Message to visitors

close

Celui qui oublie ses racines, perd une partie de son âme. [Talir] 

Plus je cherche, plus je trouve alors le voile se lève petit à petit.


La généalogie se partage :Ces données sont en libre consultation, si vous les copiez, merci de me citer en source.


Vous désiré l'édition détaillée d'un patronyme ? me contacter, par courriel. Je vous l'envoi (faible participation).

 

 

 Family Book




 Bienvenue

Sommaire


 Préambule
 Mon arbre sur 4 générations
 L'acte le plus ancien
 Ou ont vécu mes ancêtres
 Nantes et la Bretagne
 Les Hibernois à Nantes
 Le coin bar
 Curiosités
 Enigme : qui peut me la résoudre ?
 Proverbes
 Pour conclure
 

  • Préambule
  •  J'éffectué mes recherches à partir de documents de famille depuis les années 1960 et maintenant aux archives

  • Mon arbre sur 4 générations
  •  Arbre_2.jpg

     Sommaire

  • L'acte le plus ancien
  • Taupier Guyonne
    Sosa 6593 à Nantes le 14 Aout 1439

    Taupier_6593b_15390814.jpg



     Sommaire

  • Ou ont vécu mes ancêtres
  •  Toute ma généalogie repose principalement en Bretagne, à quelques exceptions près.
     La carte ci dessous visualise la répartition géographique de mes ancêtres au26 10 2014.
     
     

     Sommaire

  • Nantes et la Bretagne
  •   Naoned (Nantes) capitale de la Bretagne en 936, grâce à un des premiers ducs Alain, jusqu'à Anne de Bretagne.
      Le blason des ducs de Bretagne est d'hermines plein.
     Sa devise "Potius mori quam foedari","Plutôt mourir qu'être souillé".
      Le drapeau :
    A la partie supérieure, un champ d'hermines plein qui rappelle le souvenir des Rois et des Ducs de Bretagne.
    Le reste du drapeau est formé de neuf bandes horizontales, cinq noires et quatres blanches alternées qui symbolisent les neuf évêchés.
    Les noirs figurent les diocèces de langue françaises : Dol, Nantes, Rennes, Saint-Malo et Saint Brieux;
    Les blanches les diocèces de langue bretonne : Trégor, Léon, Cornouaille et Vannes.
      C'est le seul pavillon du monde qui ne porte pas de couleur.
      La coutume veut que le drapeau Breton soit porté à bout de bras, au-dessus de la tête.
      Les sept Saints fondateurs de la Bretagne : Corentin, Pol-Aurélien, Tugdual, Patern, Brieg, Malo et Samson.
      Les trois frères : Gwénolé, Jacut, et Gwenneg
      La duchesse Anne par son mariage avec Charles VIII en 1491 et Louis XII en 1499 assura l’union de la Bretagne à la France.
      1919 Renouvellement du traité d'Union du 13 08 1532.
      C’est sûr, historiquement la Loire Atlantique et sa capitale nantaise font bel et bien partie de la Bretagne.
    Le découpage administratif actuel date de 1941. Le décret de l’époque, allant à l’encontre de l’histoire a séparé ce département de la Bretagne.


     Sommaire

  • Les Hibernois à Nantes
  •  Les Hibernois :
    IVe siècle av. J.-C. : L’Irlande est évoquée chez les auteurs grecs sous le nom d’Ierna ou d’Hibernie.
    L'Hibernie, Hibernia, était le nom que les Romains donnaient à l'Irlande.
    Au Moyen Age, Irlande et Espagne portent indistinctement les noms de Ibérie ou Hibernie ce qui incite à des confusions permanentes.
    L'ibérie vient du nom du peuple Ibère, tandis que L'Hibérie est un nom purement romain.Le nom de l'Irlande vient du nom de la déesse Eriu
     St Efflam. Pardon le 6 novembre.
    Prince d’Hibernie (Irlande), marié à sainte Enora, saint Efflam ne consomma pas le mariage avec sa femme et prit la mer pour venir en Armorique en compagnie de quelques disciples. Débarqué sur la Lige de Grève, près de Plestin une baie porte son nom), il y planta une croix avant d’aider le roi Arthur à triompher d’un dragon qu’il obligea à se noyer dans la mer. Pour désaltérer le roi, il fit jaillir une source, à laquelle on peut encore s’abreuver à Toul-Efflam.
    Il bâtit son ermitage non loin de là. Sa femme l’ayant rejoint pour vivre la même vie que lui, la légende dit qu’ils moururent exactement au même moment.
    La ressemblance entre les noms Efflam et flamme est à l’origine du motif des invocations : on prie ce saint pour obtenir la guérison des brûlures, des tumeurs inflammatoires, des phlegmons, panaris et furoncles, des membres luxés. On apporte en offrande des poignées de pointes et de clous qu’on dépose sans compter au pied de la statue, dans sa chapelle de Kervignac
     
