Chronique familiale




>> Retour vers l'arbre
Sommaire

 1 - L'arbre généalogique de Dominique et Michel LUET

 1.1 - Présentation de l'arbre

Comme toujours, la première approche généalogique se déclanche avec des motivations diverses :

  • curiosité, regret de n'avoir pas posé suffisamment de questions aux aïeux pendant que cela était encore possible,
  • désir de trouver ses racines....

La première vague de travaux, c'est Dominique qui l'a entreprise; et, à l'époque, il s'agissait de prendre son baton de pèlerin et d'aller dans les mairies consulter l'état-civil... Heureusement nos ancêtres ne bougeaient pas beaucoup !

Seconde vague à partir de 2008 : création de l'arbre sur Généanet. Michel est rentré en scène, la retraite lui donnait du temps...

En conjuguant la "technicité" informatique de l'un et la "curiosité" de l'autre, nous sommes allés bien loin. Il faut dire que, depuis la mise en ligne des archives départementales et le développement de la communauté "généanet", tout s'est accéléré...

 1.1.1 - Périmètre de l'arbre

Nous avons dépassé le stade des ancêtres "directs", les Sosas, pour y ajouter des collatéraux qu'il pouvait être intéressant de signaler, et travaillé parfois sur les "familles", car il nous semblait important de voir combien, dans nos villages, elles se sont liées par de nombreux mariages.

Nous avons greffé sur l'arbre

  • les ascendances de nos épouses, bien entendu
  • la parentèle des cousins
  • les ascendances de certains de nos beaux-frères, belles-soeurs et belles-filles, dans la mesure où ils/elles n'avaient pas d'arbre spécifique.

Le goût de l'Histoire de Michel l'a amené à développer des familles ou époques particulières dans lesquelles certains de nos ancêtres étaient impliqués : par exemple, les Normands de Sicile ou les familles des Croisés
Ou encore à ajouter telle ou telle "personnalité" non sosa proche parente d'un sosa (la présence ou non du petit rond vert permet maintenant de bien les distinguer...)

Enfin il faut noter un point particulier : notre patronyme étant peu répandu, nous avons essayé de recenser tous les individus que nous pouvions trouver portant le nom de LUET ou de LUETTE (les deux écritures se retrouvant parfois dans la même famille... ou sur un même acte)

N.B. : une bonne partie de l'ascendance de Marie-Hélène THOMAS, épouse de Michel a été reprise. L'arbre
le plus complet la concernant est le suivant : http://gw.geneanet.org/leboiteux1 .

 1.1.2 - Famille de la Manche

Jusqu'aux environs de 1600, notre famille est originaire exclusivement de la Manche. Et leur stabilité dans une même petite région pendant des décennies est remarquable.
Nous trouvons deux cercles principaux :

  • les ascendants paternels : Région sud de Saint-Lô - cliquer [ici]
    (Quibou, Saint-Romphaire, Saint martin et Saint-Ebremond de Bonfossé, La Mancellière-sur-Vire, Notre-Dame de Cenilly, Gourfaleur....)
  • les ascendants maternels : autour de Valognes - cliquer [ici]
    (Brix, Tollevast, Sottevast, Néhou, Rauville-la-Bigot, Saint-Martin-le-Gréard, Crosville-sur-Douves, Saussemesnil, Bricquebec, Négreville....)

Les métiers représentés sont divers, mais beaucoup de cultivateurs, meuniers, journaliers...
Quant aux patronymes abondammant représentés, en plus des LUET, citons les : DUPONT, EQUILBEC, HELIE, LARSONNEUR, LEBOURGUIGNON,LEREBOURG, LEGRAND, LEVASLOT, LEVAUFRE...

Nous avons eu la chance, avant même la mise en ligne des AD, qu'existent le Cercle Généalogique de la Manche et le site "gena50com", qui avaient tellement travaillé pour notre profit. Qu'ils en soient remerciés !

Un regret : l'impossibilité de remonter plus loin la lignée SCELLES (de notre mère), pour cause de détérioration des archives de Doville.

 1.1.3 - Famille au-delà de 1600

Nous pensions être arrivés à ce qui nous paraissait le "maximum" avec la famille SIMON, aux alentours de 1600. Et puis... découverte de mariages avec les LELIEVRE, qui eux-mêmes se sont liés aux de MONS.
Avec eux s'est ouverte une grande porte sur le passé...Leur "noblesse" a permis que des traces soient retrouvées. Et, comme beaucoup de passionnés, nous sommes vite passés d'une noblesse régionale à des familles plus illustres ... et des temps bien anciens...

Se pose bien évidemment le problème de la véracité, de la légitimité des informations. Vaste sujet quand plus on remonte dans le temps, moins on est "sûr" de ce que l'on note.
Alors...? Que doit-on faire ? Il faut, je pense :

  • ne pas se cramponner à n'importe quelle piste qui nous emménerait toujours plus loin.
  • faire preuve de discernement.
  • se fier aux historiens, à ceux qui ont travaillé le sujet. Les encyclopédies, les livres numérisés, les sites spécialisés nous donnent beaucoup d'éléments. Et les "grands" généalogistes nous aident par le travail qu'ils ont déjà accompli.
  • comparer les informations de toutes ces sources, et noter les divergences entre elles (ce qui a été fait systématiquement en notes" lorque j'en ai rencontré).
  • se dire que tout cela "ne nous apporte rien", sinon de magnifiques moments d'évasion; et que, comme le dit "nefertiti" ces lignées "méritent d'apparaitre, ne serait-ce que pour nous aider à nous replonger dans nos livres d'Histoire!"

Il est bien entendu impossible de signaler toutes les Familles représentées sur l'arbre. Nous y trouvons des empereurs, des pharaons, des rois, des ducs, des comtes, des seigneurs, des saints ... Pour en avoir une idée, il suffit de faire, sur la page d'accueil, "autres recherches", puis "titres/domaines", puis "par titre".

