Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

A partir de quelquesancêtres nobles vers 1650, et ce, sur plusieurs branches de lafamille, je remonte jusqu'à CHARLEMAGNE et CLOVIS avec un nombreincroyable d'aieux nobles (chevaliers, comtes, vicomtes, ducs, roiset reines de France et de Navarre...)

J'ai commencé mes recherches généalogiques il y a plus de 30 ans! (dans les mairies et les Archives départementales). Mesrecherches sont centrées sur la LORRAINE et leLUXEMBOURG,le LIMOUSIN,la BOURGOGNEet le LOIRET. Et du coté de mon mari sur lesUSA,CANADA,ANGLETERRE, ECOSSE, ainsi que laCREUSE, l'AUVERGNE, RégionLyonnaise.
Depuis peu, je rechercheaussi les ancêtres de mes petits-enfants sur le NORD de la France et laBELGIQUE.

Mais ce quim'intéresse le plus ce sont les CONTEMPORAINS, et essayer dereconstituer la vie de mes ancêtres sur les 18ème, 19ème et 20èmesiècle


Emile SPECK
Emile SPECK
  • Né le 11 décembre 1885 (vendredi) - ANGEVILLERS, 57440, Moselle, Lorraine, FRANCE
  • Baptisé le 12 décembre 1885 (samedi) - ANGEVILLERS, 57440, Moselle, Lorraine, FRANCE
  • Décédé le 30 janvier 1974 (mercredi) - THIONVILLE, 57100, Moselle, Lorraine, France,à l'âge de 88 ans
  • Maitre Ferronnier, Maitre Forgeron. Chef d'entreprise ferronnerie, serrurerie
15 médias disponibles 15 médias disponibles

A participé à la Grande Guerre

L'actualité de la guerre au jour le jour
Domicile lors de la mobilisation : Thionville (57)

 Parents

  • sosa Jacques SPECK, Maréchal-ferrant. Forgeron. Soldat de Napoléon III , né le 20 février 1842 (dimanche) - ANGEVILLERS, 57440, Moselle, Lorraine, FRANCE, baptisé le 21 février 1842 (lundi) - ANGEVILLERS, 57440, Moselle, Lorraine, FRANCE, décédé le 28 décembre 1908 (lundi) - ANGEVILLERS, 57440, Moselle, Lorraine, FRANCE à l'âge de 66 ans, inhumé - ANGEVILLERS, 57440, Moselle, Lorraine, FRANCE,
    Maitre Forgeron, ferronnier, Maréchal ferrant à Metz et Angevillers (Moselle,Lorraine).
    Soldat de Napoléon III, participe à Metz aux combats de 1870

    Marié le 11 février 1879 (mardi), (VOLKRANGE) - THIONVILLE, 57100, Moselle, Lorraine, France, avec
  • sosa Marie HOFFMANN, née le 9 septembre 1855 (dimanche) - (BEUVANGE-SOUS-SAINT-MICHEL) - THIONVILLE, 57672, Moselle, Lorraine, FRANCE, décédée le 30 avril 1921 (samedi) - ANGEVILLERS, 57440, Moselle, Lorraine, FRANCE à l'âge de 65 ans,
    Mère au foyer (13 enfants), à Angevillers (Moselle, LORRAINE)

