• Born 4 March 1188 - Palencia, Espagne
  • Deceased 27 November 1252 - Melun, France,aged 64 years old
  • Princesse de Castille

 Parents

 
  • Roi de Castille
  •  Spouses and children

     Notes

    Individual Note

    Elle est inhumée dans l'abbaye de Maubuisson de Saint-Ouen-l'Aumone, Val-d'Oise, France.
    Blanche de Castille, (née le 4 mars 1188 à Palencia, Castille - morte le 27 novembre 1252 à Melun), reine de France, est la fille d'Alphonse VIII de Castille et d'Aliénor d'Angleterre, elle-même filled'Aliénor d'Aquitaine et d'Henri II Plantagenêt : elle est donc la nièce du Roi Jean sans Terre. Comme prévu dans le traité du Goulet signé entre les rois de France et d'Angleterre cette même année, elle est mariée à Port-Mort en 1200 au futur Louis VIII, fils de Philippe-Auguste.
    Biographie
    Elle a été choisie parmi ses soeurs par sa grand-mère Aliénor d'Aquitaine âgée alors de 80 ans, qui juge son caractère comme correspondant le mieux à une reine de France.
    Elle donne au Roi douze enfants dont des jumeaux. Elle donne naissance de nombreux fils ce qui contraste avec les grandes inquiétudes en manque d'héritier mâle des règnes précédents de Louis VII et Philippe Auguste ce qui, couplé avec son esprit et sa grande piété en font une reine très appréciée. Cinq de ces enfants seulement atteignent l'âge adulte, quatre meurent durant l'adolescence et les autres en bas âge.
    Régente de France à la suite de la mort de Louis VIII en 1226, elle doit faire face à de fortes contestations mais triomphe des ligues formées contre elle et le pouvoir royal. En 1229, elle permet notamment le traité de Meaux-Paris qui met fin au conflit albigeois.
    Parallèlement, elle relaie l'oeuvre réformatrice de Bernard de Clairvaux (†1153) et fonde les abbayes de Royaumont (1228), de Maubuisson (1236) et du Lys (1244).
    Elle gouverne également la France alors que son fils saint Louis est parti aux croisades.
    Aussi célèbre par sa beauté que par sa sagesse, on raconte qu'elle inspire une vive passion à Thibaut de Champagne, qui la seconde dans sa politique et la chante dans ses vers.
    Elle installe en 1251 dans l'Abbaye de Juilly un orphelinat pour les enfants de chevaliers morts en croisade.
    Retirée à Melun vers la fin de sa vie, elle y meurt en 1252.

      Photos and archival records

    {{ media.title }}

    {{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
    {{ media.date_translated }}