N.B. Comme élément de réflexion sur la légitimité de ces lignées, en particulier les plus lointaines, mentionnons l'intéressant exemple que l'on trouve sur GeneaGil
Il cite un texte de Christian Settipani publié dans H et G en 1985( à propos d'une relation entre Constance de Provence et Ramsès II). On peut le lire en entier; j'en donne la conclusion :
"Mais, et nous insistons encore une fois, on ne saurait fonder aucune certitude, même présomptive, sur les éléments d'appréciation à notre disposition.
Ce que nous proposons, c'est une indication de ce que pourrait être une chaine généalogique reliant l'Europe occidentale actuelle aux pharaons d'Egypte. Surtout nous voudrions par ce travail indiquer que de pareilles filiations, même si elles devaient se révéler inexactes ou rester incertaines, ne sont pas à priori absurdes comme on a tendance à le croire lorsqu'on méconnait le domaine de l'Antiquité et les progrès
qui ont été faits en généalogie."

Alors, pourquoi ne pas les noter... avec réserve... et quel plaisir pour des généalogistes "amateurs".

 1.1.4 - Cousins célèbres

A coté des "personnalités" qui posssèdent une fiche sur un arbre, Généanet parle des "cousins célèbres", en fait des personnes connues qui ont, avec nous, des ancêtres communs.... Grâce à des généalogistes comme Eric Bernard, entre autres, j'ai pu retrouver un certain nombre de mes "cousins"... évidemment bien lointains. Bien sûr, c'est "pour le fun", et aucune de ces liaisons n'a été vérifiée ; je les espère sérieuses; mais pourquoi mettre en doute systématiquement ?
Voilà donc, avec réserves, un florilège, sans ordre particulier, classé seulement par "source", c'est-à-dire par ancêtre partagé. Il en existe bien entendu beaucoup plus...Et tout cela montre que nous sommes nombreux à descendre de grands hommes.

Pour les retrouver, c'est tout simple : :
- aller sur la souche de l'arbre ou la page d'accueil
- pour la nouvelle présentation : amener le curseur sur "Nom ou Sosa", et cliquer, dans le cartouche qui apparait, sur "Autres recherches".
- ou, pour l'ancienne, cliquer à gauche de l'écran sur "Autres recherches
- puis cliquer sur "Titre/Domaine"
- et enfin demander "cousins célébres" ou "cousins celébres (avant 1900), et bien sûr, valider.........

 1.2 - Etude sur les LUET

1) Origines possibles du patronyme

Longtemps nous avons pensé que le patronyme venait de "loup", "leu". L'origine qui nous parait la plus
intéressante est celle-ci, tirée de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert :
"LUETS, s.m.pl. (Jurisprudence) : devoir de luets, terme usité en Bretagne pour exprimer une redevance
d'un boisseau de seigle dûe sur chacune terre & sur chacun ménager tenant feu & fumée & labourant
terre en la paroisse : il en est fait mention dans le recueil des arrêts des chambres de Bretagne
du 26 octobre 1361, & du 20 mai 1564".
Un site nous dit :"sens incertain, peut-être une agglutination de 'l'Huet'..."
A noter que certains évoquent des dérivations de l'ancien français : Luet = oeil (dans l'Ouest);
on retrouve la même idée dans le Béarn : lucarne.

2) Essai de statistiques

Un site nous a donné des statistiques établis à partir de regroupement de données. Cela donne un ordre
d'idées... Entre 1891 et 1990, naissance de 293 LUET dont 94 dans la Manche, 49 dans le Calvados,
44 dans le Maine-et-Loire, 33 dans la Mayenne, 28 en Loire-Atlantique et 10 en Ille-et-Vilaine.
Le nombre de porteurs estimés du patronyme au moment de la recherche était de 372 personnes,
ce qui n'en fait pas un patronyme répandu....

3) Etude sur les LUET retrouvés

Nous avons commencé une recherche sur toutes les personnes, portant notre nom, que nous pourrions
retrouver
- soit sur des arbres de généalogistes ayant travaillé ce patronyme (en particulier sur Généanet)
- soit dans des livres numérisés ou des archives accessibles dans les Collections Généanet ou généalogie.com .

Tout d'abord les patronymes étudiésIl nous est vite apparu que plusieurs pouvaient être regardés de près :

- Un groupe de LUET et LUETTE.... En effet suivant les lieux, les actes, les périodes... l'orthographe
variait, parfois au sein d'une même famille ! Il est plus que probable que le patronyme a été écrit
"à l'oreille"... Il ne faut pas oublier que les gens ne savaient pas forcément écrire et que,
lorsque le curé leur demandait leur nom, ils pouvaient répondre : luet ou luette (en prononçant le T);
il écrivait donc LUETTE.....
Sur l'arbre, à fin mars 2012, on trouve 648 LUET et 94 LUETTE....

- un autre groupe de "de LUET" : Parfois seulement appelés ainsi, parfois prenant le nom d'une de leur
propriété (ainsi les LUET, seigneurs de La Pilorgerie , devenus LUET de La PILORGERIE) - ou, à l'inverse
des personnes propriétaires d'un lieu appelé Luet (ainsi les BOYROT, seigneurs de Luet,
devenus les BOYROT de LUET)......Nous y reviendrons plus bas.

- un cas à part..... des "de LUETZ", écrit parfois "LUET"...., Seigneurs d'Aramon et de Valabrègue.

Départements où ont été repérés les LUET et LUETTE

- Bien entendu la MANCHE : c'est là notre berceau familial ... et il n'y a pas lieu de s'appesantir.

- Il existe un gros noyau de LUET en CHARENTE-MARITIME, et , à part quelques isolés, tous situés dans l'Ile
de RE....Nous avons recensé une centaine d'actes, donc un nombre de personnes beaucoup plus
important, puisque ces actes sont en général "filiatifs" c'est à dire qu'ils nous donnent
le nom des parents...Nous avons ainsi eu la possibilité de créer des "familles",
et cela est intéressant.

- Nous avons ensuite une région située sur les 'frontières' de l'ILLE-et-VILAINE, de la LOIRE-ATLANTIQUE
et du MAINE-et-LOIRE (Chateaubriant, Pouancé, Villepôt, Soudan, Rougé, Lalleu, Ste-Colombe, Coesmes,
Martigné-Ferchaud, Armaillé, Noyal-sur-Brutz.... Enormément d'actes concernant des LUET et des LUETTE,
surtout pour les communes que nous avons soulignées .... Malheureusement, par exemple pour Martigné,
actes non filiatifs.......

