Union(s) et enfant(s)

     Notes

    Notes individuelles

    Bulletins et mémoires - Société d'émulation des Côtes-du-Nord - 1904

    En 1479, Yvon Mescoual comparaît à la monstre pour PLOURHAN, représentant Marie du Ruflay dont la fortune est estimée quarante livres. En 1481, une réformation des fouages de la paroisse de Plourhanindique Marie du Ruflay comme propriétaire de Buhen.Elle mourut à un âge très avancé, après avoir vu se succédersur le trône les cinq ducs héritiers de Montfort, Cettelongue existence qui avait débuté au milieu des troubles dela révolte de Penthièvre, se terminait après avoir épuisé la duréed'une dynastie princière, au moment où la France prenait prétextedes mêmes droits de Penthièvre pour mettre la main surle duché et se" donnait comme reine la dernière duchesse.Le testament de Marie du Ruflay, dame de Buhen,' futpublié par la cour ecclésiastique de Saint-Brieuc au mois demars 1492. Elle laissait comme héritiers ses fils, Alain, Sr deBuhen, et son frère Etienne Le Mescoual, elle constituait unlegs au bénéfice de Jean, fils d'Etienne, pour le tenir àl'école. Dans l'acte de publication figure Christophe de Rosmadec,mais la mutilation de cette pièce, qui a servi à recouvrirle rentier de Buhen, ne permet pas de reconnaître quellequalité ce seigneur avait pour y paraître.


    A VERIFIER :

    Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790, Loire-Inférieure: archives civiles

    B 1146 - — Paroisse de Pleyben. — Aveux etdénombrements d'héritages nobles et roturiers, de rentes,de terres, de droits réels et honorifiques tenus noblement,dans le ressort du siège royal de Châteaulin, déclarations de diverses tenues par Jean fils de Raoul de Mescoual (1443)

      Photos & documents

    {{ media.title }}

    {{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
    {{ media.date_translated }}

     Aperçu de l'arbre