 Union(s), enfant(s), petits-enfants et arrière-petits-enfants

 Frères et sœurs

  • H Jean-Baptiste SPECK, Propriétaire exploitation forestière. Marchand de bois 1879-1960 Marié le 13 juin 1911 (mardi), VATIMONT, 57698, Moselle, Lorraine, France, avecMarthe DAUPHIN 1887-1954
  • H Auguste SPECK, Aubergiste 1881-1919 Marié le 28 novembre 1905 (mardi), ANGEVILLERS, 57440, Moselle, Lorraine, FRANCE, avecMarie CHOTIN 1885-1951
  • H Eugène SPECK 1882-1962 Marié le 6 décembre 1924 (samedi), CLOUANGE, 57143, Moselle, Lorraine, France, avecAnne Marie GULDNER 1894-1947
  • F Victorine SPECK 1884-1937 Mariée le 5 mai 1908 (mardi), ANGEVILLERS, 57440, Moselle, Lorraine, FRANCE, avecAmédée CAILLOUX, Cadre à la SMK (Société Métallurgique de Knutange) 1884-1969
  • H Jules SPECK 1887-1887
  • H sosa Jacques Justin SPECK, Entrepreneur 1888-1953 Marié le 4 août 1920 (mercredi), ARCUEIL-CACHAN, 94110, Val-de-Marne, Ile-de-France, FRANCE, avecsosa Louise LEURET 1891-1975
  • H Edmond SPECK, Forgeron 1889-1950 Marié le 3 mai 1920 (lundi), ANGEVILLERS, 57440, Moselle, Lorraine, FRANCE, avecJulia BIVERT 1896-1959
  • H Victor SPECK 1891-1891
  • F Léonie SPECK 1892-1974 Mariée le 2 février 1924 (samedi), KNUTANGE, 57240, Moselle, Lorraine, France, avecPierre JUNG, Infirmier à l'Usine de WENDEL 1885-1941
  • F Maria SPECK 1893-1918
  • F Eugènie SPECK 1895-1964 Mariée le 20 avril 1914 (lundi), ANGEVILLERS, 57440, Moselle, Lorraine, FRANCE, avecLucien CLEMENT 1892-1970
  • H Ernest SPECK 1897-1955 Marié le 16 octobre 1920 (samedi), KNUTANGE, 57240, Moselle, Lorraine, France, avecPauline BOUCHER 1895-1985

 Relations

(afficher)

 Événements


 Notes

Notes individuelles

Origine : LORRAINE, Moselle
Période : XIX ème siècle (1815-1914), XX ème siècle (1914-1990)

EMILE SPECK (1885-1974) :
Il nait à ANGEVILLERS, en MOSELLE, dans la maison familiale 387 rue de Fontoy.
Son père est Jacques SPECK, originaire d'Angevillers, Maitre Forgeron, Maréchal Ferrant, Soldat de Napoléon III.
Sa mère est Marie HOFFMANN, née à Beuvange en Moselle (de père Luxembourgeois et de mère Lorraine)

Emile SPECK était le 5ème enfant sur 11 enfants du couple Jacques SPECK et Marie HOFFMANN (Ils eurent 13 enfants, mais 2 moururent en bas âge)

Emile SPECK, était un des frères de notre grand-père Jacques dit "Justin" SPECK.
Il était marié à Helène THOMY (originaire de Vatimont), qui était la marraine d'Hélène SPECK CHAZAREIX.
Emile SPECK était le père de Henri et Maurice SPECK, les cousins germains, de l'âge d'Hélène. Ceux qu'elle voyait le plus.
Ils habitaient THIONVILLE en Lorraine

Il fait son service militaire à Dusseldorf en Allemagne.En 1914, lorsque la guerre de 14-18 commence, Emile SPECK est agé de 29 ans, il n'est pas marié.
En 1918, Emile SPECK est libéré pour aller aux obséques de sa soeur Maria, décédée de la grippe espagnole à l'age de 25 ans.

FICHE MILITAIRE. Classe "1905". Matricule n° 442, Thionville
. Né à Angevillers le 11 Décembre 1885, canton de Fontoy, département Moselle
. Fils de Jacques SPECK et Marie HOFFMANN
. Profession : forgeron
. Signalement : Taille 1m73. Cheveux blonds, Yeux bleus. Visage ovale. Degré d'instruction : français
. Inscrit sous le n°1 de la liste du Canton de Fontoy
. A servi 53 ème Régiment d'artillerie. Sergent 1er Aout 1914 au 18 Novembre 1918
."Alsacien-Lorrain, réintégré de plein droit dans la Nationalité Française en vertu du 1er article de la section V du Traité de Paix"
. Maintenu service armé invalidité inférieure à 10% par la commission de réforme de Metz du 25/11/1929. Légère arthrite sèche du genou gauche sans signe objectif de névralgie sciatique.
. Rattaché à la classe de moblilisation la plus ancienne de la 2ème réserve comme père de 2 enfants vivants le 18 Décembre 1931.
. Dégagé d'obligations militaires le 15 Octobre 1934
Adresses successives indiquées sur sa fiche militaire :
- 09/08/1921 : 38, rue de l'hôpital, THIONVILLE
- 27/01/1928 : 38, rue de l'hôpital, THIONVILLE.

