Seigneur Lissalain (de)

  • Décédé vers 23 décembre 1559 - Manoir de Buhen

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

 Notes

Notes individuelles

Notes N.B.

"Etienne de Rosmadec, conseiller au parlement des Grands Jours de Bretagne en 1540" B.Yeurc'h (POTIER de COURCY, 2000)

"seigneur de Lisallain, de Mesneuf, la Ville-Solon, docteur ès-droit, + à la fin décembre 1559" B.Yeurc'h (RAISON du CLEUZIOU, 1904)

"Etienne de Rosmadec, s. de Lizallain et de Mesneuf, sénéchal de Ploërmel, conseiller aux Grands Jours (1540)" B.Yeurc'h (SAULNIER, 1991)

conseiller au Parlement des Grands Jours de Bretagne (1540-1553), conseiller au Parlement de Bretagne (1554-1559)


Bulletins et mémoires - Société d'émulation des Côtes-du-Nord - 1904

Yves de Rosmadec survécut à son frère cadet Etienne,seigneur de Lissallain et de Mesneuf. Celui-ci, docteur auxdroits, était conseiller, maître des requêtes au Parlement deBretagne, il avait épousé damoiselle Geneviève du Hallay. Ilsemble avoir résidé plus particulièrement à Rennes où l'attachaientles devoirs de sa charge, et à Mesneuf, en la paroissede Saint-Didier, à cinq ou six lieues de Rennes sur la routede Vitré. Le souvenir du manoir paternel devait hanter sonesprit ; il y mourut dans les derniers jours de décembre 1559ou les premiers du mois de janvier suivant (1). De son mariage,il avait eu plusieurs enfants : Guillaume, l'aîné, Gilles, François,Jean, une fillle, Radegonde qui épousa Thébaud deBoisgelin et peut-être aussi une autre fille nommée Claude.Geneviève du Hallay partagea la tutelle de ses enfants avecson beau-frère, Yves de Rosmadec, et lorsque celui-ci mourutvers 1568, son neveu Guillaume, comme héritier principal etnoble, devint propriétaire de Buhen.

(2) « Je donne mon âme à Dieu et luy suplye très humblement d'icellevouloir accepter ainsy que j'ay ma totalle fiance et qu'il plaise à lBulletin et mémoires de la Société archéologique du département d'Ille-et-Vilaine - 1909

N° 10, rue Le Bastard à Rennes : . Après avoir appartenu à Jean Gabarouet, puisà sa soeur Jeanne,' femme du sieur Chastel de la Rouaudaye,il fut vendu par celle-ci le 6 juillet 1547 (Costardet Huau, notaires à Rennes), à Etienne de Rosmadec deMesneuf, conseiller au Parlement des Grands Jours. Safille le porta à Thébaud du Boisgeslin, qui le vendit pour22.000 livres, en 1643, à Michel Chapel de Poree,avocat au Parlement8. Il passa ensuite par alliance àJean-Jacques de Renouard, comte de Villayers, conseillerau Parlement.


Bulletin archéologique de l'Association bretonne - 1877 (10)

Le Parlement de Bretagne fut créé «à l'instar decelui de Paris », par un édit de Henri II, daté de Fontainebleau,au mois de mars 1553 (V. S.). Jusque-là,et depuis les ducs, la Bretagne n'avait eu qu'un Parlementtransitoire et ambulant, qui ne tenait audiencequ'une fois l'an, pendant le mois de septembre et lescinq premiers jours du mois d'octobre. Ce Parlement,qu'on nommales GrandsJours, ne jugeait les affairesciviles que sauf appel au Parlement de Paris ; lesaffaires criminelles étaient jugées en appel par unecour spéciale, nommée le Conseil de Bretagne. LeRoi lui-même proclamait qu'une grosse affaire en Bretagnedevait durer « la vie du père et celle de ses enfants

si une cause dure un an aux autres Parlements,ajoutait-il, elle a pu avoir cours de douze ansaudit Parlement de Bretagne, n'étant en chacun anle Parlement séant qu'un mois cinq jours, commedit est (1). »

(i) Les vieux registres du Parlement contiennent, à ce sujet, un arrêtdu25 septembre 1555. —« Me Michel Perrin, envoyé quérir, a faitentrée à la cour, et son serment pris de dire vérité et interrogé , s'ils'estoit ce jour transporté au logis de M- Etienne de Rosmadec, arépondu qu'ouy,et oultre s'il luy avoit offert argent, a confessé luy avoirfait offre d'une pièce d'or, et que c'éioit parce qu'il n'avoit trouvégibier ny aultre chose , pour lui présenter, et qu'il avoit esté meu àce faire, parce qu'il y a unze ans que son procès est pendant à la cour,et qu'à présent est la quatrième séance que le dit Rosmadec est chargé de son procès , et qu'il estoit tellement ennuyé de faire poursuite ,qu'il n'espéroit jamais en voir l'issue. Et s'estant retiré, sur ce délibéré,la cour a envoyé appeler le dit Perrin , et attendu la libre confessionet la qualité dudit Perrin , vieil et caduc, luy a ordonné etenjoint mestre dans ce jour, au greffe, l'angelot qu'il a confesséavoir présenté audit M- Estienne de Rosmadec, pour estre baillé auxpauvres de Saint-Yves.


Comptes-rendus, procès-verbaux, mémoires... g Association bretonne, Archéologie, Agriculture - 1910 (4)

Sénécham de Ploërmel

Alain de Boislève, sénéchal, en 1513.

Etienne de Rosmadec-Gourlot," sénéchal, en 1541.

Jean Rogier, s-r du Creivy, sénéchal, en 1561,1580.


Revue de Bretagne et de Vendée - 1879

M. Louis Galles a publiéen 1871, dans les mémoires de la Société polymathique du Morbihan,l'état de la maison de Louis V de Rohan, en 1542, peu après la mort desa femme Marguerite de Laval, et le nombre des officiers entretenusatleint le chiffre de soixanle-dix. Le premier est Etienne de Rosmadec,docteur ès-droils, président de la chambre des comptes deMonseigneur;

Notes concernant l'union

Par contrat

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

      Étienne RUFFLAY (du), Seigneur Buhen (de) - Plourhan †1420/ ? ?
   |
14
 |
15
   


   |
  Raoul LE MESCOUAL Marie RUFFLAY (du), Dame Buhen (de) - Plourhan †1492/
 |
6
 |
7
 


 |
Christophe ROSMADEC (de), Seigneur Buhen (de) - Plourhan †1513/ Françoise LE MESCOUAL, Dame héritière Buhen (de) - Plourhan
|
2
 |
3



|
Étienne ROSMADEC (de), Seigneur Lissalain (de) †ca 1559