Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Cet arbre décrit la généalogie d'une desnombreuses branches des "Levêque" deSaint-Mars-d'Égrenne, dans le Sud-Ouest de l'Orne.


Clément Félix Marie LEVÊQUE
Clément Félix Marie LEVÊQUE
Sosa :16
Docteur en droit , 104e Régiment d'Infanterie (1900 - 16 mars 1917), 117e Régiment d'Infanterie (16 mars 1917 - 10 novembre 1921)

  • Né le 3 novembre 1880 - Saint-Mars-d'Égrenne, 61421, Orne, Normandie, France
  • Décédé le 29 octobre 1947 - Deauville, 14220, Calvados, Normandie, France,à l'âge de 66 ans
  • Inhumé le 3 novembre 1947 - Villers-Bocage, 14752, Calvados, Normandie, France
  • Docteur en droit, Notaire, Président de la Chambre des Notaires du Calvados
8 médias disponibles 8 médias disponibles

 Parents

 Union(s), enfant(s), petits-enfants et arrière-petits-enfants

 Fratrie

 Relations

(afficher)

 Événements


 Notes

Notes individuelles

Clément Félix Marie LEVÊQUE, docteur en droit, notaire, président de la chambre des notaires du Calvados, né à Saint-Mars-d’Égrenne le 3 novembre 1880, à 10 heures du matin. Nous pouvons toujours voir, à Aubichon, un carnet lui ayant appartenu et contenant quelques dessins de jeunesse. Ci-contre, à gauche, Clément Levêque quelques années avant son mariage.

Reçu premier au concours d'entrée aux Arts et Métiers, à Paris, il ne s’y rendit cependant jamais, Félix Levêque ayant refusé que son fils pût étudier hors de Normandie.

Il alla effectuer son service militaire à Argentan en 1900. Il dut rejoindre primitivement le 32ème régiment d’infanterie, puisqu’une photographie retrouvée à Aubichon le représente dans l’uniforme de ce régiment (dont le capitaine, mort pour la France en 1916, fut inhumé au carré militaire de Flers) avec des amis (ci-contre), au deuxième rang, deuxième en partant de la gauche. L’homme qui se trouve directement à sa gauche porte l’insigne du 104ème régiment d’infanterie, régiment qu’avait rejoint en 1902 son frère cadet Henri Auguste. Le conseil de révision l’exempta en 1901 pour une « lésion cardiaque ». Clément rejoignit malgré ce le 104ème régiment d’infanterie. Mais, le 9 septembre 1914, le même conseil lui fit intégrer le service auxiliaire. Il fut rappelé à l’acticité le 31 mars 1915. Le 16 mars 1917, il passa au 117ème régiment d’infanterie. Pendant la Grande Guerre, il passa notamment au 129ème régiment d’infanterie. Démobilisé le 24 février 1919, il fut envoyé au Mans, où il résidait au 17 rue Saint-Jacques. Le 10 novembre 1921, il rejoignit la subdivision de Caen, étant allé s’établir à Villers-Bocage. Sans affectation le 15 novembre 1926, il quitta définitivement l’armée le 10 novembre 1929.

Clément Levêque fonda son étude notariale en 1914, à Villers-Bocage (Calvados).

Il épousa le 9 juillet 1914 Jeanne Marie Legrain, née le 24 août 1891 à Barenton, décédée à Caen le 2 novembre 1983, fille d’Eugène Ernest Alfred Legrain (1856-1935), ingénieur des Ponts et Chaussées, et de Célestine Marie Noël (1860-1957).

Voici un article publié dans L’Ouest-éclair :

« Jeudi avait lieu le mariage de M. Cément Levêque, notaire à Villers-Bocage, avec Mlle Legrain, fille de notre sympathique chef de section de l’Ouest-État, à Flers. Les nouveaux époux ont eu l’honneur d’être unis par M. Sabine, maire de Flers, qui leur a adressé de délicates et charmantes paroles. À l’église Saint-Jean, où avait lieu la cérémonie religieuse, M. l’abbé Vaugeois fit une touchante allocution. Une partie musicale a été soutenue avec un réel talent : Mlle Sabine chanta le Domine Adjutor Meus ; Mlle Madeleine Gilles se tenait au grand orgue, des amis de Mlle Legrain donnèrent en chœur Hyménée, de M. de la Tombelle, avec solo de Mlle Sabine. M. Priguet, le talentueux professeur de violon, exécuta Gravatine, de Graz. Nous adressons aux jeunes époux tous nos vœux de bonheur. »

Jusqu’à cette époque, Clément Levêque exerçait à Granville.

La famille Legrain, originaire de la Manche, est connue à Ger depuis le début du XVIIème siècle. De condition modeste, elle s’éleva au début du XIXème siècle.

Clément mourut à Deauville le 29 octobre 1947, rue Victor Hugo. Jeanne Levêque mourut le 2 novembre 1983 à Caen, en sa demeure, promenade de Sévigné.

 Sources

  • Personne: Famille - Histoire de la famille LEVÊQUE et de ses alliances au pays de Saint-Mars - Charles Levêque
  • Union, décès: Famille

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

sosa Siméon Julien LEVÊQUE 1788-1863 sosa Marie Françoise POTTIER 1790-1843 sosa Michel DURAND 1795-1872 sosa Julienne LAUNAY 1790-1871 sosa Jean-Baptiste Pierre RUNGETTE, Soldat de l'Empire 1788-1878 sosa Anne PEROUIN 1787-1852 sosa Jean-Baptiste JÉHAN 1796- sosa Adélaïde Julienne Madeleine ESNAULT 1802-1885
|
8
 |
9
 |
10
 |
11
 |
12
 |
13
 |
14
 |
15



 


 


 


| | | |
sosa Jean-Baptiste LEVÊQUE 1820-1870 sosa Marie Julienne DURAND 1824-1871 sosa Jean-Baptiste RUNGETTE 1815-1894 sosa Augustine Éléonore JÉHAN 1831-1916
|
4
 |
5
 |
6
 |
7



 


| |
sosa Félix Arsène Henri LEVÊQUE 1851-1919 sosa Marie Augustine RUNGETTE 1855-1923
|
2
 |
3



|
sosa Clément Félix Marie LEVÊQUE, Docteur en droit 1880-1947