H  Paul Brouardel

(Paul Camille Hippolyte Brouardel)


  • Né le 13 février 1837 - St Quentin
  • Décédé le 23 juillet 1906 - Paris , à l’âge de 69 ans
  • Docteur - Doyen de la Faculté médecine de Paris

 Parents

 Union(s)

  • Marié avec x x

 Frères et sœurs

 Notes

Notes individuelles

(Aucune descendance) Précurseur de la médecine légale Médecin légiste. Titulaire de la chaire de médecine légale de la Faculté de médecine de Paris. Doyen de la même faculté, membre de l'Académie de médecine. S'occupera tout au long de sa carrière des problèmes de santé publique Il suit ses études secondaires à Saint- Quentin puis il ira à Orléans et au lycée Saint- Louis à Paris, son père ayant été muté

Il s’inscrit à la faculté de médecine. En 1858, il est externe à l’hôpital Cochin, il rencontre Jules Marey qui deviendra un grand physiologiste. En 1859, il est premier au concours de l’internat En 1863 ,il a le prix de l’école pratique. En 1865, il soutient sa thèse : Tuberculisation des organes génitaux de la femme à la faculté de Paris. Il est docteur. En 1869, il est médecin du bureau central des hôpitaux et se présente au concours d’agrégation. En 1871, il sera le seul et unique médecin- chirurgien à l’Hôtel- Dieu * Le 16 mars 1872, il reçoit la croix de la légion d’honneur, au titre militaire. En 1873, il est nommé à la direction du service médical àl’hôpital Saint- Antoine puis à la Pitié. En 1879, il devient titulaire de la chaire de médecine légale. C’est lui qui va instituer l’enseignement pratique de la morgue. Il ouvre un laboratoire à la disposition des étudiants et des chercheurs. Il rentre à l’académie de médecine le 26 février 1887. Le 7 juillet 1881, il est Officier, puis Commandeur le 30 mars 1885, Grand Officier le 19 décembre 1900. Ses nombreux travaux sont remarquables et variés En mai 1906, il demande sa mise à la retraite, il a 69 ans.

En 1858, il est externe à l’hôpital Cochin où il rencontre Étienne-Jules Marey. Premier au concours de l’internat l’année suivante il obtient le prix de l’école pratique en 1863 et soutient en 1865 sa thèse : Tuberculisation des organes génitaux de la femme à la faculté de Paris dont il deviendra plus tard le doyen.

Il dirige à partir de 1873 le service médical de l’Hôpital Saint-Antoine puis celui de la Pitié.

En 1879, titulaire de la chaire de médecine légale, il instaure l’enseignement pratique de la morgue en créant les premiers laboratoires de recherche pour les étudiants..

Paul Brouardel est élu membre de l'Académie des sciences le 5 décembre 1892 (division des académiciens libres). Il est élu en 1899 président de l’Association française pour l'avancement des sciences (AFAS).

Grand officier de la légion d'honneur

 Sources

 Aperçu de l'arbre

    René Coudray   Martine Chayla 1785
| |



|
Pierre Alexandre Brouardel 1806-1854   Elisabeth Coudray 1812-1905
| |



|
Paul Brouardel 1837-1906



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content