- Les BOUCHES-du-RHONE nous ont délivré des éléments intéressants, grâce à des
recherches faites par des généalogistes qui ont dépouillé des archives notariales et qui ont retrouvé sur
la région de Marseille des LUET, certains appelés LUET-BISCONTIN (ou BESCONTIN).....

- Autre ensemble : AIN, JURA, SAONE-et-LOIRE et RHONE ; La proximité géographique des départements fait
penser qu'il faut les relier.... AIN : 11 mariages filiatifs - JURA : 4 actes - RHONE : 13 mariages sur
Lyon, non filiatifs....

- Le MORBIHAN nous délivre aussi son petit lot de LUET, en particulier sur Bignan et St-Jean-Brévelay.

- D'autres départements sont signalés, mais pour des chiffres peu importants d'actes : Allier, Ardennes,
Côte-d'Or, Landes, Nord, Paris, Deux-Sèvres, Seine-et Marne, Vienne et .... en BELGIQUE...

Cas particuliers

- Les LUET de La PILORGERIE (sur Chateaubriant 44)

Ce sont des LUET ou LUETTE, seigneurs de La Pilorgerie, qui ont ajouté le nom de leur propriété à leur nom
propre... Voici ce qu'en dit le "Dictionnaire historique et hiéraldique de la Noblesse Française
(Mailhol et Dayré) : "Originaire de Bretagne, cette famille s'est fixée dans le Maine avec James LUET,
chevalier anglais, établi à Blandouet vers 1380. Elle a fourni un lieutenant-général en 1595, un gentilhomme
de la Chambre en 1609, .... un sénéchal en 1680, un capitaine du régiment de Laval,
blessé en 1747..." L'Armorial général de France de 1696 donne d'ailleurs celui du sénéchal : Louis LUET.....
Quant au Capitaine, il figure sur notre arbre : il s'agit de Michel, Jean....
Nous avons trace en 1667, d'un Jean LUETTE, recteur de St-Louis de Rome, oncle de René LUETTE, seigneur de
La Pilorgerie....D'après le Dictionnaire cité, il n'existe plus que la branche "de La Pilorgerie"....

- les BOYROT de LUET (Allier 03 et Cher 18)

Un certain Jacques BOYROT, ou BOIROT, était propriétaire du domaine du LUET, sur la paroisse de Marmagne,
dans le Cher .... et a ajouté de LUET à son patronyme.... Voir notre arbre.

- les LUET ou LUETZ, seigneurs d'Aramon et Valabrège

On pourra les retrouver sur l'arbre (et un certain nombre d'explications historiques sont signalées sur les
fiches des individus). Ils figurent sur l'arbre parce qu'ils sont parfois appelés LUET.

Les plus anciensLe plus ancien "de LUET" retrouvé est un certain Adam de LUET : 1189 (Inventaire des sceaux de Normandie)
On trouve aussi dans l'Yonne un Robert de LUET, curé de Lorris (1393) et un Bochard de LUET (1413), curé de
Houssoy..... à Paris, une Marie du LUET, vers 1324..... en Cote-d'Or, un Huguenin de LUET,
seigneur de Massay.... un prévôt de Chateauneuf, dans le Loiret en 1409........

DiversNous avons retrouvé aussi le nom de 2 LUET ayant participé à la geurre d'indépendance américaine
en 1778-1783 :
- Bertrand LUET, matelot, originaire de St Jean-de-Luz
- Daniel LUET, matelot, originaire de l'ile de Ré
dans l'escadre du Comte de Grasse.....

Egalement des LUET ayant obtenu des autorisations de résidence dans les pays du Levant entre 1680 et 1729.....

Et encore des LUET partis de France et ayant débarqué à New-York entre 1919 et 1924....

Dans le Journal "La Presse", deux entrefilets amusants :
- 31/10/1888 : on parle d'un Emile LUET, faisant partie de la bande "Catusse", arrété à Londres avec un
certain Raoult Leblond.
- 31/1/1898 : "Claude LUET, ouvrier en fauteuils, agé de 35 ans, demeurant à Paris rue du Faubourg St Denis,
n° 71, a été témoin d'état-civil le 1/2/1841 pour la naissance du Président Félix Faure ,né avant-hier,
(père Jean-Marie, fabricant de fauteuils, même adresse, et mère Rose Marie Unissard).

Lieux portant le nom de LUET

- à Marmagne (Cher), il existe un château du LUET : le Général de Gaulle y fut reçu le 20/11/1949 par le
propriétaire d'alors, le Colonel Boissonnet,à l'occasion du lancement du RPF dans le département.
- Martin Bouygues est propriétaire d'un autre Château du LUET, a Vannes-sur-Cosson, dans le Loiret.
- à Mornant (69) il existe un hameau du LUET, qui comporte un ensemble mégalithique - à Vert-St-Denis
une butte du LUET - à Béville-le-Comte (28)un hameau du Moulin du LUET, une rue LUET, une rue Bas LUET,
une rue Bois blanc le LUET... - à Montgeron (91) un chemin du Dessus du LUET, et un autre du dessous
du LUET - à Autainville (41) un hameau Le LUET..... etc

