontrées dans les actes et/ou les signatures.

Résultats :

La filiation à partir de Thiévent BENOIT dit Guyot, ° 1489 s’établit comme suit :

1) par son fils Pierre dit Pierre l’Ancien BENOIT dit Guyot (°1509, Septmoncel, †1607, Les Rousses),

2) par son petit-fils Pierre BENOIT dit Guyot (°ca 1538 Septmoncel, †1595 Viremont)

3) puis par le couple formé par son arrière petit-fils Thiévent BENOIT-GUYOD (°ca 1570, Septmoncel) et Jeanne Claude MANDRILLON.

A partir de Thièvent (°ca 1570), les filiations sont plus solides, même s’il reste encore des fragilités dans la période 1600-1700. Il reste de rares BENOIT-GUYOD non rattachés à la filiation ci-dessous (moins de 10% sur un fichier d’un millier d’individus) surtout dans cette période mais il reste aussi des descendances inexplorées par suite d’archives manquantes. Après 1750, seule une quinzaine d’individus ne sont pas encore rattachés au schéma général.

Deux des fils de Thièvent (°ca 1570) ont une descendance BENOIT-GUYOD identifiée jusqu’à nos jours et sont à l’origine de diverses lignées :

- Jean Claude BENOIT-GUYOD, né vers 1600 à Septmoncel, est avec Marguerite BAVOUX à l’origine des «BENOIT-GUYOD de Septmoncel »

- Jacques BENOIT-GUYOD (1600-1649), est avec Clauda LANÇON à l’origine des autres lignées

--- Pierre BENOIT-GUYOD (1674-1750), petit-fils de Jacques (par Petit Pierre BENOIT-GUYOD et Denise LAMY), est à l’origine avec Jeanne SECRETAN de deux lignées dont les BENOIT-GUYOD Pirobenet.

--- Claude BENOIT-GUYOD (1635-1668), fils du même Jacques, est avec Etienna DELACROIX-RICHE à l’origine des BENOIT-GUYOD La Quête et à la Berthe par Christophe BENOIT-GUYOD (1687-1736), des BENOIT-GUYOD à la Josephte et au Théophile par Jean Baptiste BENOIT-GUYOD (1692-1766)

Conclusions

1) Thiévent BENOIT dit GUYOD °1489 est très probablement l’ancêtre de tous les BENOIT-GUYOD/T ainsi que des BENOIT-LISON, BENOIT-MARECHAL et de certains BENOIT.

2) La filiation Thiévent °1489 →Pierre l’Ancien °1509 → Pierre °1538 → Thiévent °1570 est très probable

3) Jean Claude °1600 et Jacques °1600 sont des fils de Thiévent °1570 et sont très probablement à l’origine des diverses lignées de BENOIT-GUYOD/T

4) Entre Thiévent °1489 et Christophe °1687, les écarts entre chaque génération sont plausibles (dates de naissances approximatives pour certains). Ils sont respectivement de 20, 29, 32, 26, 29, 30 et 32 ans (moyenne 28,3 sur 8 générations).

Mais :

1) Il existe des BENOIT-GUYOD/T non rattachés à l’arbre général (moins de 10% sur le millier d’individus figurant dans le fichier). Ce sont soit des individus isolés (une génération) soit de tous petits groupes de quelques individus, sur 2 ou au maximum 3 générations. Dans la plupart des cas les lacunes des archives et la variabilité des noms peuvent expliquer qu’ils n’ont pas encore pu être rattachés.

2) Parmi les fils de Pierre l’Ancien °1509 est-ce que d’autres que Pierre °1538 peuvent être à l’origine de BENOIT-GUYOD/T actuels ou récents ? Pour l’instant, il ne semble pas. Si toutefois il y en avait parmi les BENOIT-GUYOD/T non rattachés, ils ne semblent pas avoir persisté sur plusieurs générations.

3) Parmi les fils de Thiévent °1570 est-ce que d’autres que les deux frères (Jean Claude ° 1600 et Jacques °1600) pourraient être à l’origine de BENOIT-GUYOD/T actuels ou récents ? La réponse est la même que ci-dessus.

Branches VANDELLE

Je me suis intéressé plus récemment aux VANDELLE, présents à plusieurs reprises dans mon ascendance.Ce qu’écrivaient René GIROD et Jean François DRUHEN-CHARNAUX sur les VANDELLE posait un certain nombre de problèmes intéressants. Le lien entre les VANDEL de Genève et les VANDELLE de la paroisse de Septmoncel établi par Jean François DRUHEN-CHARNAUX était suffisamment intrigant pour stimuler ma curiosité.

//Partie en révision//

Branches Michaud et Girod (Pays de Gex)

Je compte prochainement développer cette branche. Les autres suivront

Quel contentement me serait-ce d'ouïr ainsi quelqu'un qui me récitât les moeurs, le visage, la contenance, les paroles communes et les fortunes de mes ancêtres ! Combien j'y serais attentif ! Vraiment cela partirait d'une mauvaise nature d'avoir à mépris les portraits mêmes de nos amis et prédécesseurs, la forme de leurs vêtements et de leurs armes [...]Si toutefois ma postérité est d'autre appétit, j'aurai bien de quoi me revancher : car ils ne sauraient faire moins de conte de moi que j'en ferai d'eux en ce temps là.''

Montaigne, Essais, livre II, chap. 18. Du démentir


Index