Emile SPECK, fait un Tour de France du compagnonnage . Le tour de France du compagnonnage est une institution traditionnelle d'apprentissage et de formations aux arts et métiers manuels et techniques, consistant en un périple que fait l'aspirant compagnon chez des maitres de son métier qui lui transmettent leurs connaissances et leur expérience.
Emile SPECK est embauché à Carignan (dans les Ardennes), puis à Epernay (en Champagne Ardennes)
il revient à Angevillers pour aider sa mère. La guerre est déclarée, il est coincé par les "Prussiens".
Grace à ce tour de France Emile SPECK parlait bien le français.
A son retour en Lorraine, il veut épouser une fille, comme son frère ainé Jean-Baptiste, qui parlait bien le français.
On lui présente tout d'abord une certaine Anais François (fille de l'épicier de Vatimont) qui apparemment ne lui convient pas, puis Hélène THOMY (la fille du menuisier de Vatimont)

En 1922, le 16 Mai, Emile SPECK épouse à VATIMONT, Hélène THOMY. Il est agé de 36 ans, elle est agée de 24 ans.
Ils auront 2 enfants, 2 garçons :
- Henri SPECK, né en 1924. Il vivra 92 ans. Se mariera avec Janine HILAIRE, et auront une descendance
- Maurice SPECK, né en 1927. Il vivra 83 ans. Se mariera avec Denise ROLIN, et auront une descendance.

Emile SPECK est un des enfants de Marie HOFFMANN et de Jacques SPECK .Par sa maman Marie HOFFMANN, ont peut remonter jusqu'a .... CHARLEMAGNE
De Marie HOFFMANN… à CHARLEMAGNE :
- C’est par Suzanne NOEL (1829-1859), la 1ère épouse de Jean HOFFMANN, et la mère de Marie HOFFMANN que nous remontons jusqu’à CHARLEMAGNE
- Suzanne NOEL a comme mère Suzanne WONNER (1798-1876), née à Beuvange-sous-St-Michel en 1798
- Suzanne WONNER a comme père Nicolas WONNER (1764-1818) né à Volkrange (Maréchal-ferrant à Beuvange-sous-St-Michel)
- Nicolas WONNER a comme père Théodore WONNER (1732-1807) né à Cattenom (Maréchal-ferrant à Volkrange, Moselle, Lorraine)
- Théodore WONNER a comme père Jean WONNER (1705-1760), né à Ebersviller en Moselle (Laboureur, Synodal)
- Jean WONNER a comme père Jean Guillaume WONNER (1670-1708) qui est marié à Marie Catherine VAN DER NOOT (née vers 1677) À ETTELBRUCK au Luxembourg
Par cette ancêtre Catherine VAN DER NOOT, nous descendons en droite ligne d’échevins bruxellois, de seigneurs brabançons, qui nous mènent au châtelains de Tournai puis aux seigneurs de Coucy pour aboutir à Louis VI LE GROS (1081-1137), roi de France… et à partir de là commence le tourbillon généalogique menant à Charlemagne, Clovis

ANGEVILLERS est un village lorrain de près de 1300 habitants, situé sur le plateau après la montée du St Michel au-dessus de la plaine mosellane sur l'axe Thionville Longwy, non loin de la frontière luxembourgeoise.
Angevillers a vu son nom modifié à de multiples reprises au gré des rattachements français, allemands ou luxembourgeois.
La première mention écrite date de 926 « Ansheresvilla » (traduction : « la ferme d'Ansher »), néanmoins on trouve des traces d'occupation par des populations dès l'époque romaine qui s'expliquent par la proximité de l'important axe Metz Trèves d'alors.
Le nom Angevillers n’apparaît qu'en 1693, le village relève à l'époque du royaume de France.
Avant la révolution de 1789, le bourg était un fief seigneurial, en son centre se dressait un château quadrangulaire entouré d'un fossé.
Devenu propriété nationale à la révolution, le château est détruit laissant comme vestige aujourd'hui son portail et son mur d'enceinte.