 1.3 - Dates de règne des Rois de France

987-996 : Hugues Capet
996-1031 : Robert le Pieux, roi
1031-1060 : Henri I, roi
1060-1108 : Philippe I, roi
1096-1099 : 1ère Croisade
1108-1137 : Louis VI le Gros, roi
1137-1180 : Louis VI le Jeune, roi
1147-1148 : 2ème croisade
1180-1223 : Philippe II Auguste, roi
1189-1192 : 3ème croisade
1202-1205 : 4ème croisade
1212-1219 : 5ème croisade
1223-1226 : Louis VIII le Lion, roi
1226-1270 : Louis IX (St Louis) ,roi
1228-1229 : 6ème croisade
1250-1254 : captivité de St Louis
1270-1285 : Philippe III le Hardi, roi
1285-1314 : Philippe IV le Bel, roi
1291 : fin des Etats latins en Orient
1314-1316 : Louis X le Hutin, roi
1316-1322 : Philippe V le Long, roi
1322-1328 : Charles IV le Bel, roi
1328-1350 : Philippe VI, roi
1350-1364 : Jean II le Bon, roi
1364-1380 : Charles V le Sage, roi
1380-1422 : Charles VI le Fol, roi
1422-1461 : Charles VII le Victorieux , roi
1461-1483 : Louis XI, roi
1483-1498 : Charles VIII, roi
1498-1515 : Louis XII, roi
1515-1547 : François I, roi1547-1559 : Henri II, roi
1559-1560 : François II, roi
1560-1574 : Charles IX, roi
1572 : massacre de la Saint-Barthélémi (le 24/8)
1574-1589 : Henri III, roi
1589 : Assassinat d'Henri III
1589 -1610 : Henri IV, roi
1589-1590 : Révoltes populaires en Normandie puis en Bretagne contre la hausse de la fiscalité
1598 : Edit de Nantes
1600 : Mariage d'Henry IV et Marie de Médicis
1610 : Assassinat d'Henri IV
1610-1643 : Louis XIII, roi
1639 : révolte des va-nu-pieds en Sud Manche : http://www.wikimanche.fr/index.php?title=R%C3%A9volte_des_va-nu-pieds
1643 : mort de Louis XIII ; Avènement de Louis XIV sous le régence d'Anne d'Autriche.
1651 : Louis XIV déclaré majeur; fin de la Régence.
1682 : La Cour s'installe à Versailles
1685 : révocation de l'Edit de Nantes
1693-1694 : mauvaise récolte, famine, grave crise économique, grande misère
1709 : hiver rigoureux, grande famine, révoltes
1715 : mort de Louis XIV
1715-1774 : Louis XV, roi, sous le Régence de Philippe d'Orléans
1723 : fin de la Régence; proclamation de la majorité de Louis XV
1774 : Louis XVI, roi

1790 : Le 4 mars, création du département de la Manche, en application de la Loi du 22 décembre 1789,
à partir d'une partie de la province de Normandie et de la généralité de Caen.
Chef-lieu d'abord à Coutances, puis à Saint-Lô en 1796.

 1.4 - Quelques définitions

  • Chevalier Banneret
    Le banneret est un chevalier ayant droit de porter une bannière, c'est-à-dire de commander plusieurs
    chevaliers. C'est un titre de noblesse tombé en quasi-désuétude.
    Les chevaliers bannerets apparaissent sous Philippe-Auguste. Ils disparurent avec la création des compagnies
    d'ordonnance sous Charles VII.
    À l'époque moderne, le titre de banneret a été intégré à la hiérarchie nobiliaire. Il se situe entre
    chevalier et baron.

 1.5 - Lieux d'origine de nos ancêtres "manchots":

"LA MANCHE"

Histoire de la Manche :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_Manche
http://histoiredelamanche.free.fr/

Sur le département :
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9partement_de_la_Manche
http://www.wikimanche.fr/index.php?title=Accueil


1.5.1 - BAUD 56150

http://fr.wikipedia.org/wiki/Baud
http://www.genealogie.com/carte-postale/carte-postale-BAUD-56150-Morbihan-56-liste-69184-0.html


1.5.2 - BRICQUEBEC 50260

Canton de BricquebecArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 4255 - En 2002 : 4360 "Bricquebêtais"

1895, amputée de L’Étang-Bertrand et du Grand-Hameau (devenu Rocheville).

Commune chef-lieu de canton pendant la Révolution française. District de Valognes.

Bricquebec relevait en 1789 du diocèse de Coutances, du doyenné des Pieux, du baillage de Valognes,
de l’élection de Valognes et du quart-bouillon de Bricquebec.
De 1686 à 1791, la commune a dépendu (au moins théoriquement) du notariat de Bricquebec.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bricquebec
http://catholique-coutances.cef.fr/communautes/bricquebec/
http://www.lhostellerie-bricquebec.com/
http://www.carte-france.info/ville-50260-bricquebec/
http://www.fromages.org/fdn/fdn_bricquebec.html
http://www.wikimanche.fr/index.php?title=Bricquebec


1.5.3 - BRICQUEVILLE-LA-BLOUETTE 50200

Canton de CoutancesArrondissement de Coutances

Nombre d’habitants en 1831 : 577 - En 2002 : 540 "Bricquevillais"

Ne pas confondre avec Bricqueville (Calvados, canton de Trévières).

Bricqueville-la-Blouette relevait en 1789 du diocèse de Coutances, du doyenné de la Chrétienté, du baillage
de Coutances, de l’élection de Coutances et du quart-bouillon de Coutances.

De 1686 à 1791, la commune a dépendu (au moins théoriquement) du notariat de Coutances.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bricqueville-la-Blouette
http://bricqueville-la-blouette.la-commune.com/


1.5.4 - BRIX 50820

Canton de ValognesArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 3088 - En 2002 : 1928

L'x ne se prononce pas. A cédé, en 1929, une partie de son territoire pour la création de Saint-Joseph.

Rattachée au canton de Sauxemesnil pendant la période révolutionnaire.

Brix relevait en 1789 du diocèse de Coutances, du doyenné des Pieux, du baillage de Valognes, de l’élection
de Valognes et du quart-bouillon de Cherbourg.

De 1686 à 1791, la commune a dépendu (au moins théoriquement) du notariat de Brix.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Brix
http://www.carte-france.info/ville-50700-brix/


1.5.5 - CAMETOURS 50570

Canton de Cerisy-la-SalleArrondissement de Coutances

Nombre d’habitants en 1831 : 1264 - En 2002 : 377 "Cametourais"

L's ne se prononce pas.

Cametours relevait en 1789 du diocèse de Coutances, du doyenné de Cenilly, du baillage de Coutances, de
l’élection de Coutances et du quart-bouillon de Coutances.

