Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Cet arbre puise ses racinesà Allouagne et ses villages alentours, il est uncondensé familial, social et culturel de cette régiondes Hauts de France à travers les siècles.

Je remercie les"Généanautes" qui font figurer leur arbre sur ce siteque je considère comme un lieu d'échange et departage. Je remercie particulèrement (par ordrealphabétique) Brigitte, Marc, Maurice, PierreHenri...

Merci de me signaler mes erreurs ou omissions parce qu'il y ena...


(Louis François Joseph mort pour la France)


  • Né le 27 septembre 1891 (dimanche) - Allouagne, 62023, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais, France
  • Décédé le 25 septembre 1916 (lundi) - Friaucourt, 80364, Somme, Picardie, France-ferme Le Prietz (Somme).,à l'âge de 24 ans
  • Mineur

A participé à la Grande Guerre, mort le 25/09/1916

Que s'est-il passé ce jour là ?
Domicile lors de la mobilisation : Allouagne (62)

 Parents

  • François TIPRET, né le 20 juin 1866 (mercredi) - Allouagne, 62023, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais, France, décédé le 11 mai 1892 (mercredi) - Allouagne, 62023, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais, France à l'âge de 25 ans,
    Mineur

    Marié le 27 décembre 1890 (samedi), Allouagne, 62023, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais, France, avec
  • Céline Marie Rose JOLY, née le 20 septembre 1865 (mercredi) - Allouagne, 62023, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais, France, décédée le 27 octobre 1891 (mardi) - Allouagne, 62023, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais, France à l'âge de 26 ans

 Notes

Notes individuelles

Décès

TIPRET Louis François Joseph est né le dimanche 27.09.1891 à Allouagne. Fils de François et de feue JOLY Céline. Il est mineur.

Classe 1914, matricule 1005 de Béthune, 11497 au corps. 1m65, cheveux bruns, yeux marrons.

Il est incorporé le 09.10.1913 à la 2ème Cie du 43ème RI, muté le 11.01.1914 à la 2ème Cie du 84ème RI, muté au 1er RI le 05.02.1915, muté le 16.03.1915 à la 2ème Cie du 110ème RI et muté au 127ème RI le 10.04.1916. Il est passé dans la réserve de l’armée d’active le 01.10.1915. Il est blessé le 05.09.1914.

Il est tué à l’ennemi le jeudi 25.09.1916 au secteur de la ferme Le Prietz (Somme).

Le 1er RI est caserné à Cambrai Colonel Lamotte. Du 21 au 2308 il avance sur Charleroi et participe à la retraite et les 28 et 29.09 il participe à la bataille de Guise. Du 05au 13.09 bataille de la marne et du 15 au 20.09 c’est la course à la mer (Soupir, côte 10=. 09.011915 bataille d’Argonne, à la Harazée et au fortin de Beauséjour.

Le 127ème RI Colonel DE RIOLS en garnison à Valenciennes. Du .03.08 au 10.08 il est Hannapes dans les Ardennes en couverture. Du 10 au 15.08 il est à Dinant. Du 16 au 24.08 il combat à Charleroi et il retraite. Le 25, il combat à Marienbourg, (le soldat FREMAUX avec sa mitrailleuse arrête l’ennemi, il parvient à se dégager et rejoint son régiment avec sa mitrailleuse deux jours plus tard, il reçoit la médaille militaire et fera toute la campagne comme sergent). Il participe à la bataille de Guise et retraie jusqu’au 05.09. Du 06.09 au 12.09 bataille de la Marne et poursuite à partir du 13.09 jusque Reims. A partir du 18.09 bataille de tranchées à Berry au Bac. Du 08.11 au 30.11 région de Chavonne, soupir. Repos du 01 au 16.12.14. A partir du 17.12 région de Champagne (Cuperly, La Chappe) combat de Beauséjour. Du 19 au 23 position de Mesnil les Herlus. Du 28.03 aux 28.10.15 combats dans la région de la Woëvre, bois de Parfondrupt, bois de Pareid, secteurs du Luxembourg, Pontavert, Villiers Franqueux.