    Jacques II est le 3e fils du roi Charles Ier et de la reine, née Henriette de France, fille d'Henri IV de France.Il est aussi le cousin germain du roi de France Louis XIV.
    Il se convertit au catholicisme (à une date non connue),
    Les grands seigneurs se tournent alors vers sa fille Marie et son époux Guillaume d'Orange, chef des armées hollandaises. Ceux-ci débarquent en 1688, à Torbay, entraînant la fuite de Jacques II, sans combat, le 11 décembre 1688 puis sa déposition formelle le mois suivant.
    il trouve asile en France, avec une importante colonie de soldats jacobites (le nom vient du sien), installés à Nantes, d’où ils préparent les tentatives de reconquête de 1692, 1707, 1711 et 1746.
    Ses fidèles amis de la dynastie marchande des Irlandais de Nantes, menée par Antoine Walsh, père et fils, prirent le relais et jouèrent un rôle central dans l'expansion coloniale du XVIIIe siècle aux Antilles.
    Jacques II meurt le 16 septembre 1701 au château de Saint-Germain-en-Laye.
    Son corps est inhumé en l'église paroissiale de Saint-Germain-en-Laye.
    Les Irlandais de Nantes (Hibernois dans les premiers actes religieux trouvés à Nantes) constituent une communauté très bien intégrée de réfugiés politiques jacobites qui ont fui les violences des révolutions anglaises du xviie siècle.
    Cette communauté a ensuite essaimé sur l'île de Saint-Domingue et dans les ports de Bordeaux et La Rochelle.
    Les familles Walsh, White et Geraldin ont émigré en France dès le milieu du xviie siècle,(1701-1800) après les combats de la "grande rebellion de 1641" contre les colons irlandais et écossais.
    Ils accueillent leurs concitoyens irlandais à la suite des conflits ayant suivi la glorieuse révolution anglaise de 1688.
    En Irlande, ces émigrés en France seront appelés les oies sauvages par leurs détracteurs.
    La communauté des irlandais expatriés est aussi très présente à Bordeaux, où dès 1715 elle a développé un important commerce de boeuf salé avec l'Irlande, qui permet d'approvisionner les équipages marchands et les colonies.
    Le boeuf salé fait concurrence avec le poisson salé venu de Terre-Neuve.
    Antoine Walsh, le plus grand négociant du port de Nantes au xviiie siècle, sera en 1748 le fondateur de la Société d'Angola.(le 07 09 1748)
    • La famille O'Gorman possédait des intérêts considérables à l'île de Saint-Domingue.
    • Les armateurs Butler, dont le nom a été francisé en Bouteiller, étaient des importateurs important à Nantes
    Agnès O'Shiell, fille de Luc O'Shiell devenu l'un des plus riches négociants de Nantes.
    • À La Rochelle, Denis Mac Carthy était un négociant important.
    • A Saint-Domingue, Jean Stapleton détenait des plantations, complémentaires de son activité de négociant du commerce triangulaire.
    • Victor Martin O'Gorman fut élu député de Saint-Domingue. La famille O'Gorman, installée à Saint-Domingue depuis plusieurs générations, détenait au Cul-de-sac deux plantations.
    liens vers les Hibernois


     Sommaire

  • Le coin bar
  •  
      Blabla sur les bizarreries à Nantes et les environs
     

  • Curiosités
  •  
      Curiosités rencontrées dans les actes de Nantes et les environs
     

  • Enigme : qui peut me la résoudre ?
  •  Blason_2.jpg  Je recherche des informations sur ce blason.
    comment se lit-il ?
    A qui il appartient ?
      Merci de votre aide

     Sommaire

  • Proverbes
  •  Si tu ne sais pas ou tu vas, regarde d'ou tu viens (Africain)
     Qui veux voir fleurir ses branches, honore ses racines (Africain)
     Suit toujours le chemin même si il tourne. (Arabe)
     La vie a son aube comme le jour, et comme le jour aussi elle a son déclin ...(Pêcheur Tagal)
     Les gens sont vivant lorsque l'on se rappel d'eux.

     Sommaire

  • Pour conclure
  •  J'ai essayé de retracer le parcours de mes ancêtres. Une manière de rendre hommage à toutes ces femmes et tous ces hommes à qui je suis redevable de la vie. Ce travail je le dédie à mes petits enfants et aux Nantais qui s'y trouvent.

     Sommaire

     Nombre de visiteur :  


    Index