De 1686 à 1791, la commune a dépendu (au moins théoriquement) du notariat de Cerisy-la-Salle.

http://www.cc-cerisylasalle.fr/specific/formats/format.jsp?id=135
http://www.mairie.biz/mairie-cametours-50570.html


1.5.6 - CONDE-SUR-VIRE 50890

Canton de Torigni-sur-VireArrondissement de Saint-Lô

Nombre d’habitants en 1831 : 2164 - En 2002 : 1984 "Condéens"

Nom adopté pendant la Révolution française : Ile-sur-Vire. Cependant Condé n’avait rien à voir avec les
Princes de la Maison de Bourbon. Le nom de Condé, situé au confluent des rivières la Vire et les Nonains,
a été formé à partir du mot celtique « condate » qui a précisément, le sens de confluent.

De 1686 à 1791, la commune a dépendu (au moins théoriquement) du notariat de Torigni.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cond%C3%A9-sur-Vire
http://www.conde-sur-vire.com/
http://www.ot-torigni.fr/html/activites-loisirs.php
http://www.etab.ac-caen.fr/albert-camus/conde.htm


1.5.7 - CROSVILLE-sur-DOUVE

Nous intéresse par nos Sosa "Boutet de Crosville" "de Crosville"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Crosville-sur-Douve
http://pagesperso-orange.fr/st-sauv/page/svte/svte9.htm
http://www.cotentin-tourisme.com/cotentin-tourisme-chateau-de-crosville-sur-douve.html
http://jeanine.gardye.free.fr/Crosville.htm
http://www.salesien.com/temoins/chateau.htm


1.5.8 - GOURFALEUR 50750

Canton de CanisyArrondissement de Saint-Lô

Nombre d’habitants en 1831 : 655 - En 2002 : 432 "Gourfaleurais"

Passim, Gourphalleur

http://www.wikimanche.fr/index.php?title=Gourfaleur
http://village-ville.fr/gourfaleur.html
http://www.lescommunes.fr/50750/Gourfaleur/carte.html


1.5.9 - GRAND-CHAMP 56390

Nombre d'Habitants en 1999 : 6734 "Grégamistes"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand-Champ
http://www.grandchamp.fr/
http://fr.topic-topos.com/grand-champ
http://www.infobretagne.com/grand-champ.htm


1.5.10 - GRIMOUVILLE

Canton de Montmartin-sur-MerArrondissement de Coutances

Ancienne paroisse rattachée en l’an III à Regnéville.La « ville » de Grimoaldus > Grimoult, nom de personne de type germanique qu’on retrouve dans le
Plessis-Grimoult (Calvados). Le patronyme Grimoult demeure attesté dans la Manche (fichier Lechanteur).

Grimouville relevait en 1789 du diocèse de Coutances, du doyenné de Cérences, du baillage de Coutances,
de l’élection de Coutances et du quart-bouillon de Coutances.

Elle fusionne entre 1795 et 1800 avec Regnéville-sur-Mer en même temps qu'Urville-près-la-Mer.

Voir Regnéville-sur-Mer


1.5.11 - HARDINVAST 50690

Canton de Cherbourg-Octeville sud ouestArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 610 - En 2002 : 805 "Hardinvastais"Prononciation: Hardinvâ. Parfois confusion entre Martinvast et Hardinvast. "Hartinvast".

Rattachée au canton de Martinvast pendant la période révolutionnaire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hardinvast
http://hardinvast.free.fr/histoires.html


1.5.12 - LANDEVANT 56690

http://fr.wikipedia.org/wiki/Landevant
http://city.zorgloob.com/?ville=20966&lib=LANDEVANT
http://fr.topic-topos.com/search-landevant
http://www.infobretagne.com/landevant.htm


1.5.13 - LOCMARIA-GRAND-CHAMP 56390

http://fr.wikipedia.org/wiki/Locmaria-Grand-Champ
http://www.infobretagne.com/locmaria-grand-champ.htm
http://fr.topic-topos.com/locmaria-grand-champ


1.5.14 - LOCQUELTAS 56390

http://fr.wikipedia.org/wiki/Locqueltas
http://www.locqueltas.fr/
http://www.infobretagne.com/locqueltas.htm
http://fr.topic-topos.com/search-locqueltas


1.5.15 - LA MANCELLIERE-SUR-VIRE 50860

Canton de CanisyArrondissement de Saint-Lô

Nombre d’habitants en 1831 : 526

Le déterminatif date de 1893.

http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Mancelli%C3%A8re-sur-Vire
http://www.wikimanche.fr/index.php?title=La_Mancelli%C3%A8re-sur-Vire


1.5.16 - MARTINVAST 50690

Canton de Cherbourg-Octeville sud ouestArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 753 - En 2002 : 1116 " Martinvastais"

Prononciation : Martinvâ. Parfois confusion avec Hardinvast.

Commune chef-lieu de canton pendant la Révolution française. District de Cherbourg.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Martinvast
http://www.notrefamille.com/50690-martinvast/cartes-postales-1900-59936-ville-village.html
http://www.photodefleur.fr/diapo%20martinvaast.htm
http://www.mondes-normands.caen.fr/France/patrimoine_architectural/normandie/Cotentin/octeville/Martinvast/index.htm


1.5.17 - LE MESNIL-AU-VAL 50110

Canton de TourlavilleArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 626 - En 2002 : 553 "Mesnillais"

Prononciation : Méni. Mesnil-Auvair, Auvard, au Var, Auval...

Rattachée au canton de Digosville pendant la période révolutionnaire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Mesnil-au-Val


1.5.18 - LE MESNIL-HERMAN 50860

Canton de CanisyArrondissement de Saint-Lô

Nombre d’habitants en 1831 : 248 - En 2002 : 123 "Mesnilhermannais".

Prononciation : Méni

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Mesnil-Herman
http://villes-de-france.fr/le-mesnil-herman.html


1.5.19 - LE MESNIL-OPAC

Canton de Tessy-sur-VireArrondissement de Saint-Lô

Nombre d’habitants en 1831 : 386. en 2002 : 215 "Opaciens".