Le 84ème RI Colonel Benoit est en garnison à Avesnes sur Helpe, Le Quesnoy et Landrecies. Mobilisé le 02.08.14 part à Hirson et Charleville où il garde les ponts de la Meuse du 07 au 13.08.14. Du 14 au 23.08 il se bat à Dinant, Namur et Charleroi. Du 24 au 31.08 il retraite, il participe à la bataille de Guise permettant de ralentir la marche allemande. Le 02.09 le 2ème bataillon ralentit les Allemands permettant au régiment de traverser la Marne. Du 07.09 au 12.09 il se bat à Eternay, Montmirail, repasse la Marne à Dormans, il arrive le 12 à Reims. Du 14 au 18.09 bataille aux forts de Brimont et de Fresnes et à Courcelles et Saint Bric. Il est en repos jusqu’au 04.10.14. Du 05 au 01.12.14 il reste dans le secteur du Soupir. Embarqué à Fère en Tardenois le 17.12, il cantonne à Wargemoulin. Ensuite il relève le 7ème RI à Beauséjour où il va livrer des combats incessants jusqu’au 13.03.1915. Jusque fin mars, il est en repos à Montcey. Le 03.04.15, il arrive dans la Woêvre vers Châtillon les Côtes, Ville en Woëvre et Hennemont. Le 16.04, il attaque au bois de Pareils. Le 19.04, il est dans le secteur de Berry au Bac et restera jusqu’au 12.12.15 pour son départ vers l’orient. Pendant ses six mois la routine s’installe, combats, relèves, bivouac et son lot de sang et de misères.

Le 110ème RI est en garnison à Dunkerque, Colonel BUFFET Le 07.08, il part pour Hirson et du 08.08 au 15.08, il s’avance vers les Ardennes. Du 15 au 23.08, il est en Belgique, Dinant, Namur, combat à Sommières, Anhaye. Du 2308 au 05.09, c’est la retraite de la Marne, il se défend avec énergie tout en reculant pas à pas. Il passe l’Aisne le 01.09 à Pontavert, le 03.09 la Marne à Damery. Du 06 au 09.14, il participe à la bataille de la Marne et du 10 au 14.09, il poursuit l’ennemi par Igny le jard, Verneuil, Montigny, Sacy pour arriver dans les faubourgs de Reims et d’Epernay. A partir du 16.09, la guerre de positions commence sur les hauteurs de Craonne. Du 11 au 30.11, il au bois de la Miette et le Choléra. Il cantonne à Fismes le 09.12 et le 18.12, il part pour Cuperly, Somme Suippe et Somme Tourbe et restera dans ce secteur jusqu’au 05.03.15. Cela étant, il part dans la région de Laval, Wargemoulin. Le 28.03, il embarque à Fère Champenoise pour Bar le Duc dans le secteur de Verdun. Le 12 et 13.07, il combat aux Eparges, à la tranchée de Calonne jusqu’au 13.05. Du 14.05 au 20.08, il reste dans le secteur de la miette eu du Choléra. En septembre, il est employé à des travaux de fortifications au bois Blanc et à la ferme du Choléra. En octobre, secteur de Sapigneul, novembre, secteur de Pontavert jusqu’au 20.02.16. Le 21.02.16, il est appelé en urgence à Verdun pour défendre Cumières et Douaumont où il combat jusqu’au 02.03. IL part en repos sur Souville. Il est transféré sur La Marne en secteur plus calme jusqu’au 24.07.16. Et en Août, il est dans la Somme.

 Sources

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

    François Joseph Joly ou JOLLY 1803-1882 Césarine Marie Joseph BOURDON 1808-1865 Pierre Joseph BOUCHEZ Marie Rose Cécile FUSILLIER
  |
12
 |
13
 |
14
 |
15
  


 


  | |
XX XX Matilde Marie Joseph TIPRET †1888 Louis François Joseph JOLY 1831-1883 Stéphanie Eugénie BOUCHEZ 1832-1892
|
4
 |
5
 |
6
 |
7



 


| |
François TIPRET 1866-1892 Céline Marie Rose JOLY 1865-1891
|
2
 |
3



|
Louis François Joseph TIPRET 1891-1916