ANGEVILLERS faisant partie du bassin minier ferrifère, en 1918 la société sarroise Rochling Frères fonce le puits Armand (Hermannschacht) et ouvre une ère minière dans le village qui succède à celle des paysans et artisans.
La population de la commune explose en quelques années, le paysage local est redessiné avec la création des cités minières.
En 1930 la ligne Maginot est édifiée à Angevillers et aux environs, ce qui explique la construction d'un grand camp militaire pour la troupe et de la cité des jardins pour loger les cadres, officiers et sous-officiers.
Le village est sous occupation allemande lors de la seconde guerre mondiale et un centre de commandement d'Adolf Hitler est édifié en forêt.
En 1979, la fermeture de la mine (de fer) marque la fin de l'aire minière Angevilloise.
En 1993 le camp militaire cesse d'être utilisé comme poste de commandement et le village voit les soldats partir.
Aujourd'hui, Angevillers est un village paisible au regard de son histoire mouvementée qui a réussi à éviter l’hémorragie de sa population, en raison de la proximité de Thionville et du Luxembourg voisin où bon nombre de ses habitants sont employés.
Sans perdre son âme, la commune a maintenant une fonction résidentielle et l'assume avec sérénité.

10.12.1848-01.12.1852 : Gouvernement en France de Louis Napoléon Bonaparte
02.12.1852-02.09.1870 : Gouvernement en France de Napoléon III
03.09.1870-30.08.1871 : Gouvernement provisoire en France

LA MOSELLE :
La Moselle est l'un des 83 départements conçus à la Révolution française à partir notamment de la partie nord de la province de Lorraine et d'une partie de la province du Barrois, ainsi que la principauté épiscopale de Metz
➢ La Moselle est annexée à l'Empire Allemand en 1871 jusqu'à la fin de la 1ère guerre mondiale en 1919. Soit pendant 48 ans.
➢ La Moselle redevient Française de 1919 à 1939, soit 20 ans
➢ Lors de la Seconde Guerre Mondiale de 1939-1945, la Moselle est annexée de fait par le Troisième Reich.
Des Mosellans vont partir se réfugier vers la Dordogne, l'Indre, la Haute-Vienne, le Limousin, et le Périgord.
31 000 Mosellans furent incorporés de force dans les armées du 3ème Reich, devenant ainsi les "Malgré Nous"

 Sources

  • Personne:
    GENEANET, Jocelyne LEBAYLE CHAZAREIX
    Source familiale : Maurice SPECK, Henri SPECK. Jean-Pascal Speck, et tous mes cousins !
    "Circuit de découverte du Patrimoine Angevillois" de Victor Benz (Janvier 2016)

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

sosa Michel SPECK, Cultivateur 1771-1834 sosa Anne GRIMLER 1762-1821 sosa Matthias LOUDIG 1776-1811/ sosa Jeanne KREISER ?1775-1811/ sosa Jean HOFFMANN, Tisserand 1789-1865 sosa Marguerite FRIEDRICH 1787-1867 sosa Hubert NOEL, Menuisier 1797-1862 sosa Suzanne WONNER 1798-1876
|
8
 |
9
 |
10
 |
11
 |
12
 |
13
 |
14
 |
15



 


 


 


| | | |
sosa Jean Baptiste SPECK, Maréchal-ferrant. Forgeron 1806-1881 sosa Anne LOUDIG 1810-1873 sosa Jean HOFFMANN, Charron 1831-1910 sosa Suzanne NOEL 1829-1859
|
4
 |
5
 |
6
 |
7



 


| |
sosa Jacques SPECK, Maréchal-ferrant. Forgeron. Soldat de Napoléon III 1842-1908 sosa Marie HOFFMANN 1855-1921
|
2
 |
3



|
Emile SPECK 1885-1974