Prononciation : Méni. Passim, Mesnil-au-Parc, Aupart, au-Part.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Mesnil-Opac
http://villes-de-france.fr/le-mesnil-opac.html


1.5.20 - LE MESNIL-RAOULT

Canton de Tessy-sur-VireArrondissement de Saint-Lô

Nombre d’habitants en 1831 : 393 - En 2002 : 320 "Mesnilrodiens".

Prononciation : Mêniro.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Mesnil-Raoult


1.5.21 - MONTAIGU-LA-BRISETTE 50700

Canton de ValognesArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 1108 - En 2002 : 428 "Montaiguais".

Le déterminatif date, officiellement, de 1956. Le château de la Brisette est sur Saint-Germain-de-Tounebut.
Montaigu au Boscage (1604).

Rattachée au canton d’Englesqueville-Lestre pendant la période révolutionnaire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Montaigu-la-Brisette
http://www.otbv.fr/tourisme-cotentin-curiosites-montaigu.html


1.5.22 - MONTCHATON 50660

Canton de Montmartin-sur-MerArrondissement de Coutances

Nombre d’habitants en 1831 : 816 - En 2002 : 334 "Montchatonnais".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Montchaton
http://www.carte-france.info/ville-50660-montchaton
http://city.zorgloob.com/?ville=18161&lib=MONTCHATON
http://www.otcm.fr/fr/index.php?page=montchaton


1.5.23 - MONTMARTIN-SUR-MER 50590

Canton de Montmartin-sur-MerArrondissement de Coutances

Nombre d’habitants en 1831 : 1470 - En 2002 : 1093 "Montmartinais".

Accrue de Hautteville-sur-Mer de l'an III à 1836.

Commune chef-lieu de canton pendant la Révolution française. District de Coutances

http://fr.wikipedia.org/wiki/Montmartin-sur-Mer
http://city.zorgloob.com/?ville=18170&lib=MONTMARTIN%20SUR%20MER
http://www.otcm.fr/fr/index.php?page=montmartin
http://tresordesregions.mgm.fr/Mdir.php?p=cant.php&region=25&cl=MontmartinsurMer


1.5.24 - NEGREVILLE 50260

Canton de BricquebecArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 1217 -En 2002 : 734 "Négrevillais"

Esnegreville (XIVe siècle)

http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9greville

Voir Saint-Joseph


1.5.25 - NEHOU 50390

Canton de Saint-Sauveur-le-VicomteArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 2626 - En 2002 : 440 "Néhouais".

1899, scission de Néhou entre Saint-Jacques-de-Néhou et Saint-Georges-de-Néhou, qui reprend en 1903
le nom de Néhou. Neauhou (XIVe siècle).
Les habitants de Saint-Jacques de Néhou s'appellent des "Mourotais".

http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9hou
http://pagesperso-orange.fr/st-sauv/page/canton/closcot/chatnehou.htm
http://pagesperso-orange.fr/st-sauv/page/canton/cnues/nehou.htm
http://www.quid.fr/communes.html?mode=detail&id=5539


1.5.26 - NOTRE-DAME-DE-CENILLY 50210

Canton de Cerisy-la-SalleArrondissement de Coutances

Nombre d’habitants en 1831 : 1988 - En 2002 : 690 "Cenillais".

Passim : Cenilly, Notre-Dame-de-Semilly (lapsus assez fréquent au XVIIIe siècle).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Notre-Dame-de-Cenilly
http://www.geneawiki.com/index.php/50378_-_Notre-Dame-de-Cenilly


1.5.27 - "ORGLANDES"

http://pagesperso-orange.fr/st-sauv/page/canton/cnues/orglandes.htm


1.5.28 - PLAUDREN 56420

En 1999 : 1448 "Plaudrinois"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Plaudren
http://www.infobretagne.com/plaudren.htm
http://city.zorgloob.com/?ville=21025&lib=PLAUDREN
http://www.landes-de-lanvaux.com/plaudren.php


1.5.29 - QUETTREVILLE-SUR-SIENNE 50660

Canton de Montmartin-sur-MerArrondissement de Coutances

Nombre d’habitants en 1831 : 1846 - En 2002 : 1239 "Quettrevillais".

Le déterminatif date de 1926. Passim, Cretteville-près-la-Mer.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Quettreville-sur-Sienne
http://www.mairie-quettreville.fr/


1.5.30 - QUIBOU 50750

Canton de CanisyArrondissement de Saint-Lô

Semble représenter le composé verbal « chie bouc » de sens scatologique, de même qu’il existe Pisseleu
(Somme).
Le hameau de la Quibouquière à Saint-Pierre-de-Coutances dérive sans doute de la famille « de Quibouc »,
attesté au Moyen Age dans la région de Coutances.

Nombre d’habitants en 1831 : 2057Nombre d’habitants en 2002 : 838 "Quibois"

Quibou relevait en 1789 du diocèse de Coutances, du doyenné de Saint-Lô, du baillage de Saint-Lô,
de l’élection de Saint-Lô et du quart-bouillon de Saint-Lô.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Quibou
http://city.zorgloob.com/?ville=18237&plan=carte


1.5.31 - RAUVILLE-LA-BIGOT 50260

Canton de BricquebecArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 940 - En 2002 : 860 "Rauvillais"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rauville-la-bigot
http://village-ville.fr/rauville-la-bigot.html


1.5.32 - REGNEVILLE-SUR-MER 50590

Canton de Montmartin-sur-MerArrondissement de Coutances

La « ville » de Ragenharius > Regnier, nom de personne de type germanique, demeuré bien connu
comme nom de famille.
An III, augmentée de Grimouville et d'Urville-sur-Mer. Le déterminatif date de 1956.

Nombre d’habitants en 1831 : 1825Nombre d’habitants en 2002 : 807 "Régnevillais"

Regnéville relevait en 1789 du diocèse de Coutances, du doyenné de Cérences, du baillage de Coutances,
de l’élection de Coutances et du quart-bouillon de Coutances.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Regneville-sur-Mer
http://www.geneawiki.com/index.php/50429_-_Regn%C3%A9ville-sur-Mer
http://www.otcm.fr/fr/index.php?page=regneville
http://city.zorgloob.com/?ville=18246&lib=REGNEVILLE%20SUR%20MER
http://www.quai-des-blues.com/regne/site.htm
http://www.notrefamille.com/50590-regneville-sur-mer/cartes-postales-1900-62034-ville-village.html
http://www.wikimanche.fr/index.php?title=Ch%C3%A2teau_m%C3%A9di%C3%A9val_de_Regn%C3%A9ville-sur-Mer


1.5.33 - SAUXEMESNIL 50700

Canton de ValognesArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 2011 - En 2002 : 915 "Sauxemesnilais"

L'x se prononce ss.

Commune chef-lieu de canton pendant la Révolution française. District de Valognes.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saussemesnil
http://village-ville.fr/saussemesnil.html


1.5.34 - SOTTEVAST 50260

Canton de BricquebecArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 1104 - En 2002 : 1196 "Sottevastais

Rattachée au canton de Sauxemesnil pendant la période révolutionnaire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sottevast
http://village-ville.fr/sottevast.html


1.5.35 - SOULLES 50860

Canton de CanisyArrondissement de Saint-Lô

Nom emprunté à celui de la rivière, le Soulles, qui traverse ce village. Cet hydronyme est formé avec
le thème sol qu’on retrouve dans la Seulles, cours d’eau du Calvados (Sola 1180) ;
dans la Suhl, rivière d’Allemagne (Sulaha 1016) et en composition dans la Souleuvre, rivière du Calvados,
affluent de la Vire (Salopera, Solobria 1150).
Le thème sol a pour variante le thème sal, également présent dans de nombreux noms de rivière européens ;
aux applications rapportées par Dauzat, Deslandes et Rostaing, on peut ajouter, dans la Manche,
la Saudre, affluent de la Douve, qui comme la Sauldre (Cher) représente un primitif Salara.

Nombre d’habitants en 1831 : 1132Nombre d’habitants en 2002 : 402

Soulles relevait en 1789 du diocèse de Coutances, du doyenné de Cenilly, du baillage de Coutances,
de l’élection de Saint-Lô et du quart-bouillon de Cenilly.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Soulles
http://village-ville.fr/soulles.html
http://projetbabel.org/fluvial/rica_soulles-riviere.htm


1.5.36 - SAINT-DENIS-LE-GAST 50450

Canton de GavrayArrondissement de Coutances

Nombre d’habitants en 1831 : 1859 - En 2002 : 488

Prononciation : Le-Gâ. An III, augmentée d'Orbeville. Fusionne avec Grimesnil en 1973,
retour à l'autonomie en 1984.

Commune chef-lieu de canton pendant la Révolution française. District de Coutances.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Denis-le-Gast


1.5.37 - SAINT-EBREMOND-DE-BONFOSSE 50750

Canton de CanisyArrondissement de Saint-Lô

Nombre d’habitants en 1831 : 892 - En 1999 : 650

Nom officiel : Saint-Ebremond-de-B., et non Saint-Ebremont-de-B. (1961).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Ebremond-de-Bonfosse


1.5.38 - SAINT-LO 50000

Canton de Saint-LôArrondissement de Saint-Lô

Nombre d’habitants en 1831 : 8421 - En 2002 : 20090 "Saint-Lois"

1963, augmentée de Saint-Thomas-de-Saint-Lô ; 1964, de Sainte-Croix-de-Saint-Lô.

Nom adopté pendant la Révolution française : Le Rocher-de-la-Liberté ou Rocher-la-Liberté. On avait appelé
la ville Lô pendant quelques jours en supprimant le mot Saint ; mais ce mot ne parut pas plus
agréable que ceux de Cloud, Roch, Ouen et elle fut définitivement nommée Rocher-de-la-Liberté.
L’abbé Bernard se trompe en écrivant que Saint-Lô prit le nom de Rocher-de-la-Liberté en 1792.
En effet, les délibérations de la municipalité permettent d’avancer que le changement s’est opéré
entre le 30 pluviôse an II, où figure encore la dénomination de Saint-Lô, et le 2 ventôse an II,
où apparaît celle de Rocher-de-la-Liberté.
Dès le 8 ventôse an III l’administration du district de Saint-Lô renonçait au nom révolutionnaire
de son chef-lieu qui retrouva son nom antérieur.

Commune chef-lieu de canton pendant la Révolution française. District de Saint-Lô.

Chef-lieu d’arrondissement créé en l’an VIII

Chef lieu du département depuis l’an IV

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-L%C3%B4


1.5.39 - SAINT-MARTIN-DE-BONFOSSE 50860

Canton de CanisyArrondissement de Saint-Lô

Nombre d’habitants en 1831 : 766 - En 2002 : 500 "Saint-Martinais"

1832, accrue de Saint-Sauveur-de-Bonfossé.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Martin-de-Bonfoss%C3%A9


1.5.40 - SAINT-MARTIN-LE-GREARD 50690

Canton de Cherbourg-Octeville sud ouestArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 314 - En 2002 : 264 "Saint-Martinais"

Saint-Martin-de-Guerart (1322), Saint-Martin-le Girart (1480) ; passim : Saint-Martin-le-Pauvre,
Saint-Martin-des-Buissons (1645).

Rattachée au canton de Martinvast pendant la période révolutionnaire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Martin-le-Greard


1.5.41 - SAINT-PIERRE-D'ARTHEGLISE 50270

Canton de BarnevilleArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 389 - En 2002 : 128 "Saint-Pierrais"

Passim, Arthéglise

Rattachée au canton de Bricquebec pendant la période révolutionnaire.

Nom adopté pendant la Révolution française : Pierre-d’Arthéglise.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Pierre-d%27Artheglise
http://stpierredartheglise.free.fr/


1.5.42 - SAINT-ROMPHAIRE 50860

Canton de CanisyArrondissement de Saint-Lô

Nombre d’habitants en 1831 : 897 - En 2002 : 595 "Saint Romphairais"

Nom adopté pendant la Révolution française : Bel-Air. Ce nom a-t-il un rapport avec les enfants de Saint-Lô,
mis en nourrice dans les communes rurales environnantes, pour y trouver un air plus pur
que dans la ville même ?Bel-Air fut aussi le nom que reçut Saint-Sauveur-de-Carrouges (Orne).

Rattachée au canton de Tessy-sur-Vire pendant la période révolutionnaire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Romphaire
http://village-ville.fr/st-romphaire.html

http://picasaweb.google.fr/micluet/SaintRomphaire?authkey=ty7cIL9joi0#


1.5.43 - SAINT-SAMSON-DE-BONFOSSE 50750

Canton de CanisyArrondissement de Saint-Lô

Nombre d’habitants en 1831 : 633 - En 2002 : 727 "Saint-Samsonnais"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Samson-de-Bonfosse


1.5.44 - "TAMERVILLE" 50700
Canton de Valognes
Arrondissement de Cherbourg

Nombre d'habitants en 1831 : 1363 - En 2002 : 577.


1.5.45 - TEURTHEVILLE-HAGUE 50690

Canton d'Équeurdreville-HainnevilleArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 1187 - En 2002 : 746 "Teurthevillais"

Turquetheville (1218), Turquetheville-en-la-Hague (1560)

Rattachée au canton de Martinvast pendant la période révolutionnaire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Teurtheville-Hague


1.5.46 - TOLLEVAST 50820

Canton de Cherbourg-Octeville sud ouestArrondissement de Cherbourg

Nombre d’habitants en 1831 : 855 - En 2002 : 1160 "Tollevastais"

Prononciation : Tolvâ.

Rattachée au canton de Martinvast pendant la période révolutionnaire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tollevast
http://village-ville.fr/tollevast.html
http://www.art-roman.net/tollevast/tollevast.htm


1.5.47 - TOURVILLE-SUR-SIENNE 50200=

Canton de Saint-Malo-de-la-LandeArrondissement de Coutances

Nombre d’habitants en 1831 : 1026 - En 2002 : 589 "Tourvillais"

Le déterminatif date de 1950.

Rattachée au canton de Blainville pendant la période révolutionnaire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tourville-sur-Sienne


1.5.48 - TROISGOTS 50420

Canton de Tessy-sur-VireArrondissement de Saint-Lô

Nombre d’habitants en 1831 : 599 - En 2002 : 302 "Trégois"

Tregots, Tregoz (jusqu'à la fin du XVIIIe siècle). La forme actuelle est un hypercorrectisme
qui apparait dès le XVIIe siècle.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Troisgots
http://village-ville.fr/troisgots.html


1.5.49 - URVILLE-SUR-MERCanton de Montmartin-sur-Mer

Arrondissement de CoutancesLes "Urvillais"Ancienne paroisse rattachée en l’an III à Regnéville-sur-Mer ; passim, Urville-sur-la-Sienne,
Urville-proche-Coutances, Urville-le-Chamoine.

Urville relevait en 1789 du diocèse de Coutances, du doyenné de Cérences, du baillage de Coutances,
de l’élection de Coutances et du quart-bouillon de Coutances.Voir Regnéville-sur Mer


1.5.50 - VANNES 56000

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vannes
http://www.tourisme-vannes.com/


 2 - Sources

 2.1 - Bibliographie

Recherche de Noblesse Chamillart
[1] Les de Mons Seigneurs de Joganville, Varreville, Carantilly et Saint-Louët... [Monographie]
[2] Sainte-Mère-Eglise, un village du Cotentin par M. Lecoeur. [Fanval 1988]
[3] Nobiliaire de Carentan [En Ligne]
[4] Origines des Saint-Simon-Courtomer [En Ligne]
[5] 1423-1434, l'héroïque résistance des chevaliers du Mont Saint-Michel. [revue : Patrimoine Normand]
[6] Dictionnaire Généalogique - F-A Aubert de La Chesnaye Des Bois [En LIgne]
[7] Armorial Général - Louis-Pierre d'Hozier [En Ligne]
[8] Recherches sur les sires de Tilly - [É. de Bonnemains] [En Ligne]
[9] Dictionnaire universel de la noblesse de France - M. de Courcelles [En Ligne]
[10] Dictionnaire de la noblesse - La Chenaye-Desbois et Badier [En LIgne]
[11] Nobiliaire universel de France - Nicolas, Viton de Saint-Allais [En LIgne]
[12] Le Fief de Thère et ses Seigneurs - M. Lepingard [En LIgne]
[13] Histoire de la Normandie - Orderic Vital [En LIgne]
[14] FMG - Medieval Lands [En Ligne]
[15] Les Géré au XIe - J.M. Maillefer [En LIgne]
[16] Le terrier de Philippe d'Harcourt et Jeanne de Tilly ... - Denise Angers
[17] Les ducs de Normandie et leur descendance agnatique Xe-XVIIIe siècle - Thiérry le Hête
[18] Saint-Cénéri-le-Géré : chronique sagienne - P., Abbé
[19] L'art de vérifier les dates des faits historiques... Ch. Clément [En Ligne]
[20] Histoire des archevêques de Rouen... Dom J-F. Pommeraye [En Ligne]

 2.2 - Archives Départementales en Ligne

Utiliser l'option clic droit - [Ouvrir le lien sur une nouvelle fenêtre] - pour plus de facilité

 2.2.1 - AD50 - Manche

► Registres de :
/ Canville-la-Rocque/ Saint-Romphaire


 2.2.2 - AD58 - Nièvre

► Registres de :
/ Arzebouy/ Champlemy/ Corvol-d'Embernard/ Huban/ Parigny-la-Rose/ Taconnay


 2.2.3 - Vosges (88)

L'application en ligne des archives départementales des Vosges proposant une découpage virtuel important des registres, (certains ayant moins de 10 pages).

Rambervillers

 2.3 - Pages Genenweb

le fief de La Hougue à Orglandes
La Seigneurie de Tilly -
Les Géré au XIe siècle -
Abbaye de Saint-Evroult - d'Ouche
Orderic Vital - Chronologie
Orderic Vital - Géré Giroie
Orderic Vital - Guillaume Giroie

Index des pages
  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content